,

Programme d’Appui à l’Egalité de Genre au Bénin: 2 ministres rencontrent des femmes leaders

Le 9 février 2024, à la Préfecture de Djougou, s’est déroulée une rencontre significative entre la Ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance, Madame Véronique TOGNIFODE, et des femmes leaders bénéficiaires du Programme d’Appui à l’Egalité de Genre (PAEG), en présence de sa collègue de l’Industrie et du Commerce, Madame Shadiya Alimatou ASSOUMAN. Cette séance a permis de souligner l’engagement du gouvernement béninois en faveur de l’autonomisation des femmes et de la promotion de leur leadership.

Au cœur des échanges, la vision gouvernementale visant à permettre aux femmes d’impacter positivement leurs communautés et leurs lieux de travail a été présentée. La Ministre TOGNIFODE a souligné l’importance des investissements gouvernementaux dans divers programmes et projets en faveur des femmes, mettant en avant le potentiel des femmes comme moteur de développement pour le pays. Elle a ainsi encouragé les femmes présentes à embrasser pleinement leur rôle de leaders et à être des actrices du changement dans leurs environnements respectifs.

Publicité

L’idée du leadership féminin promu par le gouvernement va au-delà de la simple prise de parole ou de position financière. Il s’agit avant tout d’être porteuse d’idées novatrices et d’être reconnue comme un modèle inspirant pour la société. « La femme leader ne doit pas élever la voix mais élever les mots. La femme leader n’est pas la femme forcément riche financièrement mais la femme riche en idées, la femme reconnue comme un modèle par la société », a affirmé la Ministre. La Ministre a également exhorté l’assistance à soutenir activement la mise en œuvre des projets et programmes en faveur des femmes, en particulier le PAEG.

Dans un discours empreint de conviction, la Ministre a encouragé les femmes à s’impliquer davantage dans la vie politique, en soulignant l’importance de la participation aux séances de reddition de comptes pour comprendre le fonctionnement des instances décisionnelles. Elle a également encouragé les femmes à avoir une vision claire et des objectifs précis pour accéder à des postes de responsabilité politique, invitant ainsi les femmes à devenir des actrices incontournables du paysage politique béninois.

« En tant qu’actrice politique, la femme leader doit se rendre disponible pour assister aux séances de reddition de compte afin de mieux connaitre comment cela se passe. Il est donc important pour les femmes formées d’avoir une vision et des objectifs pour les postes de prises de décisions afin de se frayer son parcours politique. Chères femmes, soyez des femmes d’impact ! », a insisté la ministre.

Publicité

Les témoignages des femmes présentes, venues de différentes communes des départements de la Donga et de l’Atacora, ont illustré les progrès réalisés grâce au PAEG. Elles ont exprimé leur gratitude envers le gouvernement et ses partenaires, en particulier la Coopération Suisse, pour la mise en place de ce programme qui a permis d’acquérir de nouvelles compétences et de changer leur mentalité et leur comportement.

La Ministre ASSOUMAN a salué ces changements positifs et a encouragé les femmes à maintenir leur engagement pour atteindre l’autonomisation visée par le gouvernement. La participation active des responsables de l’Unité de Gestion du PAEG, dirigée par Madame Valérie IDOSSOU, a également été remarquée lors de cette séance, soulignant ainsi l’importance de la collaboration entre les différents acteurs pour la réussite de ces initiatives en faveur de l’égalité des genres et du leadership féminin.

2 réponses

  1. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Mon commentaire dixit Dr Doss

  2. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Ce président ci avec son gouvernement, duplicitaire, devront avoir honte quadruplement !!!
    Avec leurs programmes d’appui à l’égalité au Centre stériles.
    C’est à la fin du deuxième mandats et son dernier. Que subitement notre hirondelle qui pense faire le printemps beninois, pense à l’appui d’égalité au Centre svp le président Talon respecté un peu nos populations du Centre d’accord. Nous pensons que le gouvernement leurs rend les corps de leurs enfants qui sont confisquer qui ont été tuez sauvagement, c’est de ça il s’agit. Ne pensez pas que vous allez acheter, leurs consciences meurtri honte quadruplement à ce président ci de mépris. Encore une énième fois ils ont besoins le corps de leurs enfants pour l’enterrement !!! Voyez l’affaire c’est aussi simple à comprendre notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *