,

Projet Arch au Bénin : 368 femmes artisanes reçoivent leurs attestations de formation

En présence de Pascal Irénée Koupaki, ministre d’État, Secrétaire général de la Présidence de la République, de Véronique Tognifodé, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, de Yves Kouaro Chabi, ministre de l’Enseignement secondaire, de la formation technique et professionnelle, de la première vice-présidente de la Chambre des métiers des artisans du Bénin, du préfet du département de l’Atlantique, du maire et des élus et sages de la localité, 368 femmes artisanes, bénéficiaires du volet formation du projet Assurance pour le renforcement du capital humain (Arch), ont reçu leurs parchemins le jeudi 1er février 2024 à Kpomassè.

Former des femmes pour booster le secteur de l’artisanat au Bénin, telle est l’ambition du gouvernement à travers cette initiative qui a permis à ces femmes de suivre plusieurs sessions de renforcement de capacité dans leurs domaines respectifs d’activités. Les principaux modules de la formation ont porté notamment sur : les méthodes de transformation en lien avec la rentabilité, les technologies innovantes en transformation des produits agricoles et de conservation des produits agroalimentaires et les bonnes pratiques d’hygiène en transformation.

Publicité

Le ministre d’État a félicité ces femmes pour avoir saisi cette opportunité offerte par le gouvernement aux artisans du Bénin pour se performer. En sa qualité de président du Conseil d’administration de l’Institut national de la Femme, il a rappelé la volonté du gouvernement d’œuvrer pour le plein épanouissement des femmes béninoises. Pascal Irénée Koupaki a invité les femmes récipiendaires à mettre en pratique les notions reçues au cours de leurs différentes sessions de renforcement.

Quant à la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, elle a précisé que cette vague de bénéficiaires ne sera pas la dernière. Elle a rassuré que Arch-Formation est très ambitieux dans sa vision et qu’il y aura encore d’autres offres aussi bien pour les femmes que les hommes pour leur permettre de se démarquer dans le secteur de l’artisanat. Elle a annoncé la formation très prochaine de 900 autres femmes bénéficiaires qui n’avaient pas été prises en compte en 2023. La représentante des récipiendaires a promis d’apporter un nouveau souffle aux transformations agroalimentaires (produits maraîchers, tubercules et céréales) grâce aux connaissances pratiques et techniques acquises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *