Russie: la CIA avertit sur les dangers que courent les USA

Du côté de l’Ukraine, les hommes sur le terrain attendent avec impatience les nouvelles aides financières et militaires promises par les alliés. Or, du côté américain, l’officialisation de ce nouveau package d’aide tarde à se concrétiser. En effet, l’octroi d’un coup de main supplémentaire de la part de Washington à Kiev est actuellement bloqué au Congrès !

L’attente doit être longue, du côté ukrainien. Et les craintes, de plus en plus réelles. En effet, beaucoup doivent se demander ce qu’il adviendra des troupes ukrainiennes si l’armée américaine venait à ne plus être en mesure de financer l’effort de guerre, une fois sur place. Car au Congrès, le vote sur la nouvelle aide (estimée à 60 milliards de dollars) tarde à se faire voter.

Publicité

Les USA, peuvent-ils ne plus financer l’Ukraine ?

Celle-ci a été ajoutée à un autre texte de loi, qui vise à permettre aux USA de mieux contrôler leurs frontières, et surtout de mieux gérer le flux de migrants en provenance du Mexique. Or, tous les détails autour de ce second texte de loi n’ont pas été réglés. Et les choses pourraient même prendre beaucoup de temps, puisque ces deux sujets font désormais partie intégrante de la campagne présidentielle en cours… Rien n’indique donc que ce texte sera voté dans les prochaines semaines.

Une erreur historique selon le chef de la CIA

Une véritable erreur pour le chef des services d’espionnage américains, William Burns. Selon lui, si les USA venaient à ne plus soutenir l’effort de guerre de Kiev, cela serait une erreur historique. Sans soutien, Kiev n’aura que peu de chances de tenir. Quand bien même un traité de guerre doit être signé, si l’Ukraine n’a rien pour se défendre, cet accord lui sera forcément défavorable. À moyen terme, c’est une grande chance pour la Russie de récupérer les territoires qu’elle cible.

Une guerre qui se veut bien plus longue et complexe que ce qui était prévu, notamment pour la Russie. 315.000 soldats au moins sont déjà décédés et près de deux tiers des chars russes utilisés ont été détruits. Pour autant, la vision et les objectifs initiaux n’ont pas changé. Du côté ukrainien, les pertes sont aussi très lourdes et le soutien des pays occidentaux commence, peu à peu, à s’éroder. Pour Burns, le temps ici n’est donc l’allié de personne, c’est pourquoi les pays alliés doivent prendre leurs responsabilités.

Une réponse

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Oui, continuez à mentir aux pauvres ukrainiens . Le mensonge occidental est si énorme que les chiffres réelles des pertes russes n’est pas si important . Le mensonge d’une Russie qui n’a pas d’armée, d’une Russie qui a un matériel militaire obsolète est vite véhiculé sur les chaînes mainstream. Vouloir mentir aux ukrainiens , c’est vouloir les emmener à l’abattoir.
    Detrompez vous , la Russie reste une grande puissance militaire face à l’OTAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *