Russie: le message sans équivoque de Poutine aux Occidentaux

Un entretien très attendu. En effet, le président russe, Vladimir Poutine, a accepté de se livrer au journaliste américain Tucker Carlson, renvoyé en 2023 de la chaîne Fox News. Un entretien au cours duquel le chef de l’État a été très clair : à ses yeux, la Russie ne peut pas être vaincue par l’Ukraine et ses alliés européens.

Dans un entretien long de plus de deux heures, le président russe Vladimir Poutine a accepté de revenir sur la guerre en Ukraine, affirmant de manière très claire qu’il était impossible pour la Russie de perdre, quand bien même de nombreuses nations occidentales soutenaient fermement l’effort de guerre actuellement déployé par Kiev. D’ailleurs, celui-ci s’est félicité de voir qu’Américains et nations européennes commençaient à le comprendre.

Publicité

Vladimir Poutine a un message pour les occidentaux

Au cours de cet entretien, le président russe Vladimir Poutine a ajouté qu’il était temps pour les nations occidentales de commencer à réfléchir à la suite. Par quoi cela passe-t-il ? Par l’ouverture d’un dialogue entre tous les partis engagés dans ce conflit qui dure depuis maintenant depuis 2022. Un entretien au cours duquel le chef de l’État a aussi accepté de revenir sur le sort de la Pologne et de la Lettonie.

À ses yeux, la Russie n’a absolument aucun intérêt dans ces pays. Il n’envisagerait ainsi pas d’envoyer quelconque troupe dans aucun autre pays en particulier, sauf si ces nations venaient à attaquer la Russie. Une manière pour lui de couper court aux accusations des pays membres de l’OTAN ou de l’Union européenne qui craignent que la Russie continue de surfer sur ses velléités expansionnistes.

La Russie continuera « le temps qu’il faudra »

Un échange au cours duquel ce dernier a aussi expliqué que la prochaine élection présidentielle américaine ne changerait pas grand-chose à la relation qu’entretiennent la Russie et le bloc américano-occidental. Selon le président Poutine, l’amélioration des relations et surtout, la sortie du conflit qui opposent la Russie à l’Ukraine, ne repose pas sur la personnalité d’un président américain. Cela repose davantage sur la compréhension et le respect de l’État russe, affirmant par la même occasion que les militaires russes resteraient engagés le temps qu’il faudra.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires