Afrique: le commerce avec la Chine monte en flèche en 2024

Entre la Chine et l’Afrique, jamais les relations commerciales n’avaient été aussi importantes. Cette année 2024 semble d’ailleurs promettre d’atteindre, voire de dépasser des records. Sur les deux premiers mois, une hausse de l’ordre de 13.9% des échanges commerciaux a d’ailleurs été annoncée.

Ce chiffre, c’est l’administration générale de la douane chinoise qui l’évoque. Selon les données, le montant total, sur janvier et février, des échanges entre Pékin et le continent africain s’établissent autour des 47.68 milliards de dollars. Dans le détail, ce sont surtout les exportations chinoises qui ont explosé (+21% en deux mois). Les importations depuis le continent africain ont, quant à elles, augmenté de 4.5%.

Publicité

Pékin augmente ses échanges avec l’Afrique

La Chine exporte notamment, vers l’Afrique, des produits dits finis. On pense au textile, aux machines, à l’électronique. À l’inverse, la Chine importe surtout des matières premières. Pétrole, cuivre ou encore cobalt et minerai de fer, le gouvernement chinois développe ses sources d’approvisionnement. Or, cela suppose un excédent commercial assez important, en faveur de Pékin.

Pour répondre aux attentes des gouvernements africains qui souhaitaient voir s’opérer un vrai rééquilibrage des forces, Xi Jinping a annoncé en 2021 que son pays allait supprimer les droits de douane auprès de 21 des pays d’Afrique, sur 98% des marchandises importées. L’objectif était alors de booster la valeur des biens provenant d’Afrique à hauteur de 100 milliards de dollars à partir de 2022, puis 300 milliards de dollars, par an, en 2035.

L’Afrique du Sud, locomotive africaine

Sur le continent, c’est l’Afrique du Sud qui tire son épingle du jeu. En effet, Pretoria s’impose comme le partenaire commercial numéro un de Pékin. Les échanges bilatéraux valent pour 9.55 milliards de dollars (sur les 2 premiers mois de 2024). Nigéria, Angola puis République démocratique du Congo suivent notamment grâce à leurs importantes réserves en pétrole et matières premières.

Une réponse

  1. Avatar de Tcheng Shu Laï
    Tcheng Shu Laï

    Nous les chinois nous allons vous faire en tchatchanga et kilichi d’après les termes de nos amis nigériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité