Agriculture en Afrique : ce pays annonce un investissement majeur

Le Nigeria fait figure de référence sur le marché international des hydrocarbures. Le pays d’Afrique de l’Ouest possède d’énormes gisements de pétrole et de gaz. L’économie nigériane repose en grande partie sur la rente pétrogazière. Avec ses immenses réserves, le pays d’Afrique de l’Ouest peut entrevoir de très bonnes perspectives. Cependant, les premières autorités nigérianes sont conscientes du fait qu’il faut absolument diversifier l’économie.

Le géant ouest-africain a d’immenses atouts. Ce n’est pas pour rien qu’il est l’une des locomotives de la CEDEAO et de l’UEMOA. Si l’on prend le secteur agricole, l’on se rend compte que le Nigeria n’a exploité qu’une petite partie de son gigantesque potentiel. Avec son climat, ses grandes réserves hydriques, sa population, le Nigeria est en mesure de faire basculer son agriculture dans une autre dimension.

Publicité

Actuellement, le secteur agricole contribue à hauteur de 24 % au PIB national. Le pays a enclenché de vastes réformes pour accroître sa production agricole et réduire de façon drastique ses importations de denrées alimentaires. Le Nigeria compte mettre les petits plats dans les grands pour atteindre ses objectifs. Le lundi 11 mars dernier, le gouvernement nigérian a annoncé la signature d’un protocole d’accord pour acquérir 10 000 tracteurs agricoles au cours des 5 prochaines années auprès du constructeur John Deere.

Cette entreprise américaine est un leader mondial dans la fourniture de matériel et équipements agricoles. D’après les clauses de l’accord, la société John Deere s’engage à livrer au Nigeria, 2000 tracteurs par an jusqu’en 2029. Le partenariat avec John Deere s’inscrit dans une vision plus large, un programme gouvernemental qui doit offrir de nouvelles perspectives au géant d’Afrique de l’Ouest. En effet, en 2020, les premières autorités du pays ont lancé le programme « Green Impérative ».

Évalué à 1,1 milliard $, ce plan gouvernemental va favoriser la mise en place de centres de mécanisation agricole à travers les 774 zones de gouvernement local du Nigeria. Ce programme sera soutenu par des partenaires techniques et financiers de premier plan comme le gouvernement du Brésil, la Deutsche Bank, la Banque brésilienne de développement (BNDES) et la Banque islamique de développement (BID). Si le Nigeria arrive à bien structurer son secteur agricole, il sera en mesure de rivaliser avec des pays ouest-africains qui sont des références dans le domaine de l’Agriculture. On pense notamment à la Côte d’Ivoire, au Bénin, et au Ghana.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité