Air France : fragilisée en Afrique de l’Ouest, la compagnie fonce sur l’Afrique Centrale

Ces derniers mois, la compagnie aérienne Air France a connu divers soubresauts dans le ciel africain, notamment en Afrique de l’Ouest. Dans des pays comme le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la compagnie française a été confrontée à certaines contraintes. Durant le mois de février, le magazine Jeune Afrique a laissé entendre qu’à cause de la fermeture de ses lignes vers le Niger, le Mali et le Burkina Faso, Air France a perdu une grosse partie de ses revenus dans l’espace sahélien.

Le chiffre de 65 millions d’euros a été avancé par le média. Face à ses déboires en Afrique de l’Ouest, il semble que la compagnie française a mis en place des alternatives. Air France a enclenché des mécanismes pour renforcer sa présence en Afrique Centrale. Ce jeudi 07 mars, la compagnie hexagonale a annoncé la signature d’un accord de coopération commerciale avec Afrijet, qui est une compagnie aérienne gabonaise desservant plusieurs destinations en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest.

Publicité

En quoi va consister concrètement cet accord de coopération ? Selon des sources bien introduites, Air France et Afrijet vont mutualiser leurs efforts pour développer le trafic aérien de/vers l’aéroport de Libreville. Le Gabon a pour ambition de devenir à court terme une place forte de la correspondance en Afrique Centrale. Ainsi, l’accord permettra de combiner sur un même billet Air France des trajets effectués sur les deux compagnies.

Comme l’ont précisé nos confrères de l’Agence Ecofin, les clients d’Air France et d’Afrijet auront droit aux avantages suivants :

  1. La possibilité de réserver en une fois et sur un seul billet Air France l’ensemble du parcours, combinant des vols effectués par Air France et par Afrijet. La réservation sera possible jusqu’à 1 an avant le départ, permettant de bénéficier des meilleurs tarifs.
  2. Un enregistrement des passagers et de leurs bagages en soute sur l’ensemble du parcours, de l’aéroport de départ jusqu’à la destination finale. Dans le cas de correspondance le même jour, le client n’aura pas à récupérer son bagage au point de transit, il le récupèrera à sa destination finale.
  3. Un circuit transit passager simple et rapide à Libreville, permettant de faciliter les correspondances de/vers Port-Gentil (les vols Air France et Afrijet seront opérés depuis le terminal principal de l’aéroport de Libreville, où s’effectuera le circuit passager en transit).
  4. La prise en charge de l’hébergement des clients par Air France ou Afrijet en cas de correspondance manquée à Libreville consécutive au retard d’un vol.

Les dirigeants des deux compagnies ont exprimé toutes leurs satisfactions suite à la signature de cet accord de coopération qui va sans conteste apporter une grosse plus-value à chacune des deux parties.

« Cet accord avec Air France, mûri de longue date, va nous permettre de valoriser un réseau régional couvrant bientôt l’ensemble du golfe de Guinée. Il constitue surtout l’opportunité d’offrir à nos clients communs un service de bout en bout, au standard de sécurité IATA autour d’un programme de vols en cohérence avec leurs besoins de mobilité continentale et régionale » a livré l’administrateur Général d’Afrijet Business Service. 

Publicité

2 réponses

  1. Avatar de David
    David

    Avec afrijet qui ne vole pas par temps d’orage, et qui n’indemnise pas les pax des vols annulés… Voilà un partenariat qui promet…

  2. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Bienvenue à Tel Aviv pour Air France , seule destination qui lui reste à faire vers les pays du  » Sud ». Non , il reste encore le Maroc et l’Algérie qui sont encore sous la botte des français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité