Attentat meurtrier en Russie : Medvedev menace de tuer les dirigeants ukrainiens s’ils sont impliqués

Un drame a secoué la Russie vendredi soir lorsqu’une fusillade éclata à Crocus City Hall, une salle de concert située dans la région de Moscou, lors d’une performance du groupe Piknik. L’attaque a fait 40 morts et plus de 100 blessés, selon les données préliminaires du Service fédéral de sécurité (FSB) de Russie. La scène chaotique s’est aggravée avec des rapports ultérieurs de fumée et d’une explosion sur le site, entraînant une intervention d’urgence et une opération d’évacuation massive.

L’ex-président russe Dmitri Medvedev, actuellement numéro deux du Conseil de sécurité russe, a réagi avec fermeté en promettant des mesures drastiques contre les auteurs, allant jusqu’à menacer de tuer les dirigeants ukrainiens si leur implication était avérée. « Les terroristes ne comprennent que la terreur de représailles. Si c’est le régime de Kiev, ils doivent tous être retrouvés et détruits sans pitié« , a-t-il déclaré.

Publicité

L’incident a suscité une vague d’indignation et de condoléances à l’international. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen en France ont exprimé leur horreur et leur tristesse, comparant la tragédie à des attaques passées telles que celle du Bataclan. L’Union européenne, choquée et consternée, a condamné fermement l’attaque, tout comme le ministre italien des Affaires étrangères, Antonio Tajani, et Ian Borg, président en exercice de l’OSCE.

Alors que les forces de l’ordre russes intensifient leur recherche des assaillants, la communauté internationale reste attentive aux développements. Le président russe Vladimir Poutine, informé en temps réel, suit de près la situation, assuré par le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Cette tragédie intervient dans un contexte géopolitique tendu, où les relations entre la Russie et l’Ukraine sont particulièrement scrutées. L’administration américaine, par la voix de John Kirby, a précisé ne pas avoir d’indications sur l’implication de l’Ukraine dans cet acte, tout en soulignant que l’enquête était encore en cours. Ce drame rappelle cruellement la fragilité de la sécurité internationale et la nécessité d’une réponse coordonnée face au terrorisme.

2 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Il est très facile d’accuser l’Ukraine pour tes maux et terrorisme au sein de Moscou. L’Ukraine n’est pas un état barbare pour se tailler le luxe de tuer les innocents russes, des cibles non militaires. Moscow doit retrousser les manches, car il y a beaucoup de mécontents au sein de Moscow à cause de la propagande russe qui ne fait que faire souffrir les Russes. Les dirigeants Ukrainiens ne sont pas impliqués, et tu ferais mieux d’envoyer tes agents de FSB aux trousses des assaillants ou terroristes. Les Russes sont capables de tout, ou soit les agents de FSB avaient ouvert le feu sur les jeunes gens, comme prétexte pour aller après les dirigeants de l »Ukraine. Nous connaissons très bien le Kremlin pour ce genre de mauvais tours.

    1. Avatar de Ledoux
      Ledoux

      En Politique presque tout est permi. Chacun se tire le drap vers son cote’. L’ukraine aavit fait bombarder ses propres citoyens en accusant Moscou de l’avoir fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité