L’IA menacée par « l’intelligence organoïde » ? Tout ce qu’il faut savoir

L’intelligence artificielle, à peine arrivée sur le marché, a-t-elle déjà fait son temps ? Pour beaucoup d’experts, le développement de l’IA n’est pas une fin en soi. Et de nouvelles technologies pourraient bien apparaître dans les années à venir, bien plus puissantes. On pense notamment à l’intelligence organoïde.

L’avenir est-il aux ordinateurs alimentés par des cellules cérébrales humaines ? Pour beaucoup, cela relève encore de la science-fiction, presque du fantasme de quelques scientifiques à la vision un peu trop futuriste. Et pourtant, certains chercheurs affirment avoir un plan pour parvenir à créer ce nouveau type d’ordinateur. Un nouveau pas de géant vers l’avenir ?

Publicité

Les ordinateurs organoïdes, l’avenir ?

Les organoïdes sont en fait confectionnés à partir de tissus qui ont été cultivés en laboratoire. Ces tissus ressemblent à des organes humains classiques. Une technologie vieille de plus de 20 ans. Pour ce qui est du “cerveau”, de l’ordinateur organoïde, les tissus ne vont pas ressembler à un cerveau humain classique, mais pourrait agir de la même façon. Les tissus permettent aux neurones de se connecter et d’agir.

C’est une vraie percée, car contrairement à l’IA qui, bien qu’elle s’inspire du cerveau humain dans sa manière de penser et de réfléchir, ne reproduit pas (et ne peut d’ailleurs pas le faire), l’ensemble des capacités de notre cerveau. En créant ce que les scientifiques appellent un “bio-ordinateur”, ils pourraient ainsi combiner la technologie actuelle avec les capacités cognitives humaines issues de cellules souches.

Un projet trop ambitieux ?

Reste que, face aux possibilités de dérives (comme avec l’intelligence artificielle), les chercheurs tentent aujourd’hui d’allier ce rêve fou de combiner cerveau et ordinateur, à une approchée éthique et responsable, de façon à générer des raisonnements qui ne bousculent pas trop les mœurs. Un travail de longue haleine donc, qui pourrait même ne jamais voir le jour tant la mission s’annonce complexe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité