Maghreb : ce pays fait un choix audacieux pour améliorer le secteur de la communication

Le domaine de la communication est stratégique pour tout pays qui prétend au développement. L’Afrique a compris cela et depuis quelque temps maintenant, on assiste aux quatre coins du continent à la mise en place d’initiatives audacieuses pour booster le secteur de la communication. Sur le continent, la zone du Maghreb fait office de référence dans le secteur.

Les pays maghrébins ne cessent de développer des initiatives pour dynamiser l’écosystème de la communication. En Algérie par exemple, les autorités déploient de gros moyens pour optimiser les services de connectivité. Algérie Télécom, la compagnie publique de communication, pilote un certain nombre de projets structurants. L’entreprise souhaite passer un cap avec son offre de service en utilisant des satellites.

Publicité

L’offre de services par satellite est beaucoup plus optimale et elle permet d’atteindre les populations qui sont situées dans des régions extrêmement éloignées. Pour matérialiser ses ambitions, Algérie Télécom a signé des accords de partenariats avec des mastodontes du domaine de la communication. Il s’agit des groupes Ooredoo et Djezzy. L’entreprise publique pourra aussi compter sur sa filiale Algérie Télécom Satellite (ATS).

Avec cette approche globale, l’Algérie compte se doter d’un plan d’action qui lui permettra de faire basculer son volet communication dans une autre dimension. La stratégie du groupe maghrébin va s’articuler autour de la mise en place de solutions professionnelles innovantes, l’intégration de technologies de pointe et la modernisation des réseaux de télécommunications.

L’objectif à court terme est d’améliorer les services de connectivité pour les citoyens et les entreprises. Avec son énorme potentiel dans le secteur des hydrocarbures, l’Algérie suscite de nombreuses convoitises à l’international. Par conséquent, ils sont nombreux ces grands investisseurs qui veulent se positionner sur le marché local. L’afflux d’investisseurs de qualité aura un effet domino sur l’ensemble de la chaîne économique et il faudra la constitution d’un écosystème optimal pour engranger des bénéfices.

Le secteur de la communication est un pilier de cet écosystème, raison pour laquelle, les premières autorités ne lésinent pas sur les moyens pour booster ce domaine. Si l’on se réfère aux statistiques de l’Autorité de la poste et des communications électroniques (ARPCE), on constate que l’Algérie comptait, dans les trois premiers mois de 2023, 50,5 millions d’abonnés aux services de téléphonie mobile. C’est donc dire que le potentiel est très grand.

Publicité

Une réponse

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    C’est une priorité pour un pays qui fait cinq fois la superficie de la France . L’Algérie dispose d’une population à 65% moins de trente cinq ans , un pays jeune donc plein d’avenir. En Algérie , le terrain du développement est vierges pour les quarante cinq millions d’âmes , tout est à faire .
    Dommage que l’héritage administratif français est encore vivant en ce sens que la bureaucratie est partout . Le défi est à relever.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité