Sécurité aérienne: la France réalise une première mondiale

Alors que des millions de personnes voient l’arrivée de l’intelligence artificielle comme étant une menace pour leur emploi, de nombreux secteurs profitent de cette technologie pour se réinventer. C’est notamment le cas de la santé ou encore de la sécurité, notamment la sécurité aérienne. La France est d’ailleurs l’un des pionniers en la matière.

En effet, le gouvernement français a récemment annoncé le projet Sinaps, piloté par le centre français de recherche aérospatiale (Onera). Un projet d’envergure, qui visait à mettre au point un outil se basant sur l’intelligence artificielle pour assurer des contrôles aériens plus efficaces et plus sécurisés. Pour le moment, l’outil développé a été intégré à quelques process qui concernent des opérations non critiques.

Publicité

L’IA pour optimiser la sécurité aérienne

En effet, il n’est à ce jour pas du tout envisagé d’intégrer cet outil à des opérations plus poussées, voire même de l’intégrer à la gestion des trajectoires des avions, qu’il s’agisse de vols commerciaux ou de vols de ligne. D’ailleurs, l’outil développé n’est utilisé que pour le trafic aérien “en route” (on parle d’appareil “en route” lorsqu’il atteint sa phase de croisière) survolant l’espace aérien français.

En tout et pour tout, ce sont cinq centres de contrôle qui sont dispersés sur l’ensemble du territoire français. Chaque centre gère une zone géographique bien définie. Ces zones sont d’ailleurs divisées en autres sous-zones, pour un meilleur quadrillage. Mais pourquoi intégrer l’IA à ses contrôles ? Tout simplement, dans le but de renforcer la sécurité à travers la diminution des risques d’erreurs humaines.

De nouveaux outils pour réduire les erreurs humaines

En France et dans le reste du monde, les erreurs sont assez rares… Mais elles arrivent. Il y a quelques jours, le 24 février, un avion Ethiopian Airlines a d’ailleurs failli entrer en collision avec un Boeing 787 de Qatar Airwaves, après qu’un contrôleur aérien a fourni une mauvaise information. Fort heureusement, l’accident a été évité de justesse, ce qui a probablement évité le décès de centaines de personnes.

2 réponses

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Une erreur monumentale que d’appliquer ce genre de concept à la sécurité aérienne.
    La France est toujours à l’avangarde de bêtises qui mettent en danger les vies humaines. De tout temps , l’humain est maître des airs sans en faire une ecatombe aérienne.
    Le taux d’accidents par le contrôle humain est très très bas.
    La France ne fait que dans  » la foire » , la réalité est tout autre.

  2. Avatar de Makhlouf Nacer
    Makhlouf Nacer

    La France est toujours au rendez-vous et au sommet quand il s’agit de la sécurité relative aux humains, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité