Uranium en Afrique : un géant débarque dans ce pays

L’Uranium est l’un des minerais les plus demandés sur le marché international. L‘Afrique regorge d’importants gisements d’Uranium qui font l’objet d’une grande convoitise. Des pays comme le Niger et la Namibie sont considérés comme les principaux producteurs d’Uranium sur le continent. Cependant, il y a un autre pays qui possède un énorme potentiel dans le secteur. Il s’agit de la Tanzanie.

Consciente de la place que peut occuper la Tanzanie sur le marché de l’Uranium, la multinationale australienne Moab Minerals a décidé de se positionner. L’entreprise vient de conclure un accord qui lui permet d’acquérir 81,85 % de participation dans la société Linx Resources qui détient en Tanzanie un portefeuille d’actifs d’uranium avancés. Ce portefeuille d’actifs comprend les projets Manyoni et Octavo.

Publicité

D’après les informations livrées par nos confrères de l’Agence Ecofin, les mines de Manyoni et d’Octavo peuvent fournir une quantité phénoménale d’Uranium. Cet accord tombe à point nommé pour Moab Minerals. En effet, le prix de l’Uranium est actuellement à son zénith et il pourrait atteindre 150 dollars d’ici 2025. Les responsables de la compagnie ont exprimé toute leur satisfaction.

« Nous sommes très heureux d’annoncer l’acquisition de projets d’uranium d’aussi fort potentiel. Avec le prix actuel de l’uranium à un niveau record de près de 92 dollars par livre, c’est une matière première passionnante à explorer » dira Malcolm Day, le patron de Moab Minerals. Avec ce positionnement stratégique en Tanzanie, Moab Minerals va mettre en place un ensemble de projets uranifères afin de rentabiliser ses différents investissements.

L’État tanzanien peut aussi se frotter les mains, car l’exploitation de l’Uranium va faire entrer des capitaux intéressants dans les caisses. Grand producteur d’or et de graphite, la Tanzanie a les moyens pour devenir un acteur important de l’Uranium en Afrique. Cela fait quelques années maintenant que les premières autorités du pays ont enclenché des mécanismes ambitieux afin de valoriser les ressources naturelles. L’objectif est de diversifier autant que possible l’économie dans le but de créer une somme d’opportunités pour les populations locales.

Une réponse

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Ainsi la Russie arrêtera son exportation vers les USA , ces derniers iront en Afrique pour le chercher.
    Les australiens n’iront pas loin comme leur expérience désastreuse en Algérie pour l’exploration des mines d’or.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité