Cette étudiante est la plus jeune milliardaire au monde en 2024

Depuis des décennies, le monde de la finance et de la fortune a été dominé par des figures emblématiques, souvent des générations plus âgées, accumulant leur richesse au fil des ans. Cependant, une tendance notable émerge ces dernières années : l’ascension fulgurante des jeunes milliardaires. En 2024, le classement des plus jeunes milliardaires au monde offre un panorama fascinant de cette nouvelle ère de la richesse, témoignant d’un mélange dynamique d’héritage et de succès autodidacte.

Détrônant une tradition bien ancrée, pour la première fois en quinze ans, le classement ne révèle aucun self-made milliardaire âgé de moins de 30 ans. Une constatation qui met en lumière la rareté de cet exploit financier, d’autant plus à un âge aussi précoce. En effet, l’âge moyen des milliardaires dans le monde oscille autour de 66 ans, avec certains titans dépassant même le cap des 100 ans. Pourtant, une poignée de jeunes prodiges défient ces statistiques, propulsant leur nom sur la scène mondiale de la richesse.

Publicité

En 2024, les 25 jeunes milliardaires les plus en vue, tous âgés de 33 ans ou moins, cumulent une fortune totale estimée à 110 milliards de dollars. Parmi eux, certains se sont taillés une place grâce à leurs propres efforts remarquables. Des visionnaires comme Evan Spiegel, fondateur de Snap à l’âge de 33 ans, ou Palmer Luckey, créateur d’Oculus VR à seulement 31 ans, incarnent l’esprit audacieux des entrepreneurs modernes.

Cependant, la plupart des jeunes milliardaires ont bénéficié d’un coup de pouce du destin sous la forme d’un héritage substantiel. Une tendance révélée par le fait que, pour la première fois depuis 2009, tous les nouveaux milliardaires de moins de 30 ans ont hérité de leur fortune. Ce phénomène s’explique en partie par le passage du temps, certains entrepreneurs ayant désormais dépassé la trentaine, mais aussi par le début d’un vaste transfert de richesse entre les générations.

La jeune brésilienne Livia Voigt, une étudiante, incarne cette réalité de manière éloquente. À seulement 19 ans , sa fortune atteint déjà 1,1 milliard de dollars, fruit d’une participation minoritaire dans le fabricant d’équipements électriques WEG. Son ascension fulgurante, tout comme celle de sa sœur aînée Dora Voigt de Assis, âgée de 26 ans, reflète le pouvoir de l’héritage dans la création de la richesse.

Pourtant, les héritages ne sont pas l’apanage exclusif des jeunes milliardaires du monde entier. Les frères irlandais Mistry, âgés de 25 et 27 ans, ont vu leur fortune grimper à 4,9 milliards de dollars chacun après avoir hérité des participations dans le conglomérat Tata Sons. Ce schéma se répète à travers le globe, avec des exemples tels que Clemente Del Vecchio en Italie et Sophie Luise Fielmann en Allemagne.

Publicité

Ces histoires de réussite illustrent un phénomène plus vaste : le début d’un transfert de richesse générationnel attendu depuis longtemps. Alors que les baby-boomers et leurs aînés continuent de dominer les statistiques de la richesse, des milliards de dollars sont appelés à changer de mains chaque année, façonnant ainsi le paysage financier mondial pour les décennies à venir.

Pourtant, il est important de reconnaître que la fortune précoce ne garantit pas la pérennité. Comme l’a démontré l’exemple de Ryan Breslow, le plus jeune self-made milliardaire de l’année précédente à 28 ans, la richesse peut être fugace sans une gestion judicieuse. Néanmoins, pour la plupart des jeunes milliardaires, la tendance à la hausse persiste, avec des augmentations significatives de leur patrimoine d’une année à l’autre.

En examinant de plus près la répartition géographique, l’Europe se distingue comme le berceau de la jeunesse fortunée, abritant 60 % des jeunes milliardaires répertoriés. Cependant, des figures émergent également d’autres régions du globe, soulignant la nature mondiale de cette tendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité