Cuivre en Afrique : ce grand producteur va bénéficier de 1.1 milliard $ d’investissements

La course aux métaux critiques bat son plein actuellement en Afrique. Les plus grandes firmes de la planète se bousculent aux portes du continent pour exploiter les gigantesques gisements de minéraux critiques. Ces minerais vont occuper une place prépondérante dans la construction de l’économie de demain. Dans le domaine technologique et automobile, ils seront indispensables.

Le Cuivre fait partie des métaux critiques les plus recherchés sur le marché international. En Afrique, un pays fait beaucoup parler de lui à cause de ses réserves colossales de Cuivre. Il s’agit de la Zambie. Le pays d’Afrique subtropicale est le deuxième producteur africain de Cuivre et il fait l’objet de nombreuses convoitises. Consciente de son immense potentiel, la Zambie a mis en place un certain nombre de mécanismes afin de tirer le maximum de son industrie du Cuivre.

Publicité

La Chine, qui est considérée comme un poids lourd du secteur des voitures électriques, est très active en Zambie. Diverses entreprises chinoises ont signé de gros contrats d’exploitation de Cuivre avec le pays enclavé. Cependant, l’Empire du Milieu n’est pas la seule superpuissance à s’intéresser au métal rouge de la Zambie. Les pays du golfe Persique sont aussi en embuscade. C’est le cas de l’Arabie Saoudite et surtout des Émirats arabes unis.

Des investisseurs émiratis ont récemment annoncé vouloir construire de grandes usines de traitement du Cuivre. En effet, d’après des sources concordantes, la société International Resources (IRH) Holding d’Abu Dhabi veut mettre en place 4 usines de traitement modulaires pour produire du concentré de cuivre en Zambie. Pour mener à bien ce projet, IRH va s’associer à la compagnie minière Jubilee Metals. Le montant total de l’investissement s’élève à 1,1 milliard $. Les 4 usines de traitement du Cuivre auront une capacité cumulée de 2,4 millions de tonnes.

Avec cet investissement stratosphérique, l’entreprise émiratie veut se donner les moyens de se positionner sur la mine de Lubambe. Ce site est une référence pour la Zambie dans ce sens qu’il contient des réserves inestimables de Cuivre. Comme on l’a indiqué en début d’article, les autorités zambiennes souhaitent créer une véritable chaîne de valeur autour de l’exploitation du Cuivre. Le pays compte notamment sur un transfert de technologie afin de créer des opportunités pour la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité