Lithium: une découverte historique a été faite dans ce pays

Une découverte récente a secoué le monde de l’industrie minière et de l’énergie. Du lithium, élément crucial dans la production de batteries pour les véhicules électriques et les appareils électroniques, a été trouvé dans un lieu inattendu : la caldeira McDermitt, aux États-Unis. Cette caldeira, située sur la frontière entre le Nevada et l’Oregon, abriterait jusqu’à 40 millions de tonnes de lithium, selon les estimations initiales. Cette nouvelle a été qualifiée de « plus grand gisement au monde à ce jour », une affirmation qui ne manque pas de susciter l’intérêt et l’excitation dans le secteur.

Contrairement aux autres gisements de lithium, celui-ci ne se trouve pas dans les salines, mais dans de l’argile, plus précisément dans de l’illite, un type d’argile particulièrement riche en lithium. La formation de ce gisement remonte à environ 16 millions d’années, lorsque la caldeira a été formée suite à une éruption volcanique massive. Les éléments métalliques, dont le lithium, ont été libérés dans le cratère lors de cette éruption. Par la suite, le cratère s’est rempli d’eau, formant un lac, et les sédiments se sont mélangés avec les métaux pour former de la smectite, qui est devenue de l’illite enrichie en lithium grâce aux remontées de saumure due à l’activité volcanique.

Publicité

L’annonce de cette découverte a soulevé des questions et des anticipations quant à ses implications sur le marché mondial du lithium. Anouk Borst, géologue à l’Université de Louvain, souligne que cette découverte pourrait entraîner des changements significatifs au niveau des prix et de l’approvisionnement en lithium, ainsi qu’au niveau de la géopolitique mondiale. Les réserves de lithium de la caldeira McDermitt pourraient rivaliser, voire surpasser, celles des salines de Bolivie, jusqu’à présent considérées comme les plus importantes au monde.

Cependant, il est important de garder à l’esprit les aspects environnementaux et les préoccupations liées à l’exploitation minière. L’extraction du lithium reste une activité potentiellement polluante, susceptible de causer des dommages à l’environnement et à la santé humaine. Bien que les réserves de la caldeira McDermitt soient concentrées à l’extrémité sud du cratère, ce qui pourrait limiter l’impact environnemental de l’exploitation, il est essentiel de mettre en place des mesures strictes pour minimiser les risques.

En effet, l’exploitation minière est souvent associée à des émissions de CO2 et à des rejets de métaux lourds dans les eaux souterraines. Les défenseurs de l’environnement et les communautés autochtones ont exprimé leurs préoccupations quant aux dommages potentiels que cette exploitation pourrait causer à l’écosystème local. Malgré leurs objections, un tribunal fédéral a autorisé l’exploitation minière dans la caldeira McDermitt, une décision qui a suscité la controverse et ravivé les débats sur l’équilibre entre développement économique et préservation de l’environnement.

2 réponses

  1. Avatar de GHOZLAN
    GHOZLAN

    Faux cette matière rare et primordiale notamment dans les puces électroniques que les États Unis importent en grande quantité de Chine premier pays exportateurs de ce Lithium ,pour des raisons économiques et autres, Washington fidèle à sa devise qu’est le mensonge cherche a démontrer a Pékin qu’ils peuvent se passer de la Chine pour l’acquisition. De cette rare et coûteuse matière

  2. Avatar de Mostafa Benbouchta
    Mostafa Benbouchta

    Je désire recevoir des informations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité