USA: le plan de la Chine pour casser le monopole dans ce domaine

C’est un fait : les USA ont un véritable monopole en matière de puce GPU. Washington peut d’ailleurs compter sur l’une des plus grandes entreprises de ce monde, Nvidia, pour sur-performer et dominer et largement dominer le marché. Mais face à cette position ultra-dominante, le gouvernement chinois a décidé de réagir.

Naturellement, Pékin peut compter sur certains groupes pour produire le plus possible. Des entreprises comme Advanced Micro-Fabrication Equipment Inc. China (AMEC) et Naura Technology sont spécialisées dans la fabrication d’outils de gravure et de dépôt. D’autres, comme la Shanghai Micro Electronics Equipment Group (SMEE) sont spécialisés dans la fabrication d’outils de lithographie.

Publicité

Des groupes chinois tentent de se diversifier

Mais ce n’est clairement pas suffisant pour espérer s’imposer face aux géants mondiaux, et notamment américains. À ce titre, Naura Technology souhaite se lancer dans la recherche et le développement de systèmes de lithographie. Officiellement lancé en décembre 2023, le groupe travaille activement depuis le mois de mars 2024 sur ce projet, surtout à travers un petit groupe d’ingénieurs en interne.

Des travaux menés dans le plus grand des secrets. Le groupe chinois Naura espère en effet ne pas attirer le regard des États-Unis qui pourraient alors décider d’imposer des sanctions à l’entreprise, qui serait accusée de tenter de contourner les contrôles existants, notamment à l’exportation. De son côté, l’entreprise a simplement déclaré que les informations qui étaient divulguées ici et là étaient infondées.

De nouvelles sanctions bientôt annoncées ?

Cela démontre toutefois deux choses. La première, c’est que la Chine souhaite visiblement avancer sur la question des puces GPU et briser le monopole américain. La seconde, c’est que Washington, malgré tout, continue d’inspirer la crainte aux entreprises chinoises. D’ailleurs, de nouveaux groupes associés à Huawei Technologies pourraient bientôt être la cible de nouvelles sanctions américaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité