,

Magasins de soja et de Cajou fermés au Bénin : Ce qu’on sait

Yellow soybean grains are ready for long term storage

La douane béninoise a procédé à la fermeture de plusieurs magasins de stockage de cajou et de Soja ce lundi 13 mai 2024 à Parakou dans le département du Borgou. Selon les informations rapportées par les médias à ce sujet, cette action des disciples de Saint-Mathieu s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les producteurs qui procèdent à l’exportation de ces produits par des moyens illégaux vers d’autres pays. L’opération aura été menée par le chef du service de lutte contre la fraude dans l’Atlantique-Littoral.

L’objectif poursuivi par cette action est de permettre la disponibilité de ces matières premières sur le marché local et pour la transformation locale. Il y a quelques mois, l’exportation de soja grain et de noix brutes de cajou avait été interdite. La décision qui est entrée en vigueur le 1ᵉʳ avril dernier avait été prise par décret n°2022-568 du 12 octobre 2022.  Les exportateurs de noix brutes de cajou ou du soja grain doivent être agréés par le ministre chargé du Commerce.

Publicité

‘’En conséquence, toute opération d’exportation des noix de cajou ou du soja grain sera subordonnée à la délivrance d’une autorisation du Ministre chargé du Commerce qui s’assure au préalable de la satisfaction effective des besoins des transformateurs locaux’’, avait rappelé un communiqué de la directrice générale de la douane le vendredi 29 mars 2024. Le gouvernement avait justifié cette décision par la volonté de  soutenir la dynamique d’industrialisation amorcée. (Abonnez-vous et invitez vos amis à s’abonner à notre chaîne Whatsapp pour rester informés via ce lien https://whatsapp.com/channel/0029VaCgIOFL2ATyQ6GSS91x)

7 réponses

  1. Avatar de rodrigue
    rodrigue

    Nous devons tous contribuer à l’emploie des jeunes béninois.
    Entre 500f et 490fcfa ou est la différence?
    Notre contribution de 10fcfa par kilo aiderait des centaines de jeunes béninois à avoir un job permanent.
    Près de 12000 jeunes sont aujourd’hui employés à GDIZ. Demain ils seront à plus de 30000 et encore et encore. Ensemble soutenons notre gouvernement par cette solidarité.

  2. Avatar de Anonyme
    Anonyme

    Si ce n’est pas de la pure arnaque comment un produit qui est actuellement à plus de 500f présentement tu va nous dire de livrer à la SIPI à 490f vous-même avec sa qui va lui vendre les produits

  3. Avatar de Anonyme
    Anonyme

    Les militaires escalade les murs des magasins avant de rentrer dans la cours car les responsables veulent pas ouvrir les portails depuis quand la lois à t-elle autorisé cela vraiment le Bénin n’est plus le Benin

  4. Avatar de Tchité
    Tchité

    Talon cherche palabre. Comment, tu produis et, c’est seulement à Talon que tu vas vendre ?

    1. Avatar de Desire
      Desire

      vous vous êtes vraiment bête…

      1. Avatar de Tchité
        Tchité

        Tu vois que tu ne vois pas plus loin que ton nez ?

        La meilleure solution n’est pas la monopolie, surtout pas, lorsque le pays est pauvre, il faut des sources multiples de revenus.

      2. Avatar de Anonyme
        Anonyme

        Si ce n’est pas de la pure arnaque comment un produit qui est actuellement à plus de 500f présentement tu va nous dire de livrer à la SIPI à 490f vous-même avec sa qui va lui vendre les produits

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité