Photo: Marco Longari (AFP)

En Gambie, la délégation de la CEDEAO a pour le moment échoué à convaincre Yahya Jammeh de quitter le pouvoir. Et pour cause, le président gambien a finalement déposé son recours devant la Cour suprême et refuse toujours de céder le pouvoir à son rival.

« Nous ne sommes pas venus pour un accord, nous venons aider les Gambiens à organiser la transition. Ce n’est pas quelque chose qui peut aboutir en un seul jour, il faut y travailler » a déclaré la présidente du Libéria, Ellen Johnson-Sirleaf à l’issue d’un échange avec les journalistes.

Depuis, les locaux de la commission électorale ont été fermés. Pour palier toute velléité de porter atteinte à l’intégrité physique d’Adama Barrow, le Sénégal, pays très lié à la Gambie par ses frontières, mais aussi par sa culture, a dépêché des soldats d’élite pour protéger celui qui avait été déclaré vainqueur de l’élection.

On apprend que les tractations se poursuivent pour essayer de décanter la solution.

4 Commentaires

  1. Les soldats Sénégalais sont entrés en Gambie avec quelle autorisation ? Le Sénégal n’a jamais envoyé de soldats au Nigeria pour aider buhari à combattre le boko haram,…. Où va l’Afrique ?

  2. MACKY SALLE OU SALL OU SALE…TE DOIT REVOIR SA COPIE ET SAVOIR QUE LA GAMBIE N’EST PAS UNE COLONIE SENEGALAISE .
    SALL OUBLIE QUE CONTRE TOUTE BIENSEANCE HUMAINE , IL A EMPRISONNE ILLEGALEMENT KARIM WADE ET N’EUT ETE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE , CE DERNIER ALLAIT CROUPIR DANS LES GEOLES SALE DE MACKY SALE .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.