Des étudiants de l’Université de Niamey ne supportent plus la grève persistante des enseignants. Pour s’insurger contre le fait, ils ont assigné leurs professeurs devant les tribunaux du pays. L’université de Niamey tourne au ralenti depuis le 20 février dernier. Plus aucun cours n’est dispensé dans les facultés de ce centre universitaire. Les professeurs protestent  contre l’agression de l’un des leurs par les étudiants. La persistance du mouvement de mécontentement des enseignants a poussé les étudiants à les assigner en justice pour réclamer les cours.

Selon le secrétaire général de l’Union des scolaires nigériens Algabid Ider, le juge prendra la bonne décision afin que des milliers d’étudiants reprennent le chemin de l’Université.

De sources judiciaires, le jugement est mis en délibéré pour le 13 Mars prochain. Mais l’avocat des étudiants demande au juge d’examiner le caractère inopportun de cette grève des enseignants.

Par ailleurs, les enseignants grévistes souhaitent l’exclusion des étudiants agresseurs et la dissolution du mouvement étudiant. Pour l’heure, le gouvernement ne s’est pas prononcé sur cette tension qui existe entre les étudiants et les enseignants de l’Université de Niamey.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.