Photo : ALEXANDER ZEMLIANICHENKO / POOL / AFP

Choquée, la Russie à tenu à répondre à un député ukrainien ayant appelé à détruire le pont de Crimée. Une déclaration qui n’a pas du tout plu au Kremlin. En effet, il y a quelques jours, un député ukrainien de la Rada suprême a émis le souhait de détruire le pont de Crimée, pont tout neuf qui a été inauguré le 15 mai dernier par Vladimir Poutine lui-même. Commencé en 2016 et long de 19 kilomètres, ce pont relie la ville de Krasnodar à la Crimée. Capable de supporter 40,000 véhicules par jour et 47 trains, ce pont pourrait permettre à 14 millions de passagers de passer de la Crimée à la Russie en l’espace de quelques minutes.

Forcément, un tel ouvrage est une véritable prouesse technologique. S’y attaquer semble donc être une bien mauvaise idée, c’est en tout cas ce qu’a assuré Maria Zakharova, qui a qualifié cet appel à détruire le pont, d’appel à commettre un acte terroriste.

Ce n’est pas la première fois que l’idée de faire sauter le pont de Crimée est élevée puisque récemment, un reporter américain a écrit un article intitulé : « L’Ukraine devrait faire sauter le pont de Crimée de Poutine », article qui a provoqué une véritable vague d’indignation en Russie. D’ailleurs, le Kremlin ne s’y est pas trompé en estimant que la liberté d’expression ne pouvait nullement autoriser quelqu’un à appeler aux meurtres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.