Crise à l’Ordre des pharmaciens du Bénin: La Cour suprême déboute l’aile Toukourou

Crise à l’Ordre des pharmaciens du Bénin: La Cour suprême déboute l’aile Toukourou

Dans son arrêt, la Cour suprême déclare irrecevable le recours en annulation, ce qui vient conforter le camp du Dr Ainadou.

Crise au sein de l’ordre des pharmaciens du Bénin: Les clarifications de l’aile Toukourou
Partages

Un nouveau rebondissement dans la crise qui secoue l’Ordre national des pharmaciens du Bénin depuis fin 2014. La Cour suprême a rendu en janvier dernier une série d’arrêts dans le dossier.

Et les nouvelles ne sont pas bonnes pour l’aile de l’ONPB, dirigée par Dr Moutiatou Tidjani Toukourou. En effet, par deux arrêtés pris en décembre 2014 (un arrêté initial et un arrêté rectificatif), la ministre de la Santé de l’époque, professeur Dorothée Kindé Gazard, avait autorisé l’organisation des élections pour le renouvellement des instances dirigeantes de l’Ordre des pharmaciens du Bénin. Le processus électoral tel que mené, avait été contesté par la présidente sortante d’alors Dr Moutiatou Tidjani Toukourou.

Depuis, son camp et elle remettent en cause la légalité du bureau élu à l’issue des élections ordinales organisées au Palais des Congrès le 27 décembre 2014, et ayant à sa tête le Dr Henri Charles Ainadou. Conséquences, l’on assiste à un bicéphalisme à la tête de l’Ordre avec d’un côté l’aile du Dr Moutiatou Tidjani Toukourou, la présidente sortante et de l’autre Dr Henri Charles Ainadou.

Mais visiblement, la bataille juridique engagée fait beaucoup plus le bonheur du camp Ainadou. En effet, le camp du Dr Toukourou a introduit plusieurs requêtes à la Cour suprême pour l’invalidation du processus ayant conduit à l’élection du Dr Ainadou. L’une d’elles attaque le fondement juridique même dudit processus électoral. Le 17 mars 2017, une requête a été introduite auprès de la haute juridiction pour annulation pour excès de pouvoir de l’arrêté N° 0689/MS/DC/SGM/CTJ/DPMED/DA/SA,du 09 décembre 2014 portant modalités d’organisation des élections relatives au renouvellement des conseils centraux et du Conseil national de l’ordre des pharmaciens du Bénin, et l’arrêté N°0691/MS/DC/SGM/CTJ/DPMED/DA/CEO/SA du 18 décembre 2014, portant modification du premier arrêté.

Dans son arrêt, la Cour suprême déclare irrecevable le recours en annulation, ce qui vient conforter le camp du Dr Ainadou. Ci-desous une copie de l’arrêt de la Cour suprême

pharmacien1 400x549 - onpb moutiatou toukourou charles ainadoupharmacien2 400x522 - onpb moutiatou toukourou charles ainadou

Commentaires

Commentaires du site 0