« La révision de la constitution doit passer par un référendum » selon Thérèse Waounwa

Toujours au front et prête à braver toutes les épreuves, Thérèse Waounwa s’est prononcée sur le processus de la révision de la constitution qui est en cours.

Publicité

« La révision d’une constitution est ce que le peuple veut et non ce que certains individus veulent » soutient la présidente du comité nationale des Revendeurs, Vendeurs et Artisans du Bénin pour la Liberté et le pain (Co.Na.Rab) sur les antennes de Fraternité Fm.

Membre actif du Parti communiste du Bénin (Pcb) qui participe au sit-in prévu ce vendredi sur l’esplanade de l’Assemblée nationale, la dame de fer évoque que le président Talon n’est pas indiqué pour réviser la constitution, le peuple a faim. Elle révèle que certaines propositions de la commission Djogbénou ont été retirées du projet qui a été transmis au parlement.

« Ce ne sont pas des individus qui vont s’asseoir quelque part pour modifier des articles d’une constitution. Le peuple doit être associé à la révision de la constitution » insiste l’hôte de Fraternité Fm.

Publicité

Lire Crise sociale au Bénin : Waounwa Thérèse invite Boni Yayi à écouter les Béninois

La parade idoine à en croire ses propos est d’organiser une assemblée constituante ou à défaut un référendum où on demande l’avis du peuple. Elle déplore le fait que le gouvernement ait choisi la voie parlementaire pour cette révision.

D’un autre côté, Thérèse Waounwa assure que le président Talon avait lui-même parlé de référendum, il a avancé qu’après les travaux de la commission Djogbénou, que lesdits travaux seront soumis au référendum pour recueillir l’avis du peuple.

L’urgence selon l’invitée n’est pas la révision, mais de trouver des solutions aux maux qui minent l’existence des populations béninoises, notamment la faim.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *