Bénin: Les députés pro-révision répondent à Valentin Djènontin

Bénin: Les députés pro-révision répondent à Valentin Djènontin

Leur déclaration remet en cause certains propos tenus par leur collègue Valentin Djènontin sur la radio nationale

Sacca Fikara : Talon et ses députés doivent éviter la rébellion contre les lois

Une semaine après son rejet par une minorité de blocage à l’Assemblée Nationale, le projet de révision constitutionnelle de Patrice Talon continue d’alimenter l’actualité politique nationale. Nouvel élément, une déclaration commune ce mardi 11 avril à la tribune de l’Assemblée Nationale, des 60 députés ayant fait un vote favorable au projet.

Dans la déclaration lue par l’honorable Aké Natondé, les 60 parlementaires révisionnistes regrettent le rejet du texte introduit par le gouvernement. Ils étalent les motifs de leur soutien au projet du président Talon, qui représentait une occasion en or de « mise à jour » de la constitution du Bénin. Leur déclaration remet en cause certains propos tenus par leur collègue Valentin Djènontin sur la radio nationale dimanche dernier.

« Tous les groupes parlementaires ont été reçus par le président de la République. Le président nous a dit clairement : Ce projet va venir et je ne veux pas qu’il y ait débat, je veux que le débat se fasse ici. Je ne veux pas qu’il y ait débat (…) Ce qui se dit à la télé c’est autre (…) J’ai entendu le président menacer les députés, il m’a menacé (…)  Moi je ne joue pas à l’hypocrisie (…) Ce que je dis c’est la vérité », a déclaré le député de la sixième circonscription électorale.

Il affirme ainsi que le président Talon était hostile à l’amendement de son texte, contrairement à son discours officiel sur la question.

« Le Président de la République avait donné feu vert à tous les amendements, il avait d’office accepté que les députés jouent entièrement leur rôle. Il avait ainsi accepté tous les amendements qu’adopterait l’Assemblée Nationale », ont contre-attaqué, hier le député Aké et ses pairs.

« Cela, nous le savions tous », martèlent-ils. Avant de déplorer : « Et pourtant, ce sont les considérations politiciennes, les calculs étroitement partisans et quelques considérations obscures, qui ont prévalu et qui ont fait échouer le projet. C’est dommage ! »

Commentaires

Commentaires du site 17
  • Avatar commentaire
    Sourcesur 3 mois

    Franchement c’est juste triste et pathétique!!! Que vous soyez pour ou contre talon il terminera son mandat et dressera son bilan , vous,nous en tirerons les conclusions. En attendant critiquez si vous voulez mais faite des critiques pertinentes et constructives !!! vous voulez critiquer le projet de constitution , ok! mais faite le sur le fond !!! arrêtez d’inventer des histoires … au yeux du monde vous nous rendez ridicule … ces réformes l’Afrique en rêve !!! Les idiots sont Le Bras armé de ce qui cherche à préserver leurs intérêts dans ce pays donc libérer vos chaînes desclaves …faite la part des choses … je vous le dis quand la vérité sur certains députés qui ont voté contre éclatera au grand jour …vous verrez que c’est purement politique !!!

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 3 mois

    LE BENIN VIENT DE CONNAITRE UN GROS ILLETRE EN LA PERSONNE DE VALENTIN DJENONTIN .
    OUI IL EST ILLETRE CE DJENONTIN.
    ETRE MINISTRE SOUS YAYI BONI DEMONTRE QUE VOUS N’AVEZ AUCUNE VALEUR DANS VOTRE VIOE .
    DU TEMPS SOMBRE DE YAYI , ON NOMMAIT MINISTRE TOUT BENINOIS DENUE DE BON SENS ET CAPABLE D’ETRE STU..PIDE.
    YAYI BONI LIMOGEAIT LES MINISTRES QUI SONT INTELLIGENTS ET POUVANT LUI FAIRE OMBRE .
    CE N’EST PAS UNE SURPRISE SI DJENONTIN L’EX VENTILO TRAINE SES TA..RES A L
    ASSEMBLEE.
    LES 60 DIGNES DEPUTES AURAIENT MIEUX A FAIRE QUE DE REPONDRE A CE MINISTRE -DEPUTE ILLETRE .
    DJENONTIN EST DE SURCROIT UN FAUX PASTEUR .

    • Avatar commentaire
      FRANCK M MAKON 3 mois

      LIRE PLUTOT :

      [ ETRE MINISTRE SOUS YAYI BONI DEMONTRE QUE VOUS N’AVEZ AUCUNE VALEUR DANS VOTRE VIE .]

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 3 mois

    Ces soixante députés ne se rendent pas même compte de l’évidence de leur mensonge qu’ils viennent étaler sur la place publique. Si Talon ne voue pas le mépris et l’esprit hautain envers le peuple, doit-il d’abord envoyer un texte de projet de révision de la constitution rempli d’incongruités à l’assemblée nationale et demander après que les députés amendent? Après avoir démander à ceux-ci publiquement de toujours voter ce qu’il envoie à l’assemblée les yeux fermés? Les députés sont-ils ses correcteurs? Les 60 députés ne connaissent même pas leur rôle à l’assemblée: Les élus du peuple n’ont pas à amender un projet de constitution initié par le Président de la République. Ils ont à se prononcer pour sa prise en considération ou non. C’est ce que les quelques uns parmi eux qui ont l’esprit éveillé aux aspirations profondes du peuple ont fait, en votant purement et simplement contre. Tous ce que les soixantes députés achetés soulignent de bien dans ce projet, n’a pas une notoriété constitutionnelle. Rien qu’avec la bonne volonté et le sens de devoir faire bien son travail, l’on peut bien les réaliser tous.

    Ces soixantes députés veulent bien voir cimenter dans la constitution les irrégularités et les injustices envers le plus grand nombre des béninois, tel que Talon se le souhaite. Talon et eux autres les soixante ne vivent-ils pas mieux que le plus grand nombre? Ne mangent-ils pas à leur faim? Ne se pavanent-ils pas dans de baux costumes, dans de grands boubous? N’habitent-ils pas dans de belles maisons valant jusqu’à des millions de nos Sous? Ne sont-ils pas véhiculés dans les voitures de luxe aux frais de l’Etat? N’ont-ils pas la meilleure couverture et l’assurance maladie pour eux-mêmes, leurs enfants et leurs femmes? N’envoient-ils pas leurs enfants dans les meilleures écoles à l’étranger?
    Pendant que le plus grand nombre des populations végètent dans la misère cruelle, a de la peine à se permettre un repas par jour, vit dans les taudis de nos villes et villages, n’a que des haillons pour protéger le corps,et souffre de moyen de locomotion et est confronté à tous les risques en cas de maladie, n’ayant aucune couverture d’assurance contre les maladies.
    Pendant que eux-autres les 60 députés vivent dans un cadre luxieux, envié et enviable, la majorité des populations béninoise est confrontée chaque jour à la pauvreté cruelle.

    C’est cela que Talon a voulu constitutionaliser avec son projet et les quelques députés patriotiques ont rejeté en votant contre ce projet funeste de révision opportune de notre loi fondamentale. Et il en sera toujours ainsi. Quand on veut sincèrement oeuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des populations on attend pas que des textes vous le disent.

  • Avatar commentaire
    Zantchede 3 mois

    Ils n’ont rien d’honorables. C’est 60 députés doivent connaître la guillotine. Il faut que le peuple oblige les députés corrompus à quitter l’Assemblée de gré ou de force.

  • Avatar commentaire
    prynceas 3 mois

    J’ai honte quand ceux disant nous représenté nous parle ainsi, Mr AKE NATONDE j’ai honte de vous. Félicitation une fois encore aux 23 députés qui désormais représente le peuple béninois. Moi j’ai pris au moins la peine de parcourir le document que le gouvernement et je trouve qu’il y a assez d’absurdité. Merci He Djenontin, nous te soutenons car nous avions plus URGENCE que la révision de la constitution

  • Avatar commentaire
    Cathie 3 mois

    Le béninois ne sait que dénigrer les autres. Grâce à Djenontin et aux 21 autres députés, ce projet a été retiré. C’est une victoire historique pour le Bénin. Les 60 députés qui ont voté ce projet font honte à la Nation et certains d’entre eux sont incapables de justifier pour quelle raison, ils ont voté pour ce projet. Le Béninois est faux et c’est pour cette raison que notre pays n’avance pas.

    • Avatar commentaire
      Pilks 3 mois

      Une victoire historique? c’est juste ridicule.Lorsqu’on vous transmet un dossier,vous l’étudiez et décidez de son sort.On ne peut pas se réjouir de ce vote,c’est une honte.

      La tête change régulièrement mais les mêmes galères continuent.Il faudrait commencer à se demander si le problème n’est pas au niveau du tronc

      • Avatar commentaire
        Pilks 3 mois

        Là où on se rend compte que votre réflexion est de bas niveau c’est que le vote était celui de la recevabilité et non de l’adoption.Il faut avoir l’information juste pour être crédible dans son analyse

  • Avatar commentaire
    [email protected] 3 mois

    Si Djenontin est illettré,votre Talon est quoi?

    • Avatar commentaire
      [email protected] 3 mois

      Je rectifie.c’est l’article 75 de la loi fondamentale.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 3 mois

    C’est vraiment dommage . Djenontin qui se donne un peu de considération en disant qu’il a été menacé par le président . Vous vous rendez compte ??? Talon qui s’occupe du brancardier de Djenontin .
    Considérez que notre Djenontin de député ne comprenait rien aux textes soumis à l’appréciation du parlement .
    C’est un illettré . C’est connu des Béninois . Tout ca est derrière nous . Talon c’est encore un autre mandat de 5 ans. Mais on ne retrouvera certainement pas Djenontin député dans 4 ans . Ce que je crois

    • Avatar commentaire
      sonagnon 3 mois

      Ce qu’on attend d’un homme c’est d’être sérieux et responsable dans tout ce qu’il fait.
      Qu’il soit illettré ou non n’est pas le sujet!!!

      Est il cohérent par rapport à son engagement envers le peuple???
      La réponse est oui. Et TALON??
      C’est un faux jeton

      • Avatar commentaire
        MAYODE 3 mois

        Tous ceux qui on voté contre la révision de la constitution on pêche contre le peuple et ont réveillé le Président de la République de sa naïveté politique très bon très couillon dit on. Maintenant j invité personnellement le Président de la République a prendre ses responsabilités en pensant véritablement à ceux et celles qui l on soutenu pour venir au pouvoir et les 60 députés qui ont voté pour la révision de la constitution. Pas question qu il se décourage