An 1 de la rupture : 6 promesses tenues, 2 non-tenues, 86 chantiers enclenchés…

An 1 de la rupture : 6 promesses tenues, 2 non-tenues, 86 chantiers enclenchés…

« 1ère évaluation citoyenne des 198 promesses électorales du président Patrice Athanase Guillaume Talon » est le titre du rapport édité par la plateforme électorale des OSC

Libération des espaces publics: Une réforme avec d’énormes conséquences
Partages

Les Organisations de la société civile (Osc) à travers leur plateforme électorale ont organisé hier 06 avril, la cérémonie de lancement du 1er rapport de l’an « un » du président Patrice Talon. Ledit rapport est consacré au suivi des promesses électorales du candidat Patrice Talon devenu président de la République.
« 1ère évaluation citoyenne des 198 promesses électorales du président Patrice Athanase Guillaume Talon » est le titre du rapport édité par la plateforme électorale des Organisation de la société civile (Osc), pour apprécier la situation de chacune des promesses électorales de Patrice Talon.

Le document dont le lancement a eu lieu hier, a été rédigé grâce au ‘’Présimètre’’ qui est l’instrument de mesure des promesses tenues et non-tenues, celles enclenchées et non-enclenchées. Il ressort de ce rapport que sur les 198 promesses électorales du président de la République, 6 ont été tenues. Les promesses électorales non-tenues de Patrice Talon sont au nombre de 2, selon le rapport.

Tandis que 86 promesses sont enclenchées, 104 sont restées non-enclenchées. Les promesses électorales ont été également évaluées en termes de présence ou non dans le Programme d’action du gouvernement (Pag). Ainsi, 23 promesses sur 198 se sont retrouvées dans le programme d’action du gouvernement.

Selon Julien Oussou, coordonnateur du Wanep-Bénin, 19 contributeurs ont été commis pour évaluer la tenue ou non des promesses dans les 18 domaines que couvrent les 198 promesses.

A l’issue de leurs travaux, ils ont déposé des pré-rapports qui ont donné le rapport global de 172 pages. Pour Fatoumatou Batoko Zossou, coordonnatrice de la plateforme électorale des Organisations de la société civile, le ‘’Présimètre’’ est historique au Bénin. « Au-delà de l’action de veille, c’est un accompagnement aux gouvernants », a-t-elle dit. « Les promesses électorales non-tenues sont autant de mensonges et de trahisons à l’égard du peuple », a ajouté Gustave Assah, coordonnateur de Social Watch Bénin.

Mais dans la rédaction de ce rapport, les contributeurs ont buté sur des difficultés dont la plus grande est la disponibilité de statistiques à jour. « Le tout confidentiel » n’a pas rendu la tâche facile aux contributeurs, d’après Fatoumatou Batoko Zossou. Elle recommande que les informations publiques soient libérées sans qu’on ait besoin de demander une audience.

La plateforme se fixe des perspectives pour « remettre constamment le président face à ses promesses ». A en croire Julien Oussou, la plateforme publiera d’autres rapports et animera une interface web, pour permettre aux citoyens de voir si la situation a changé. Aussi, veut- elle plaider pour l’accès à l’information publique et la mise en œuvre des recommandations contenues dans ce rapport.

Pour prendre connaissance des promesses tenues, téléchargez le rapport des OSC à cette adresse.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Amaury 2 mois

    198 promesses ???? Je veux bien lire ce rapport. Bonne initiative. À encourager. Para est averti, à lui de faire ses preuves malgré les imperfections de la premiere année.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    C’est une bonne chose cette trouvaille de ” presimetre ” animée par des gens outillés et indépendants pour ces analyses ; que le gouvernement ne fasse pas de rétention d’information administrative