Après les échauffourées de ce samedi : Bohicon renoue avec le calme

Après les échauffourées de ce samedi : Bohicon renoue avec le calme

Le malentendu qui a conduit à ces actes de violence serait, on le rappelle né entre deux conducteurs de véhicule long qui se disputaient la priorité au niveau du carrefour Zakpo

Bénin: 4 trafiquants d’ivoire condamnés, et plus de 15,5 millions à verser

La révolte populaire qui aurait fait un mort et des blessés graves à la sortie nord de la commune de Bohicon ce samedi est du passé. La tension s’est apaisée et les populations de la ville carrefour ont renoué avec le calme habituel qu’on leur connaît.

Des actes de violences qui ont poussé des jeunes de la ville à brûler un bus sur le bitume à Agongouinto (Bohicon). De sources dignes de foi, le bus a été dégagé de la voie, de même que les ferrailles encombrantes qui ne facilitaient pas le passage aux usagers.

D’un autre côté, les agents de sécurité en faction dans le périmètre, ni sont plus. Mieux les activités ont repris normalement. Toutefois, les impacts du soulèvement restent perceptibles sur la chaussée.

Le malentendu qui a conduit à ces actes de violence serait, on le rappelle né entre deux conducteurs de véhicule long : l’un nigérien et l’autre béninois, qui se disputaient la priorité au niveau du carrefour Zakpo (sortie nord de la commune de Bohicon). Pris de colère, le conducteur nigérien au volant d’un bus de la compagnie nigérienne Ninja Transport, accompagné de plusieurs de ses compatriotes, a asséné un violent coup, à l’aide d’un objet en fer, au chauffeur béninois qui conduisait un camion gros porteur.

Commentaires

Commentaires du site 0