Bénin: Candide Azannaï complimente Tévoedjrè

Bénin: Candide Azannaï complimente Tévoedjrè

Bénin : Candide rompt le silence, mais tient le peuple en haleine

Hier lundi Candide Azannaï a été invité par le Professeur Albert Tévoedjrè au domicile de celui-ci. Au terme des discussions entre les deux hommes, Candide a témoigné son admiration à l’égard du frère Melchior au micro de quelques journalistes.

Quand on l’attendait surtout sur le brûlant dossier de sa démission du gouvernement de Patrice Talon, Candide Azannaï a plutôt pris le temps de faire l’éloge de son hôte. Il déclare : « L’idéal aurait été que je ne parle pas ! … Vous savez le professeur Albert Tévoédjrè est une référence à plusieurs titres. Une référence d’abord spirituelle et  morale parce que c’est une voix qui porte ».

Sans aborder clairement le sujet de la révision de la constitution, Candide Azannaï dévoile implicitement son désaccord au projet en évoquant toujours le nom de Albert Tévoedjrè.

« Il a été rapporteur de la conférence nationale. Il est la mémoire de la conférence nationale ; quelqu’un qui s’y connait mieux. Il s’intéresse beaucoup plus aux questions de la population, à l’intérêt général. Vous savez bien qu’on rattache le nom du professeur à la célèbre formule du “minimum social commun” », a déclaré Candide Azannaï.

Quand au sujet de sa démission du gouvernement, l’homme tient toujours le peuple en suspens. Il préfère garder le silence qui, pour lui, représente aussi un langage à décoder.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    Francisca 7 mois

    Vous exagerez en quoi, Albert Tevoedjre est la source de nos maux? Vous aussi par vos critiques acerbes vous prenez une place aux côtés du mal. Et pour qui se se demande pourquoi il n’avait pas ete premier ministre? Je voudrais lui demander s’ils n’avait que les deux à la conference? Autant nous dire pourquoi les autres aussi n’avaient pas ete designés comme ca il justifiera très son acrimonie.

  • Avatar commentaire
    Jean 7 mois

    Je vous disais que cette fois-ci Azannai a tiré une balle dans les pieds car sa stratégie de toujours ne marchera plus.
    Ironie du sort, c´est le renard de Djrégbé qui est la carte que Azannai veut utiliser, il ignore que Tévoédjrê n´a jamais été une réference dans ce pays, tout au contraire le principal vecteur des maux du Bénin post conférence nationale.
    Azannai est un opportuniste, voilá une belle preuve.

  • Avatar commentaire
    Tundé 7 mois

    Le trublion Tevoedjre n’a jamais été une référence.
    C’est certainement une voix forte , une voix injuste , une voix qui à Dakar a combattu Virgile son autre frère ou Faty Ndiaye au lycée Van Vollenhoven. La voix qui a mis les bâton dans les roues de la délégation africaine conduite par Amadou Makhtar Mbow. Cette mène voix , qui a laissé des stigmates en cote d’ivoire.
    C’est un ancien toxique, qui a toujours empêché ce pays d’aller de l’avant. Qu’on me dise quelle oeuvre ou quel projet de développement on peut mettre à son actif?
    Nous sommes prisonnier de son divisionisme, son dernier barou d’honneur contre son jeune frère Houngbedji qui, a choisi le camp de Talon. Ni plus, ni moins.

    • Avatar commentaire
      Gouvènon 7 mois

      Pauvre Tundé, votre aigreur adossée à votre mauvaise foi vous perdront à coup sûr.

      Vous faites pire que Fr Melchior à travers vos écrits. Vous incarnez à souhait le prototype de l’intellectuel dahoméen m.audit dont parlait si bien E. Mounier (1948): “Le Dahomey est le quartier latin de l’Afrique de l’Ouest. Mais cet intellectualisme, fait de méchanceté et de mesquinerie, est de nature à nuire au développement du pays”.
      Fr Melchior le trublion, la voix injuste etc etc. Certes, il n’est pas un enfant de chœur, mais pour une fois qu’il fait bien et est en phase avec le peuple “pagailleu”r, pourquoi le condamner…
      23 députés et c’est la fin du monde?

      E wo nou zin zin

      • Avatar commentaire
        Jean 7 mois

        Gouvènon,
        Je vous disais que cette fois-ci Azannai a tiré une balle dans les pieds car sa stratégie de toujours ne marchera plus.
        Ironie du sort, c´est le renard de Djrégbé qui est la carte que Azannai veut utiliser, il ignore que Tévoédjrê n´a jamais été une réference dans ce pays, tout au contraire le principal vecteur des maux du Bénin post conférence nationale.
        Azannai est un opportuniste, voilá une belle preuve.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON [ EMMANUEL MACRON ] 7 mois

    QUI S’ASSEMBLE SE RESSEMBLE DANS LA VIE !
    TEVOEDJRE EST A LA BASE DE TOUS LES MAUX QUE LES BENINOIS VIVENT DEPUIS 1960 .
    SI TEVOEDJRE ETAIT UNE REFERENCE , POURQUOI A SA PLACE C’EST HERCULE QUI A SAUVE LE BENIN LORS DE LA TRANSITION ?
    POURQUOI SOGLO FUT 1ER MINISTRE ET PRESIDENT ET TEVOEDJRE RIEN ET RIEN ?
    LE POSTE DE MEDIATEUR LUI A ETE CREE PAR L’AUTRE BAN…DIT DE TCHAOUROU EN RECOMPENSE DU CERVEAU DE CE DERNIER A FABRIQUER UN FAUX
    KO EN 2011.
    LE MALI ET AUTRES EN GUERRE N’ONT PAS DE MEDIATEURS ET C’EST LE BENIN EN PAIX QUI SE CREE UN MEDIATEUR.
    AZANNAI DOIT LE FELICITER CAR LES LOU..PS ET RENA..RDS NE SE MANGENT PAS ENTRE EUX !