Célébration de la Pâques au Bénin: Le couple Soglo prie pour la paix

Célébration de la Pâques au Bénin: Le couple Soglo prie pour la paix

Bénin : « Le souci que nous avons, c’est la renaissance de l’Afrique » dixit Nicéphore Soglo

La cathédrale Notre Dame de Cotonou a reçu deux fidèles spéciaux pour la messe pascale de 10 heures, ce dimanche 16 Avril 2017. Il s’agit de l’ancien couple présidentiel Nicéphore et Rosine Soglo. En bons chrétiens, ils sont allés vivre la grâce de la résurrection du Christ et prier pour la nation béninoise toute entière.

La célébration de la Pâques de cette année, aura été pour l’ancien couple présidentiel Nicéphore et Rosine Soglo, un véritable moment de réconciliation et de partage. Le couple s’est rendu ce dimanche 16 avril 2017 à la cathédrale Notre Dame de Cotonou, pour la messe pascale de 10 heures. C’est tous deux de blanc vêtus, que Nicéphore Soglo et son épouse Rosine Vieyra Soglo, sont venus vivre la grâce de la résurrection du Christ, à travers la messe célébrée par l’archevêque de Cotonou, Monseigneur Roger Houngbédji.

Dans son homélie basée sur l’évangile selon Saint Jean, le prélat a mis en exergue l’importance que revêt la foi pour un chrétien. Pour lui, la résurrection du Christ vient renforcer la foi, cette relation d’intimité entre Dieu et le chrétien. Ce dernier doit pouvoir bien l’accueillir, la conserver à travers la prière, le partage et la pénitence, a insisté le prêtre. Monseigneur Roger Houngbédji a ensuite convié les fidèles à croire en la résurrection du Christ, et à l’annoncer en ayant des comportements sains et une vie d’espérance.

« Croire en la résurrection, c’est croire en une force. Nous devons nous engager pour que le Christ vive en nous », a-t-il souhaité.

Cet engagement, l’ancien Président Nicéphore Dieudonné Soglo y adhère complètement. Approché à la fin de la messe, il a confié que la Pâques est la grande fête de l’espérance et de la tolérance, le triomphe du bien sur le mal et aussi la fête de la résurrection. Pour lui, cette fête fait référence à trois dates non moins importantes de l’histoire du Bénin.

La première est celle de la libération de l’ancien Président Sud-Africain Nelson Mandela, qui a nourri d’espoir tout le continent. La seconde est celle de la conférence des forces vives de la nation de 1990, suite à une période de crise. La troisième date, toujours selon l’ancien Président, est celle relative à la visite au Bénin du Pape Jean Paul II, en compagnie du doyen des cardinaux, feu Cardinal Bernardin Gantin. Une visite au cours de laquelle le pape a pu reconnaitre les crimes commis contre l’humanité, et apporter son lumineux message d’amour et de paix au Bénin. Comme le pape Jean-Paul II, Nicéphore Dieudonné Soglo a également souhaité la paix pour les Béninois et pour la nation.

« C’était le message du Christ et personne ne l’a compris. Ce jour est très particulier pour moi », a-t-il dit pour finir❒

Commentaires

Commentaires du site 0