Bénin: Les groupes parlementaires mal gérés, selon l’He Ahossi

Bénin: Les groupes parlementaires mal gérés, selon l’He Ahossi

« Nos groupes parlementaires sont gérés comme des épiceries, comme des propriétés des présidents des groupes. C’est contre cela surtout, et le président de l’Assemblée nationale, ... »

Les députés renouent demain avec les questions au gouvernement

Dans une interview accordée à nos confrères de Matin Libre, le député Union fait la Nation Basile Ahossi revient sur les causes du rejet du projet de révision constitutionnelle introduit par le président de la république. Entre autres causes, il épingle la mauvaise gestion des groupes parlementaires par leurs présidents respectifs.

Il s’était singularisé le mardi 04 avril dernier à l’Assemblée Nationale. Invité comme les autres députés à se prononcer sur la recevabilité du projet de révision de la Constitution du président Patrice Talon, l’honorable Basile Ahossi avait émis un vote d’abstention. Pourtant, il « reste membre de la mouvance présidentielle », comme il l’a martelé à nos confrères du quotidien Matin Libre.

« J’ai voté abstention parce que nous qui n’avons pas voté le Oui, avions un message. Un message sur la façon dont le pays est dirigé, un message sur la façon dont l’Hémicycle est géré », justifie-t-il.

Dans son interview, l’élu parlementaire se prononce sur l’an 1 au pouvoir de Talon, puis revient longuement sur les raisons du rejet du projet, les soupçons d’achat de conscience et les déclarations du président Talon qui revient sur sa promesse de mandat unique. Et en parlant de la gestion de l’Hémicycle, il s’est prononcé sur les présidents des groupes parlementaires.

« Nos groupes parlementaires sont gérés comme des épiceries, comme des propriétés des présidents des groupes. C’est contre cela surtout, et le président de l’Assemblée nationale, on rassemble tout cela ; cette gestion scabreuse, calamiteuse, on lui en fait cadeau et lui, va voir le chef de l’Etat pour dire « je maîtrise la troupe », a-t-il déploré.

Son groupe parlementaire, dirigé par le député Idji Kolawolé n’y échappe pas : « J’ai un collègue de l’UN qui a voté rouge (Non, Ndlr) parce que le président de notre groupe parlementaire, la façon dont il nous traite, nous avons atteint un ras-le-bol. Donc on a profité de la situation pour envoyer deux messages. Voilà ce qui s’est passé».

L’ancien douanier dénonce le fait que les présidents de groupes parlementaires « utilisent leur poste pour régler leurs problèmes. Ils proposent des nominations de leurs parents et amis au gouvernement, au chef de l’Etat. » Il invite les présidents de groupes à se considérer comme des chefs de famille.

« Il faut qu’on discute, qu’on sache ce qui se passe, comment ça se passe et qu’on donne nos opinions », a-t-il martelé

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 mois

    Bon, on se rapproche du ras-le-bol où quelques uns disent ce que tout le monde sait:

    HOUNGBEDJI a fait de l’assemblée sa chose, l’outil de ses manigances avec la Marina; et en cascade, le clientélisme mêlé de caporalisme, ont achevé de répandre le b.o.r.d.e.l.

    Le 2nd point d’entretien et de l’origine de cette situation dans le pays est identifié clairement.

  • Avatar commentaire
    DEKOMA 4 mois

    Merci Honorable et beaucoup de courage. N’oubliez surtout pas votre circonscription électorale.

  • Avatar commentaire
    Premier coucou 4 mois

    Aussi déçoit par ce raisonnement! Je veux bien qu’on rejette cette constitution qui fait pas l’unanimité, mais donner des raisons à la limite honteuses pour assumer son choix est bizarre. Et lui n’a pas voté contre que je sache.Un ancien douanier qui dénonce la corruption. C’est le conseil.C’est le co.chon qui critique la saleté du bouc.

  • Avatar commentaire
    Amaury 4 mois

    Les mêmes causes produisent les mêmes effets. La rupture proposée n’étant pas au RDV en haut lieu, il est normal que les vieilles mauvaises habitudes aient cours à tous les niveaux.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 4 mois

    Ce député ahossi nous plait , il fait partie de la race des justes , chez lui pas de langue de bois , il assume , bravo

  • Avatar commentaire
    AHO 4 mois

    Pour ceux qui voient des députés patriotes, voilà une raison du rejet du projet de révision de notre constitution. Et le Président parle de vote politique et vous vous étonnez.

  • Avatar commentaire
    SEGNI 4 mois

    Cher Honorable, vous vous opposé toujours aux principes du groupe, alors que vous pouvez régler ce problème en interne!