Bénin : Le patrimoine culturel des collines mis en valeurs

Bénin : Le patrimoine culturel des collines mis en valeurs

Tenu du 14 au 16 avril 2017 à Savalou, ce festival s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’action artistique et culturelle 2017-2019, de l’association Arc-en-ciel

Livre contre les obstacles à la scolarisation des filles: «Les Comètes de Sô Ava»

Initiée par l’association culturelle Arc-en-ciel, la première édition du Festival des arts Mahi et Ilé Ifè (Fami) s’est tenue du vendredi 14 au dimanche 16 avril 2017 à Savalou.

Rassembler les filles et fils du département des collines autour d’un creuset pour la valorisation de la culture Mahi et Ilé Ifè. C’est l’objectif que vise l’association culturelle arc-en-ciel à travers l’organisation du Festival des arts Mahi et Ilé Ifè (Fami). Tenu du 14 au 16 avril 2017 à Savalou, ce festival s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’action artistique et culturelle 2017-2019, de l’association Arc-en-ciel.

Paterne Tchaou président de ladite association, avec la collaboration d’illustres personnalités du monde culturel béninois, a concocté un programme alléchant de manifestations, pour célébrer la culture. Tchabè, Idaasha, Nago, Mahi, Ifè, Yoruba et les populations environnantes de Savalou, sont venus nombreux assister à ce festival qui s’est étendu sur trois jours. La première édition du Festival des arts Mahi et Ilé Ifè en plus de rassembler les ressortissants des collines autour de la culture, a également été l’occasion pour plusieurs artistes de ce département de se révéler au public.

En vue d’une réussite de l’évènement, des ténors du monde culturel béninois sont venus apporter leur pierre à l’édifice. Il s’agit entre autres du directeur de la Fédération nationale de théâtre (Fénat) Pascal Wanou, de Hermas Gbaguidi metteur en scène, chargé à la formation de la (Fénat), et Gaston Eguédji, membre du conseil d’administration du Festival international de théâtre du Bénin. Chacun de ces acteurs culturels a contribué de manière spécifique à cette célébration.

Trois jours d’intenses manifestations culturelles

Les activités du Festival des arts Mahi et Ilé Ifè ont démarré avec des séances de formation et de conférence-débat. En effet, la matinée du vendredi 14 avril, 1er jour du Fami, a été consacrée à un atelier de renforcement de capacités des comédiens, assurée par Hermas Gbaguidi qui a eu lieu au centre des jeunes et loisirs de Savalou. Initié par la Fénat, cet atelier de formation a permis à une quinzaine de comédiens de s’outiller sur l’écriture, la dramaturgie et le jeu d’acteur.

Dans cette même journée, Hermas Gbaguidi accompagné de Paterne Tchaou promoteur du Fami et du journaliste Gilbert Dagan, ont animé une conférence-débat avec les élèves du Ceg 1 de Savalou, sur le rôle des arts et de la culture dans l’unification des peuples. La  soirée quant à elle a été consacrée à des spectacles de théâtre et de danse au centre des jeunes et loisirs de la ville.

La population savaloise a dansé sur plusieurs rythmes au soir de cette première journée du Festival des arts Mahi et Ilé Ifè (Fami). Tout ceci était en prélude à la cérémonie de lancement officiel du festival qui a eu lieu le samedi 15 avril 2017. Après ce lancement dans la matinée, toute la journée a été dédiée à des spectacles de danse, de musique et d’humour. Le public a assisté aux prestations de plusieurs artistes locaux, et d’autres venus de Cotonou.

Kpanouhoun, Guèlèdè, Tchingoumin, Bolou, sont la plupart des rythmes sur lesquels le public savalois a exécuté des pas de danse. Pour terminer cette 2ème journée, les spectateurs ont eu droit à une prestation de l’humoriste Jean-Louis Kèdagni, qui les a tenus en liesse avec des histoires drôles.

C’est avec la visite d’un site touristique que la première édition du Festival des arts Mahi et Ilé Ifè (Fami), a pris fin le dimanche 16 avril. La dernière journée de ce festival a conduit ses participants au musée « La porte de nos retours » de Savalou, où ils ont été en contact avec des vestiges datant de la période d’esclavage au Dahomey.

Commentaires

Commentaires du site 0