Ces multiples sorties médiatiques en l’espace d’une semaine, constituent peut-être les prémices d’un Patrice Talon « nouvelle version »Accusé de ne pas communiquer suffisamment sur ses actions et celles de son gouvernement, le président Patrice Talon a visiblement décidé de sortir de sa trop grande discrétion. Depuis le rejet de la recevabilité du projet de révision de la Constitution, sa promesse électorale majeure, Patrice Talon est devenu actif sur le front médiatique. 1ère action, son entretien « à bâtons rompus ».

Réalisée dans le cadre de l’an 1 de son entrée en fonction, l’émission avait été diffusée samedi 08 avril sur toutes les grandes chaines de télévision béninoises : Ortb, Canal 3, Golfe Tv et Tv carrefour. Le lundi suivant, le Chef de l’Etat se faisait recevoir par Christophe Boisbouvier sur Radio France internationale (Rfi). Ce dimanche 17 avril, il était de nouveau sur Rfi comme invité de « Le Débat africain », animé par Alain Foka. L’émission, qui a fait l’objet d’un enregistrement vidéo, est diffusée dans la soirée de ce même dimanche sur les écrans de la chaine Vox Africa.

D’un média à un autre, les thèmes abordés sont quasiment les mêmes. Ce sont notamment les leçons de l’échec de l’initiative de réforme constitutionnelle, la suite à donner au projet, le bilan de l’an 1 de son avènement au pouvoir, puis les soupçons de conflits d’intérêts au sommet de l’Etat. Mis à part que dans le débat africain, le chantre du Nouveau Départ est revenu sur l’affaire des 18 kg de cocaïne, ayant entrainé le divorce entre son plus gros allié politique, Sébastien Ajavon, et lui.

Dans son entretien « à bâtons rompus » du 08 avril, l’ancien homme d’affaires habitué de l’ombre, affirmait qu’il n’a pas d’aversion pour la fonction présidentielle. Il annonçait aussi que le début de l’an 2 de son quinquennat, représente un « nouveau départ » qui sera marqué par une autre manière de faire les choses. Ces multiples sorties médiatiques en l’espace d’une semaine, constituent peut-être les prémices d’un Patrice Talon « nouvelle version »

11 Commentaires

  1. Qu’il continue à se réfugier dans son palais. Aucune conduite de changement ne se fait sans un plan de communication. Pour quelqu’un qui se dit manager, stratège, la communication est un levier indispensable, fondamental.

  2. Vous avez oublié le dernier double numéro de Jeune Afrique N°2935-2936 du 9 au 22 Avril avec son Le Plus de Jeune Afrique avec le titre : Talon peut-il transformer le Bénin?
    Dites lui que ce tapage médiatique le desserve puisque les éléments de langage sont plus crédibles. Il revient pas au président d’accuser RFI d’avoir participer à l’intoxication de la population après le rejet de son projet de révision de la constitution.
    Un bon dirigeant doit avoir du respects aux structures démocratiques de son pays ce qui n’est pas le cas de notre compétiteur né. Proposer une reforme qui enlève le droit de regard, un des prérogatives du parement dans un régime démocratique est la pire insulte d’un président aux citoyens.
    Un communique sur un bon produit pas sur un produit avarié.

  3. Cet i.di.ot de olla oumar me rappelle le dernier de la classe qui deteste les bons eleves et qui va voir son feticheur pour tuer le premier de la classe afin de mieux se sentir.

  4. Un peu maboule votre talon l’es.croc qui perd la boule après la terrible déculottée qu’il vient de recevoir par nos 23 deputés intrépides qui ne se sont pas couchés devant ” son ” argent volé aux beninoises et beninois .
    Se taire aurait été mieux , et que ces conseillers fassent leur job bon sang , et ne plus ridiculiser davantage le BENIN

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom