Bénin : l’Unamab passe à une grève illimitée

Bénin : l’Unamab passe à une grève illimitée

L’Unamab s’insurge entre autres contre la composition actuelle du conseil supérieur de la magistrature, élargi aux représentants du gouvernement

Bénin : Les activités pédagogiques perturbées dans les établissements publics

Les magistrats réunis au sein de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) ont décidé de passer à un mouvement de grève illimité (5 jours sur 5) à compter du lundi 3 avril 2017 à zéro heure. Ils veulent exiger du gouvernement le retrait du projet de constitution introduit au parlement 

Selon leur motion de grève largement diffusée, les magistrats relèvent que le projet de loi portant révision de la constitution a consacré l’affaiblissement du pouvoir judiciaire en lieu et place du renforcement de l’indépendance statutaire, organique et financière de la justice.

De même, l’Unamab s’insurge contre la composition actuelle du conseil supérieur de la magistrature, élargi aux représentants  du gouvernement, alors que la réforme constitutionnelle est supposée consacrer le retrait du président de la République ainsi que tous les membres du gouvernement, à l’exception du garde des sceaux de cette institution.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 6 mois

    Un rituel maintenant pour Adjaka. Je crois savoir qu’au sein de cette corporation ; Il doit encore y avoir des gens censés . Sinon ; comment comprendre qu’on laisse la main libre à Adjaka qui loin des préoccupations des magistrats fait de la politique pour le compte du PCB. Adjaka est dans la logique de la politique destructrice du PCB et il se sert du syndicat des magistrats pour atteindre les objectifs de ce parti fantôche. Il est du devoir des pouvoirs publics de prendre les dispositions idoines pour mettre une fois pour de bon hors d ‘état de nuire Adjaka qui a fait tant de mal à ce pays et surtout à l’institution de justice dans notre pays. Trop c’est trop .

  • Avatar commentaire
    Jean 6 mois

    Le 229 est devenu une terre de grève,Boni Yayi avait raison de vouloir arracher le droit de grève à certaines coorporations.
    J´invite le gouvernement à sévir contre cette méthode de revendiquer, d´abord que revendiquent-ils?
    Sont-ils les seuls béninois au 229?

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 6 mois

      Toi , Jean là et tes amis ruptucons n’avez encore rien vu ; bientôt vous verrez les douaniers rentrer en grève malgré qu’ils en soient interdits