Bénin : ‘’Le mouvement non au franc Cfa’’ contre la dévaluation et le maintien du Fcfa

Bénin : ‘’Le mouvement non au franc Cfa’’ contre la dévaluation et le maintien du Fcfa

Sèmèvo Amadjidjè : Nous ne voulons plus de la présence française dans le conseil d’administration de nos banques centrales...

Afrique : La France et des officiels africains défendent une fois encore le Franc CFA mais…

La contestation autour du franc Cfa s’affirme de jour en jour sur le continent africain. Elle serait aux dires des précurseurs du mouvement une monnaie nocive pour les Etats. A la bourse du travail à Cotonou ce jeudi matin, ils ont prévenu les Chefs d’Etats de la zone franc contre toutes tentatives de dévaluation ou de maintien de cette monnaie.

Selon le premier ambassadeur du mouvement non au franc cfa, Sèmèvo Josaphat Mondésir Amadjidjè, c’est l’attitude des dirigeants que le mouvement fustige. Une attitude qui ne respecte pas la volonté du peuple.

« Ils ont décidé unilatéralement sans consulter le peuple de prendre des dispositions vis-à-vis du franc Cfa, qui ne nous permet pas de nous développer » regrette-t-il, avant d’ajouter que les Chefs d’Etat se réuniront demain à Abidjan pour décider de l’avenir du Franc Cfa.

Nous sommes venus les prévenir de toute tentative de dévaluation et de toute manœuvre visant à maintenir le Franc cfa en circulation jusqu’à décembre 2017 a martelé le premier ambassadeur.

Des propositions aux dirigeants…

Le mouvement propose aux chefs d’Etat que la gouvernance de la Bceao soit rotative pour les huit pays de l’Uemoa. Il souhaite aussi que les décisions soient prises à la majorité (c’est-à-dire la moitié plus un).

« Nous ne voulons plus de la présence française dans le conseil d’administration de nos banques centrales, et nous voudrions purement et simplement que la France se retire de la gestion du franc Cfa. » a tranché Sèmèvo Amadjidjè, qui assure que des actions hardies seront menées si ces propositions ne sont pas prises en compte.

Commentaires

Commentaires du site 115
  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Septime Potan DAUDET VS Codjo ATAKOUN – Sur vos errances sur la notion de monnaie-
    Préambule – Vous soutenez avec une ignorance rédhibitoire que la monnaie repose sur l’or et que les 14 Etats concernés par le CFA monnaie coloniale en sont dépourvues. De l’hérésie révisionniste totale ! Votre couleur de peau m’importe peu. Moi je vous situe sur le terrain de l’épistémologie [Domaine philosophique qui analyse, étudie et critique toutes les disciplines de la science, ainsi que leurs méthodes et leurs découvertes…] Vous mentez ! La monnaie est créée EX NIHILO + la Confiance. Je vous épargne le dictionnaire. Ex nihilo signifie “en partant de rien, sans avoir quoi que ce soit pour point de départ”- .

    1 – Le Gold Standard toutes les monnaies sont définies par rapport à l’or disparaît en 1914 à cause de la guerre car des pays comme l’Allemagne suppriment la convertibilité de leur monnaie en or. À la fin de la guerre, il faut essayer de remettre en place un système monétaire international.
    2 – Le Gold Exchange standard de 1922 (accords de Gênes) prévoyait que seules les monnaies américaines et britanniques seraient convertibles en or (monnaies des pays qui tirent profit de la guerre), les autres étant définies par rapport à l’or. Dans la pratique, il n’était pas nécessaire pour des pays comme la France par exemple de donner de l’or en règlement de leurs soldes : ils pouvaient fournir de la livre ou du dollar, acceptés comme réserve par leur banque centrale respective.
    3 – Le 21 septembre 1931, le gouvernement britannique décide d’abandonner la convertibilité de la livre en or, ce qui permet de dévaluer la livre (baisser sa valeur). La spéculation sur la livre n’est plus possible donc les spéculateurs spéculent sur le dollar, qui lui est convertible en or. Le système monétaire international, institué à Gênes en 1922, le « Gold Exchange Standard », ne peut plus fonctionner.
    4 – L’interdiction de détention d’or À partir des années 1930, plusieurs pays dont les États-Unis, prennent des mesures pour interdire la détention privée d’or. Le président Franklin Delano Roosevelt promulgue l’Executive Order 6102 en 1933 et la Loi sur les réserves d’or (Gold Reserve Act (en)) en 1934, qui punissent la possession d’or d’une amende jusqu’à 10 000 dollars ou une peine de 10 ans de prison.
    5 – En 1934, le gouvernement allemand crée le Mefo-Wechsel, une « vraie-fausse » monnaie fondée sur des reconnaissances de dette échangées par les entreprises, émise par la Metallurgische Forschung ou MEFO. Le MEFO permet de contourner les restrictions financières du traité de Versailles et contribue au réarmement accéléré de l’Allemagne, lequel fut entamé dès 1926.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Vous perdez votre temps en allant faire du copié collé sur le web. Si c’est cela votre in elligence, peu pour moi. Vous vous gargarisez de mots en demandant la bénédiction de certains forumistes. On voit bien à quel point vous avez confiance en vous. Moi je n’ai besoin de l’approbation de personne et encore moins de la vôtre. Vous me faites perdre mon temps. Je ne vous répondrai plus et ainsi vous disparaîtrez de mon écran et de notre forum qui n’a nul besoin de vos recherches et de vos élucubrations. Si vous voulez exister, cherchez d’autres moyens.

      • Avatar commentaire
        Elom CATHY 6 mois

        HIHIHIHI SPD vous a mis KO. Lui il prouve ce qu’il dit. On a retenu que vous jetez l’éponge. C’est mieux.

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 6 mois

          Vous êtes influençable à cause de votre manque d’expériences et de culture. Wikipedia pourrait vous permettre de combler vos lacunes. Rapprochez vous des monétaristes et vous comprendrez beaucoup de choses. Une question: pourquoi le Mali est il revenu au sein du CFA après avoir essayé de battre monnaie. Cet exemple du Mali devrait nous instruire ou instruire tous ces révolutionnaires en chaise longue avec leur “y’a qu’à”. Je ne suis ni économiste ni financier mais les réthoriques de SPD ne m’impressionnent pas.

          • Avatar commentaire
            BakeyBergui 6 mois

            Arrêtez cette guéguerre. La paix on a compris vous êtes en désaccord. Va aussi faire des recherches et contredit ce qu’il dit cela nous enrichit tous.

          • Avatar commentaire
            Septime Potan DAUDET 6 mois

            Je suis plus qu’un monétariste. Un spécialiste de l’économie publique. Je vais te donner mon adresse mail cela te permettra d’aller consulter mes articles dans des revues au niveau mondial. Je déteste les petits blancs becs comme toi. Mystifie qui tu veux Pas moi. SPD

          • Avatar commentaire
            Septime Potan DAUDET 6 mois

            – Ceci n’est qu’un bref résumé de mon cours. Si tu veux t’enrichir sur le sujet : Tape Chronologie du système monétaire international ou Histoire de la monnaie dans la revue Persée. Enrichissez-vous de connaissances avant de venir dire des sordides – Du nègre au blanc bec ZOREILLE. SPD

          • Avatar commentaire
            CODJO ATAKOUN 6 mois

            Je dis à Béké qu’il n’est pas obligé de nous lire. Je pourrais balancer sur le net la démonstration du triplet de Fermat pour faire le buzz, mais ce serait du chinois pour certains.

          • Avatar commentaire
            CODJO ATAKOUN 6 mois

            Et voilà le pot aux roses découvert. SPD en sait plus que les monétaristes dont Milton Friedman est le chef de file ! On aura tout lu sur ce forum. SPD se satisfait de peu par manque d’humilité. En voilà la preuve.

      • Avatar commentaire
        Septime Potan DAUDET 6 mois

        Je ne parle pas au cabot!

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 6 mois

          Cela en dit long sur votre éducation car jamais je n’ai insulté personne sur ce forum. Le savoir affecté et le savoir vivre !

          • Avatar commentaire
            SPD 6 mois

            Tu n’as décidément aucune connaissance – L’économie Publique est une discipline qui regroupe plusieurs champs: la politique monétaire dont le monétarisme n’est qu’un courant, la politique budgétaire, la politique conjoncturelle, la politique de relance et la politique de redistribution – Ne lis pas mes articles ni posts tu fais des confusions et des connaissances approximatives. Cela me gène de te donner des leçons oh fait l’université de 3ième âge existe même par correspondance.

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Suite et Fin. Septime Daudet VS Codjo Atakoun – Sur vos errances sur la monnaie-. Pour une fois, cher Missié, l’honnêteté intellectuelle si tenté que vous en êtes capable vous oblige à présenter vos amendes honorables au ‘’nègre qui s’est enrichi grâce aux livres des blancs’’ et au passage à la communauté noire que vous venez d’insulter. C’est que vous avez osé écrire à mon adresse. Je vous réponds Cher Missié : « Vous taxer de raciste me rabaisserait énormément ». SPD
    6 – De 1946 à 1971 : Les accords de Bretton Woods mettent en place un système d’étalon change-or : la valeur du dollar US est directement indexée sur l’or (à 35 dollars par once[7]), tandis que les autres monnaies sont indexées sur le dollar. Les réserves des banques centrales doivent alors être constituées de devises et non plus d’or. Le gouvernement américain garantit la valeur du dollar, mais n’est pas obligé d’avoir une contrepartie en or aux dollars émis.
    7 – A partir de 1971 avec les chocs pétroliers et les crises financières économiques, monétaires et financières la masse monétaire en circulation dans un pays dois simplement correspondre à la production du pays. Depuis 1976, les accords de Jamaïque : le change flottant, plus d’or ; plus rien donc les devises : création ex nihilo : la monnaie est créée en fonction de ces besoins, en fonction de sa production, la masse monétaire en circulaire dit correspondre à l’ensemble des biens et services produit sinon problème d’inflation, de déflation, de balance commerciale …etc
    – Ceci n’est qu’un bref résumé de mon cours. Si tu veux t’enrichir sur le sujet : Tape Chronologie du système monétaire international ou Histoire de la monnaie dans la revue Persée. Enrichissez-vous de connaissances avant de venir dire des sordides –
    8 – La vérité ? Tu sais pourquoi on a supprimé le gold standard car les deux guerres ont ruiné les pays occidentaux et pendant la guerre plus personne ne faisait confiance à la monnaie de l’autre et tout s’échangeait en or pour soutenir l’effort de la guerre. A la sortie des deux guerres les pays qui avaient désormais de l’or avec un stock impressionnant et des réserves sous leur sous-sol, l’Afrique et l’Amérique latine, bref, les pays du tiers monde. En gardant, le système étalon-or, ces Etats vont battre plus de monnaie et ils seront plus riches donc il faut changer le système et le baser sur la production et ceux qui produisent le plus l’occident et les Etats-Unis … Voilà la tricherie.
    Pour votre gouverne retenez que la monnaie est devenue une arme redoutable au service de la croissance moteur de tout développement. Actuellement, on la manipule la monnaie sauf que nous dans le CFA on a pas ce droit. Voilà l’injustice. Pour une fois cher Missié, l’honnêteté intellectuelle si tenté que vous en êtes capable vous oblige à présenter vos amendes honorables au ‘’nègre qui s’est enrichi grâce aux livres des blancs’’ et au passage à la communauté noire que vous venez d’insulter. C’est que vous avez osé écrire à mon adresse. ’’ Je vous réponds Cher Missié : « Vous taxer de raciste me rabaisserait énormément ». SPD

    • Avatar commentaire
      aziz 6 mois

      C’est du lourd..à tel point que mon petit..agadjavi a fuit le debat..pour aller se cacher dans un trou…comme un lapin appeuré

    • Avatar commentaire
      Gilou 6 mois

      SPD a raison tu es méprisant. Là tu viens de trouver ton maître. Cela va te calmer un peu le yovo Cabessa Le génie qui sait tout.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 6 mois

    @napoleon
    IL y en a meme qui ont honte de parler leur langue maternelle(fon, goun, mina, bariba,etc..) tellement ils sont blancs et europeanisés.

    En plus de donner que des noms europeens, nous valorisons nos bourse aux en attribuant leur noms a nos infrastructures, et avenues.
    Par exemple qu’a Charles de Gaulle de bon au Benin pour que son nom soit attribué a un stade chez nous?

    René pleven est ce ministre francais d’alors qui nous a fait signer l’accord de franc cfa. Pour le remercier on le glorifie en attribuant son nom a un stade de foot a cotonou.etc…
    N’avons nous pas des heros, des personnes de references chez nous a glorifier? Roi Kaba, ghezo, Bio Guerra, ou meme Yayi (meme si je n’approve pas trop sa gestion).

    Personne d’autres ne feraient cela a notre place. Avez vous vu une Avenue nommee Behanzin en France?

    Cette alienation continue a travers le controle de la source d’information. Le colon s mis en place un reseau d’informations destine a controler notre facon de penser.

    Ainsi ces mefias que j’appelle de desinformation et d’acculturation (RFI, TV5, FRANCE 24, BBC etc)nous envahissent avec des informations taillees sur mesure faciles pour nous a gober. la suite est que beaucoup d’africains ont adopte comme soure d’Abrevage ces medias et donnent meme plus de credibilite aux informations de leur pays provenant de ces medias qu’aux memes informations provenant d’une radio locale.

    Pour combattre cette alienation culturelle, il va falloir faire un travail d’eveil de conscience et un developpement d’analyse critique et de discernement au niveau de la generation montante.

    • Avatar commentaire
      Che Guevara 6 mois

      Lire”bourreaux” au lieu de “bourse”

    • Avatar commentaire
      aziz 6 mois

      Là..je valide tout de suite

      Meme pas une rue,une avenue une place à parakou…au nom du sultan aziz…

      C’est scandaleux

      • Avatar commentaire
        Che Guevara 6 mois

        Haha!
        Si au moins tu peux justifier d’avoir accru la race noire de 100 rejetons avec ton arene a Parakou, on ira plaider ton cas aupres de la Mairie de parakou pour d’immortaliser.
        Sinon nada, nichts, nothing for you!

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 6 mois

    A tous ceux qui feignent de ne pas saisir le mal qui nous est fait avec le Franc francais CFA, je voudrais dire ce que voici:

    Pourquoi une monnaie sensée être la nôtre, qui doit nous désservir dans nos activités économiques de chaque jour, doit être imprimée, frappée et gérée par un Gouvernement situé à des milliers de kilomètres de chez nous?

    Gérer une monnaie, il est vrai, c’est une entreprise qui demande beaucoup de sérieux, de bon sens, l’esprit de prévoyance, de l’intégrité et beaucoup de délicatesses.

    Est-ce une raison de confier cela à un Gouvernement étranger? Non, car tout autour de nous tous les pays anglophones ont leurs monnaies qu’ils gèrent eux-mêmes et n’en sont pas plus pauvres que nous, au contraire ils ont acquis de savoir-faire et d’expériences très importantes dans le domaine. Nous aussi, nous aurions pu accumuler ce savoir-faire, ces expériences depuis plus de cinquante ans d’independance, si nous nous étions mis à gérer à nous-même notre monnaie.

    Devrons-nous continuer à renoncer à ce savoir-faire, à ces expériences capitales pour conduire avec efficacité l’economie et le developpement de nos pays?

    En-dessous du Sahara, nous sommes la catégorie des africains Noirs, qui pensent emprunter à un peuple étranger notre langue officielle. Nous sommes les seuls africains qui n’osent pas valoriser nos Langues andogènes et cela depuis plus d’un demi-siècle. Nous sommes les seuls africains qui donnons gaiment les prénoms francais à nos enfants. nous nous prénommons délibérement: Paul, Pierre, Martin, Josephine, Marie-louise etc. sans que dans l’église catholique romaine, il y ait jamais eu un saint béatifié au nom d’un prénom africain.nous sommes les seuls africains, dont les Chefs d’Etat préfèrent avoir une résidence privée à Paris.

    Pourtant d’autres peuples ont été colonisés comme nous:

    L’indochine ,
    L’Algerie,
    Le Maroc,
    La Mauritanie,
    La tunisie, pour ne citer que ceux-là ont été tous colonisés.
    Mais ils ont tous leur propre monnaie, leur langue et il ne viendrait pas dans ces pays à l’idée de leur peuple de donner des prénoms francais à leurs progéniture.

    nous sommes les seuls africains à vouloir ne pas s’occuper de ce qui nous parait un peu éprouvant et préferont qu’un Gouvernement étranger le fasse à notre place.

    Cet état de notre subconscience est un mal profond et a un nom: C’est l’aliénation culturelle.

    Il serait temps que nous mettions fin à cette aliénation culturelle Pour nous approprier de nouveau notre identité.

    • Avatar commentaire
      aziz 6 mois

      Cher napo…!! tu es chaud..deh..!!!

      Ce qui me fais mal…c’est que tu survol..les thematiques,les problematiques..et tu ne vas pas au fond..des choses

      Des envolées péremptoires…ne résoudront aucun probleme…de nous les africains

      Mes posts..crus..qui balancent tout.sur les africains que nous sommes.ont un
      coté pédagogique….dont le but..est de révolter nos consciences

      Mais hélas..peut de forumistes..ne comprennent pas mon coup de gueule

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 6 mois

    Atakoun tu as ecris plus bas

    CODJO ATAKOUN
    Soyons sérieux, une monnaie saine doit avoir son équivalent en or. En avons nous suffisamment pour justifier nos prétentions ?”

    Je vais te répondre simplement en disant que le canada a l’heure acruelly n’a pas une seule barre d’or. Il a deja tout vendu.

    Tu comprends alors que la monnaie n’est plus fonction de la quantite d’or dont tu disposes. C’etait au temps de l’etalon or. On en est plus la. Le monde a evolué

    http://www.tradingeconomics.com/china/gold-reserves

    • Avatar commentaire
      Elom CATHY 6 mois

      pourquoi TU LUI REPONDS, iL DIT BEAUCOUP DE CONNERIES.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Jouer les ignorants m’aura au moins permis d’attirer votre attention. Vous pensez sérieusement que notre désir de nous libérer du franc CFA aboutira d’un seul claquement de doigts ? Nous sommes dans la même situation que les 27 pays de l’Union européenne dont certains veulent abandonner l’euro pour retrouver leur ancienne monnaie malgré les dévaluations et la banqueroute. Les Anglais avaient gardé leur monnaie la livre et pourtant le Brexit laissera des traces tant les conséquences immédiates sont difficiles à évaluer. La tentative désespérée de la Grèce pour retrouver le drachme a été un échec cuisant avec des transferts de fonds sans précédent or du pays. Aujourd’hui c’est un pays qui est sous perfusion financière avec une dette abyssale. Avant de parler d’une monnaie unique pour l’ensemble des pays francophones de l’Afrique de l’Ouest, essayons déjà de résoudre les petits problèmes commerciaux et douaniers. Patrice Talon a fait un effort dans ce sens, quel pays de la zone a suivi son initiative ? Et pourtant ce qu’il proposait, à savoir la libre circulation des Africains de la zone sans besoin de passeport est juste une mesure administrative avec quelques signatures sans bourse déliée. Cet exemple seul doit déjà nous avertir de la tâche de la difficulté de l’institution de cette monnaie unique. J’ose seulement espérer que je vivrai assez longtemps pour voir ce rêve devenir réalité.

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        Qui ose te critiquer est forcément un étranger, mieux un blanc. Tu vois à quel point tu t’abaisses malgré tes soi disants diplômes ? Sache que sur ce forum il y a des gens plus qualifiés que toi !Tu ne sais pas où tu as mis les pieds. Ne t’inquiètes pas, continues à faire des vagues et ils finiront par te remettre à ta modeste place, toi qui te crois au dessus de nous tous et qualifié pour nous donner des leçons de sciences économiques et poliques.

        • Avatar commentaire
          Septime Potan DAUDET 6 mois

          Des gens plus qualifiés que Moi Oui tout à fait et 10.000 fois OUI! Je n’en disconviens pas du tout. Mais Certainement Pas Toi! SPD

          • Avatar commentaire
            CODJO ATAKOUN 6 mois

            Oui Sonagnon a raison, ce débat sur le franc CFA n’a pas de sens. Restons en là !

  • Avatar commentaire
    sonagnon 6 mois

    Ce débat sur le franc CFA est terminé pour moi!!!

    C’est l’esclave même qui refuse de prendre sa liberté.
    Le président français a déclaré qu’il est prêt pour le débat, plusieurs voix s’élèvent en France pour que s’arrête cette exploitation.

    L’origine de cette monnaie montre à plus d’un tritre que nous sommes en face d’un véritable problème d’exploitation depuis 1945!!! C’est une honte!!!!

    Mais des chefs d’états africains continuent de louer les aspects positifs du CFA.
    De mon point de vue, tant que le CFA restera ce qu’il est, aucun pays francophone d’afrique ne connaîttra le développement.
    Le Bénin aujourd’hui ne gagne rien à rester dans le CFA.
    Il serait mieux au Bénin d’adhérer au naïra aujourd’hui que de rester dans la version actuelle du CFA.

    Comment on peut dire, que des pays aussi riches que le Cameroun, la Côte d’Ivoire le Gabon et le Congo la guinée équato etc… ne peuvent pas créer une monnaie unique viable???!!!

    Le GHANA est plus riche que tous ces pays unis???

    Le francophone est colonisé jusqu’à la moelle épinière au point où il n’est plus en mesure de réfléchir par lui même.
    Renonçons à l’indépendance si nous ne sommes pas en mesure d’assumer notre liberté.
    La liberté a un prix qu’il faut assumer. Et la vie est un choix.
    Le choix qui consiste à dire qu’on est libre et qu’on se laisse dicter nos propres choix par les autres n’est pas un choix.

    • Avatar commentaire
      Che Guevara 6 mois

      Tu as tout dit. Nous francophones sommes trop faineants et preferons etre diriger. On est mieux dans notre peau quand ce sont les autres qui viennent identifier nos problemespour nous, y proposer des solution pour nous et ENCORE les mettent en aplication pour nous.

      Cela m’enrage.

  • Avatar commentaire

    Bonjour à tous
    Les commentaires sans pseudo, ou avec le pseudo “anonyme” sont effacés automatiquement.
    Merci à tous

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 6 mois

      C’est qui le taulier ?.. Non mais des fois ! 🙂

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Tu n’as rien compris. Ce n’est pas celui qui a dit qui a tord mais celui qui le répète. Tu ne sais même pas ça. Je m’offusque de tes dires insultants. Le livre des blancs! Tu ferais mieux de contredire avec des éléments contradictoires et des chiffres, de la recherche à l’appui, de la démonstration. Tu te réduis à des insultes et à des propos révisionnistes. Bref, de ta bouche j’ai l’impression d’entendre les petits gens du Pas- de-Calais dégueuler sur les noirs sans savoir de quoi ils parlent. Dommage.

    • Avatar commentaire
      Septime Potan DAUDET 6 mois

      Désolé. Je répondais à Codjo Atakoun [ou Benin quelque chose de ce genre] car ces propos sont teintés de racisme primaire, une attitude de mépris et de condescendance. Il insulte beaucoup les noirs sous prétexte de nous flanqué la vérité au visage. En tout cas il est bizarre. Jai la ferme conviction que c’est un blanc bec qui écrit? Vous le connaissez ou pas? SPD

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        Ne sois pas désolé car c’est ton inconscient qui guide tes doigts sur ton clavier en te révélant à toi même.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Si tu n’aimes pas ce que tu es devenu à cause du savoir des Blancs (c’est toi qui as utilisé ce terme le premier), jette au feu tous ces papiers diplômes qui garantissent ton intelligence et ensuite nous parlerons de la construction de l’Afrique de tes rêves ! Ah…, l’Afrique unifiée avec une seule langue et une seule culture un seul Peuple qui pourra durer 2000 ans, mieux que ce que proposait Hitler. Plus haineux et plus raciste que toi, il n’y a pas sur ce forum où tu te pavanes comme le Christ. Pâques n’est pas loin, je ne sais pas si tu es chrétien.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 6 mois

    Observez l’evolution de Indoce de developpement humain du benin pays cfa comparé a de plus petits pays ayant leur propres monnaies et pouvant devider par eux de leur destin, sans grandes ressources minieres et de tailles similaires

    https://ourworldindata.org/grapher/human-development-index?tab=chart&country=BEN+CPV+LAO+RWA

    • Avatar commentaire
      sisco 6 mois

      @ Che merci pour tous ces eclaircissements.Certainement beaucoups se reveilleront afin de rejoindre le mouvement pour sauver nos peuples.Now or never !!!! wake up Africa

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 6 mois

    Lier la creation de la monnaie au niveau du PIB seul est la preuve qu’on ne comprend pas bien le probleme.
    Le PIB de cap vert est inferieur a celui du benin, celui du togo, ce pendant ce pays a sa monnaie. La monnaie est un outil de gestion economique.

    La convertibilite du tresor francais est un leurre. Le cfa n’est accepté nul part dans le monde. Tout ce que la france fait est juste de servir d’intermediaire et d’utiliser nos reserves de change pour honorer nos transactions a l’etranger. Aucun pays de la zone cfa n’a un compte d’operation deficitaire a de jour.

    Notre reel probleme dans la zone cfa est le faineantisme que le cfa a engendré dans ces pays.
    Le cfa que le colon a mis dans nos mains nous donne un pouvoir d’achat elevé car le taux fixe par rapport au monnaie etrangere nous permet d’importer aisement.par consequent, nous ne faisons aucun effort pour developper la production locale.

    Nous devons commencer par valoriser nos produits locaux au detriment des produits etrangers, reduire nos deficits de balance commerciale en deduisant nos importations.

    Ce Sera Un CHOIX POLITIQUE Tres RIGOUTEUX a faire et a expliquer au peuple afin que Tout Le monde se mette au travail.
    Prenez l’exemple du Ghana, ce pays est plus industrialise que la cote d’ivoire car ils ont compris que pour creer une base macroeconomique solide avec leur cedi, il est primordial de produire beaucoup localement. Pendant que la cote d’ivoire comme les autre pays du franc cfa continuent d’importer en masse.

    Nous devons prendre notre destin en main par des decisions courageuses.

    Pour ce qui est de la monnaie unique, je suis pessimisme en la matière car des pays diriges par des mercenaires francais comme ouattara, Sall feront tout pour l’empecher.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Et s’il n’y avait que Macky Sall et Ouattara… le serpent est dans votre propre sein.

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Lire
    1 – La monnaie, attribut essentiel de la souveraineté, ce dont ces Pays Africains de la Zone Franc (PAZF)en sont dépourvue

    • Avatar commentaire
      aziz 6 mois

      A peine..150000 ou au plus 200 000 tonnes de coton..comme produits d’exportation

      Quelques kilos..de noix de cajoux,et de noix de karité

      Un pays vivant d’importations de vehecules d’occasion..

      Un pays qui importe sa proteine..du brezil et ailleurs…donc donne du travail..aux autres…

      Un pays…qui n’a jamais pu donner une valeur ajoutée…à ses matieres premieres..

      Dis je.. ne saurait prétendre avoir une monnaie..à plus forte raison…la gerer

      Une elite composée..de pr édateurs….de v ol.eurs…prets à tout pour se faire du blé…n’en est pas digne

      Quant le sultan..dit que les africains…ne peuvent pas réflechir..par ce qu(ils n’en sont pas capables…et qu’ils sont des grands en fants…on le tra ite de tout ..

      Et pourtant c’est la verité

      • Avatar commentaire
        Septime Potan DAUDET 6 mois

        Je m’oblige de te répondre. Personne n’a dit que le Benin allait battre sa monnaie. Une monnaie unique pour les 14 voire les 15 Etats c’est envisageable. SPD

        • Avatar commentaire
          aziz 6 mois

          L’intégrale..des pays..c’est à dire la somme..de ces pays d’afrique…celà ne vaut pas un clou..en terme pib

          En afrique de l’ouest seul le nigeria et la cote d’ivoire peuvent se prévaloir..de ce luxe

          Un autre exemple…le sénégal..par exemple..est sous perfusion sociale…depuis toujours..grace aux virements..des i mmegrés..c’est à dire la premiere ressource du sénégal…est sa diaspora

          comment dans de telles conditions…battre monnaie…soyons sérieux

          L’afro optimisme…doit se baser…sur des réalités et non…sur des post ures..d’enfants i mmautres

          • Avatar commentaire
            aziz 6 mois

            Pour etre plus direct….les departements du haut et du bas rhin en france….font deux à trois fois..le.pib..de tous ces pays…hors mis l’afrique du sud et le nigeria

            Autrement…dit..celà ne sert à rien..de perdre son temps sur ce sujet

            Le jour que le cfa..décrochera de la garantie..de la france..tout va s’écrouler..en une journée..

            Et tous ces brai.llards….ne seront pas là pour constater les dégats

          • Avatar commentaire
            Septime Potan DAUDET 6 mois

            AZIZ, j’ai tout vérifié. Les données des PIB en Afrique proviennent du site de la Banque mondiale 2015.
            Côte d’ivoire: 31.76 milliards (1399 US$ par habitant)
            Cameroun: 28.42 milliards (1217 US$ par habitant
            Sénégal: 13.61 milliards (900 US$ par habitant)
            Gabon: 14.26 milliards (8266 US$ par habitant)
            Mali: 12.75 milliards (724 US$ par habitant)
            Togo: 4.09 milliards (560 US$ par habitant
            Tchad: 10.89 milliards (776 US$
            République centrafricaine: 1.58 milliard (323 US$ par habitant)
            Comores: 565.69 millions (717 US$ par habitant)
            Niger: 7.14 milliards (359 US$ par habitant)
            Guinée-Bissau: 1.06 milliard (573 US$ par habitant
            Burkina Faso: 10.68 milliards (590 US$ par habitant)
            Congo: 8.55 milliards (1851 US$ par habitant)
            Guinée équatoriale: 12.2 milliards (14440 US$ par habitant)

            Soit un PIB total de 158 milliards 872 millions de dollars pour les 15 pays et une dette de 32 milliards.

            Monde 30 Afrique 1 Nigéria:481.07 milliards (2640 US$ par habitant)
            Monde 32 Afrique 2 Égypte: 330.78 milliards (3615 US$ par habitant)
            Monde 33 Afrique 3 Afrique du Sud: 314.57 milliards (5724 US$ par habitant)
            Monde 55 Afrique 4 Algérie:166.84 milliards (4206 US$ par habitant)
            Monde 60 Afrique 5 Angola: 102.63 milliards (4101 US$ par habitant)
            Monde 61 Afrique 6 Maroc: 100.59 milliards (2878 US$ par habitant)

            Le PIB de la France en 2015 : 2173 milliards de dollars soit 13 fois plus que les 14 pays et une dette de 2.089,40 soit environ 97% du PIB. Le haut de Rhin et le bas de Rhin donc la région Grand-Est avant Alsace-Lorraine : 148 milliards 287 millions avec 136 milliards de dettes soit 90% du PIB. Effectivement, tu as un peu raison sur les chiffres. C’est le même niveau de PIB mais pas 2 à 3 fois et la Côte d’Ivoire ne peut se prévaloir de luxe. Le Nigéria oui, actuellement le 2ème Etat le plus riche de l’Afrique car il y a deux mois l’Afrique du sud a repris la 1ère place. Sauf que, il faut corriger le PIB de ces 14 Etats de + 50% liés aux dépôts du trésor français et 60% liés aux pertes subies sur les ventes de matières premières à la France. Ce qui donne un PIB de 380 milliards. C’est jouable. Le vrai problème est de savoir s’ils vont tous souffler dans le même violon et seront-ils sérieux ? J’émets de sérieux réserves. Bien à toi. SPD

          • Avatar commentaire
            aziz 6 mois

            SPD..il faut dire..que tu fais un effort..de recherches

            ça c’est bien

          • Avatar commentaire
            CODJO ATAKOUN 6 mois

            Aziz, tu as bien fait de rassurer ce petit qui se démène comme un beau diable et qui fait des recherches. “C’est bien”

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 6 mois

          Cela va déjà mieux, vu sous cet angle car Tchité m’inquiétait avec ses velléités du rejet du franc CFA sans une proposition sérieuse. Le problème avec les pays l’uoma c’est le double dialogue et l’absence de volonté politique qui retardent tout. Ceux qui s’en sortent un peu se demandent toujours quel intérêt ils auraient à se mettre avec les retardataires !

      • Avatar commentaire
        Napoléon1 6 mois

        @Aziz,

        Battre sa monnaie ou la battre en communauté avec d’autres pays independants dans le vrai sens du mot, fait partie des attributs d’un Etat, comme avoir un territoire, des frontières, une population avec ses langues. C’est donc un attribut de souverraineté.

        Si nous avions une monnaie que nous contrôlons nous-mêmes, le développement de nos pays même s’il reste toujours une afaire délicate, il sera à notre portée, car nous aurons plus de moyens pour réaliser cela. Mais comment?

        Nous aurons une Banque centrale avec un conseil d’administration, où l’ancien colonisateur n’aura rien à chercher, qui frappera la monnaie et serait en mesure de mettre plus de crédits à la disposition des banques agricoles par exemple qui financeront les campagnes de coton, de mais etc.et de tous les produits agricoles qui peuvent révolutionner les récettes de notre agriculture.

        Aujourd’hui nous n’avons pas cette possibilité, car dans le Conseil d’administration de la BCEAO ou de la BCEAC il y a des francais avec droit de véto qui décident de ce qui doit être fait pour notre développement, ce qui leur permet de bloquer notre Train de vie.

        Il est vrai que la gestion d’une monnaie est une affaire délicate, mais ce n’est pas une raison d’y renoncer,si non on aurait dû rester dans la colonisation.

        • Avatar commentaire
          aziz 6 mois

          Napo…!!

          Tout le monde..est patriote africain..et si la monnaie..peut nous aider à évoluer..moi je suis preneur..

          Mais..je suis quelqu’un..qui essaies de voir la réalité des faits..

          Le probleme..que les gens évitent…de soulever…est la nautre des états que nous avons…et ceux qui nous dirigent dans les conditions que l’ont sait

          Une monnaie africaine..ne servira..aux élites…avec toutes les magouilles…dont ils sont devenus experts..

          Tenez..

          Hussein habré et monbutu…en fuiyant..sont parti à la banque centrale..prendre tout l’or et tout le blé..transporté par avion cargo

          Ce sont des faits et non des contes..

          Dans ce cas de figure..un dictateur qui confond le bien d’un pays..au sien…eh bien…frapper sa propre n’a aucune pertinence

          Le naira et la monnaie guinéenne..ou dollar liberien…si celà permettrait de sortir..un pays de la misère …celà se saurait depuis

          On confond…souvent.. aller à l’école,etre instruit,avoir des diplome en ceci et celà….et la capacité de gestion des elites

          Je le dis…nos elites…quelques soient par ailleurs leurs parcours…sont encore..ina ptes et imma ture…pour une telle tache..

          C’est dommage…de le dire…l’oeil des colons… sur nous…est la cause de la stabilité du fcaf

          • Avatar commentaire
            Napoléon1 6 mois

            @ Aziz,

            Le Franc CFA n’est pas un facteur de stabilité, mais c’est ce qui bloque l’avancement et le dévéloppement en Afrique. Les avoirs des Etats africains ne sont même pas détenus à la Banque de France ou aujourd’hui à la Banque centrale européenne, mais au trésor du Gouvernement francais comme des trophées de guerre (comme les objets d’art et autres propriétés qui nous ont été volées) dont la France s’en sert pour semer l’instabilité dans nos Etats en Afrique.

            Croyez-moi, ce n’est pas parce qu’il y a eu Habré ou Mombutu que les Etat francophones de l’Afrique noire ne devraient plus avoir chacun leur monnaie ou une monnaie intégrée. Les pays du monde ont eu aussi leur Habré et leur Mombutu, mais cela ne les a pas empêché d’avoir leur monnaie. C’est une nécessité vitale. Car la monnaie précéde toujours la production. Et sans production dans un pays, il n’y a pas de développement.Et l’on ne peut produire qu’à la quantité de monnaie créée en circulation. Il vaut mieux alors d’avoir la maîtrise et le pouvoir sur cette quantité créée et la contrôler que de l´’abandonner à une Nation étrangère, qui elle, a autres intérêts. Qui contrôle la monnaie, contrôle l’´économie du pays.

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Le Franc CFA, est un frein au développement de l’Afrique.

    1 – La monnaie, attribut essentiel de la souveraineté, ce dont ces pays africains de la Zone franc (PAZF)

    2 – Il faut Remettre le Franc CFA au cœur du débat citoyen et sociétal

    3 – ET S’affranchir de la “servitude volontaire”

    4 – La centralisation des réserves de changes est absolument nuisible à la croissance économique des PAZF

    5 – La parité fixe franc CFA-euro représente une entrave à la compétitivité des économies africaines

    6 – La libre circulation des capitaux constitue un outil de légalisation de la fuite des capitaux

    7 – La participation française à la gestion des banques centrales africaines doit être entendue comme une survivance du pacte colonial

    8 – L’arrimage du franc CFA à l’euro immobilise dans les caisses du Trésor français une importante masse monétaire confisquée aux PAZF

    9 – Ces fonds pourraient servir à financer l’innovation, l’industrialisation en Afrique

    10 – Les Africains doivent mettre en place une politique monétaire qui finance le développement

    “Opérer le déclic salvateur présuppose, suivant la logique consistant à guérir le mal à sa racine, que l’on procède soigneusement à une radicale décolonisation des esprits, des mentalités, de l’imaginaire, du savoir et de la science.” Roch Nepo J’ajouterai pas de sortie du Franc CFA Ab irato. SPD

  • Avatar commentaire
    Gilou 6 mois

    1- La problématique de la souveraineté monétaire dans les pays du franc CFA depuis hier

    Au moment des indépendances des pays du frac CFA, la France a créé la Zone Franc, institution dans laquelle elle a regroupé les pays du Franc CFA, du Frac comorien et des colonies françaises du Pacifique.

    La Zone Franc est une zone monétaire de type original ; son originalité provient du fait qu’elle fonctionne sur la base de principe dont l’une est “la gestion commune de la monnaie et du crédit” ; ce qui caractérise cette gestion de la monnaie et du crédit, c’est le fait que la France dispose à elle seule un droit de véto sur les décisions monétaires dans la Zone. Du fait de ce droit, les pays du franc CFA ne sont pas libres de gérer leur monnaie ; en conséquence, ils n’ont pas de souveraineté monétaire.

    Pour cette raison étant donné l’importance de la monnaie dans la gestion d’une économie, l’intelligentia des pays du franc CFA estime que le droit français de veto dans la gestion de leur monnaie est un moyen mis en œuvre pas la France, pour poursuivre la colonisation de leur pays, au-delà de leur indépendance ; autre façon de dire que leurs pays restent colonisés.

    A cause de cela, depuis les indépendances, des pays en question et jusqu’à maintenant, il s’y pose la lancinante question suivante : “pourquoi les pays du Franc CFA ne créent-ils pas leur(s) propre(s) monnaie(s) alors que les autres pays africains ont chacun leur(s) monnaie(s)” ?

    Cette question constitue ce que nous proposons d’appeler la première problématique de la souveraineté monétaire des pays du franc CFA ou alors la problématique de la souveraineté monétaire des pays du Franc CFA depuis hier.

  • Avatar commentaire
    Gilou 6 mois

    LA PROBLEMATIQUE DE LA SOUVERAINETE MONETAIRE DANS LES PAYS DU FRANC CFA DEPUIS HIER ET AUJOURD’HUI

    1- La problématique de la souveraineté monétaire dans les pays du franc CFA depuis hier

    Au moment des indépendances des pays du frac CFA, la France a créé la Zone Franc, institution dans laquelle elle a regroupé les pays du Franc CFA, du Frac comorien et des colonies françaises du Pacifique.

    La Zone Franc est une zone monétaire de type original ; son originalité provient du fait qu’elle fonctionne sur la base de principe dont l’une est “la gestion commune de la monnaie et du crédit” ; ce qui caractérise cette gestion de la monnaie et du crédit, c’est le fait que la France dispose à elle seule un droit de véto sur les décisions monétaires dans la Zone. Du fait de ce droit, les pays du franc CFA ne sont pas libres de gérer leur monnaie ; en conséquence, ils n’ont pas de souveraineté monétaire.

    Pour cette raison étant donné l’importance de la monnaie dans la gestion d’une économie, l’intelligentia des pays du franc CFA estime que le droit français de veto dans la gestion de leur monnaie est un moyen mis en œuvre pas la France, pour poursuivre la colonisation de leur pays, au-delà de leur indépendance ; autre façon de dire que leurs pays restent colonisés.

    A cause de cela, depuis les indépendances, des pays en question et jusqu’à maintenant, il s’y pose la lancinante question suivante : “pourquoi les pays du Franc CFA ne créent-ils pas leur(s) propre(s) monnaie(s) alors que les autres pays africains ont chacun leur(s) monnaie(s)” ?

    Cette question constitue ce que nous proposons d’appeler la première problématique de la souveraineté monétaire des pays du franc CFA ou alors la problématique de la souveraineté monétaire des pays du Franc CFA depuis hier.

  • Avatar commentaire
    Gilou 6 mois

    LA PROBLEMATIQUE DE LA SOUVERAINETE MONETAIRE DANS LES PAYS DU FRANC CFA DEPUIS HIER ET AUJOURD’HUI

    1- La problématique de la souveraineté monétaire dans les pays du franc CFA depuis hier
    Au moment des indépendances des pays du frac CFA, la France a créé la Zone Franc, institution dans laquelle elle a regroupé les pays du Franc CFA, du Frac comorien et des colonies françaises du Pacifique.
    La Zone Franc est une zone monétaire de type original ; son originalité provient du fait qu’elle fonctionne sur la base de principe dont l’une est “la gestion commune de la monnaie et du crédit” ; ce qui caractérise cette gestion de la monnaie et du crédit, c’est le fait que la France dispose à elle seule un droit de véto sur les décisions monétaires dans la Zone. Du fait de ce droit, les pays du franc CFA ne sont pas libres de gérer leur monnaie ; en conséquence, ils n’ont pas de souveraineté monétaire.
    Pour cette raison étant donné l’importance de la monnaie dans la gestion d’une économie, l’intelligentia des pays du franc CFA estime que le droit français de veto dans la gestion de leur monnaie est un moyen mis en œuvre pas la France, pour poursuivre la colonisation de leur pays, au-delà de leur indépendance ; autre façon de dire que leurs pays restent colonisés.
    A cause de cela, depuis les indépendances, des pays en question et jusqu’à maintenant, il s’y pose la lancinante question suivante : “pourquoi les pays du Franc CFA ne créent-ils pas leur(s) propre(s) monnaie(s) alors que les autres pays africains ont chacun leur(s) monnaie(s)” ?
    Cette question constitue ce que nous proposons d’appeler la première problématique de la souveraineté monétaire des pays du franc CFA ou alors la problématique de la souveraineté monétaire des pays du Franc CFA depuis hier.

  • Avatar commentaire
    Gilou 6 mois

    2- Le monde évolue

    Depuis les indépendances des pays africain du FCFA, beaucoup d’évènements sont intervenus dans le monde. Exemple :

    – La crise du système monétaire international en 1971 ;

    – La guerre du KIPOUR en 1973 ;

    – La conférence de Bandoeng en 1977, au cours de laquelle les pays en développement ont revendiqué un Nouvel Ordre Economique Mondial ;

    – La crise de l’endettement international en 1978 ;

    – Le début de la déréglementation et de la dérégulation bancaire aux Etats Unis en 1980 ;

    – La crise des marchés de matières premières en 1985 ;

    – La découverte du concept de développement durable en 1987 ;

    – La chute du mur de Berlin en 1989 avec pour conséquence, le vent d’Est qui a soufflé sur les pays africains et les a amenés à penser qu’avant le Nouvel Ordre Economique Mondial, il fallait d’abord le Nouvel Ordre Economique National ;

    – L’émergence, en 1992, d’une approche anthropologique des phénomènes économiques et la découverte par les économistes et les sociologues de la dimension politique de la crise et du sous-développement ;

    – La mondialisation des économies ;

    – La récente crise du système financier américain.

  • Avatar commentaire
    Gilou 6 mois

    3- L’évolution du monde et la seconde problématique de la souveraineté monétaire des pays du franc Cfa

    Parmi les évènements dont il vient d’être question, certains ont produit une autre problématique de la souveraineté monétaire des pays du franc CFA ; parmi eux :

    a- La chute du mur de Berlin : cet évènement a fait comprendre :

    – Qu’à côté de la colonisation française qu’on pourrait appeler colonisation externe, il y avait aussi une colonisation interne qui est le fait que les gouvernants utilisent, à leurs fins personnelles la gestion des affaires publiques de leur pays ;

    – que c’est cette colonisation interne qui favorise la colonisation externe ;

    – qu’en réalité, il existe plutôt dans les pays du franc CFA, une dialectique de colonisations interne/externe ;

    – qu’en conséquence avant de chercher le Nouvel Ordre Economique Mondial, il fallait d’abord rechercher le Nouvel Ordre Economique National.

    b- L’apport de l’anthropologie

    Développée depuis 1992, elle a montré :

    – qu’il y avait deux types d’Etats : d’une part les Etats dans lesquels il existe des garde-fous dans la gestion des affaires publiques, et, d’autre part, les Etats dans lesquels il n’existe pas ;

    – que dans les Etats dans lesquels il n’existe pas les garde-fous, les gouvernants font des folies, constituant à utiliser à leur fin personnelle la gestion des affaires publique ;

    – qu’une telle situation engendre des Etats d’accaparement des richesses, des économies d’accaparement des richesses ;

    – que dans de telles économies la monnaie produit des effets pervers sur les économiques, engendre des inégalités ; sécrète de la pauvreté etc.. et donc n’est pas un instrument de développement durable.

    Face à ces constats, une bonne partie de l’intelligentia des pays du franc CFA, tout en étant d’accord que la souveraineté monétaire de leur pays est une condition de leur liberté totale, estime qu’il faut tout de même que des précautions préalables soient prises avant de la mettre en place dans leur(s) pays. Pour cette raison, elle estime que la bonne question n’est pas “pourquoi les pays du franc CFA ne créent-ils pas leur(s) monnaie(s) ?” mais plutôt “comment les pays du franc CFA peuvent-ils mettre en œuvre une souveraineté monétaire de développement durable ?” c’est-à-dire qui élimine la pauvreté des populations.

    Cette dernière question nous propose de l’appeler la seconde problématique de la souveraineté monétaire des pays du franc CFA.

    c- L’oubli de l’impact de la mondialisation des économies et des avantages de la zone franc

    La problématique d’hier oublie qu’aujourd’hui tous les grands pays du monde sont en Afrique y compris dans la zone franc et, qu’en réalité cette zone franc n’est plus le pré carré de la France.

    En même temps, elle oublie les avantages indéniables de la zone franc qui sont par exemple :

    – la rigueur dans la gestion de la monnaie ;

    – la facilitation de l’intégration régionale ;

    – la francophonie

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 6 mois

      La Zone franc ne présente aucun avantage particulier aux pays africains: Cette une abération que de préconiser une telle Chose.

      -La rigueur dans la gestion de la moinnaie: C’est une question de volonté, le Rwanda n’appartient pas à cette Zone, mais la monnaie rwandaise gérée avec rigueur est plus forte que le dollar américain. Les africains sont donc aussi capables de gérer leur monnaie avec rigueur, s’ils veulent.

      Le CFA n’est pas géré, c’est l’imposition de la parité fixe qui avantage les firmes francaises de la Zone qui leur facilite le transfers de leurs capitaux générés dans la zone vers la France au détriment des pays africains. Et cette surévaluation artificielle du CFA rend les produits de ces pays de la Zone franc non-compétitifs sur le marché mondial.

      -La facilitation de l’intégration régionale: c’est un mythe. Le cloisonnement entre les régions est tel que le Franc CFA en circulation en Côte-d’Ivoire n’est pas admis au Cameroun. Et si vous êtes entrepreneur au Bénin ou au Togo, ce n’est pas pour vous un diner de Gala que de pouvoir ouvrir une succursale de votre entreprise au Senegal ou au Niger. Essayer d’abord cela avant de parler de l’intégration régionale. Il en est ainsi de la mobilité du facteur de travail. La Côte-d’Ivoire comme le Gabon ont régulièrment renvoyé chez eux les travailleurs émigrés venant du Bénin, du Togo ou du Niger.

      _La francophonie: ne constitue en rien un avantage pour les africains au contraire, c’est un handicape. Aujourd’hui dans le monde, c’est l’Anglais la langue mondiale des affaires, de la science et des Technologies. Le Rwanda a compris cela depuis un certain temps et valorisé l’anglais comme langue officielle au détriment du francais.

      Tels sont les faits Il ne s’agit plus de miroiter aux africains des avantages livresques qui n’ont rien de commun avec leur vécu quotidien avec le CFA comme monnaie.

      De même qu’un être humain ne saurait renoncer à sa liberté et son independance pour être heureux, les Etats africains de la zône-franc ne sauraient renoncer à cette partie de leur souveraineté et aspirer au bien-être pour leurs populations. L’expérience des 50 dernières années l’a prouvé suffisamment.

  • Avatar commentaire
    Gilou 6 mois

    4- Les conséquences de l’émergence de la seconde problématique de la souveraineté du Franc CFA.

    Du fait de l’existence de cette seconde problématique, il y a aujourd’hui en Afrique, deux problématiques de la souveraineté monétaire des pays du franc CFA.

    En conséquence, le concept de problématique de la souveraineté monétaire y désigne un ensemble de paix problématiques.

    5- La signification de la dualité de la problématique de la souveraineté monétaire des pays du Franc CFA

    Pour un observateur des questions monétaires des pays du Franc CFA, la dualité de la problématique manifeste l’existence de deux courants de pensée monétaire dans les pays du Franc CFA :

    – Le premier courant regroupe les partisans de la première problématique ; il est constitué en général et la plus part du temps d’enseignants en Europe ; au point que ce courant peut être appelé le courant externe

    – le second courant regroupe les partisans de la seconde problématique ; il est constitué surtout du professionnel exerçant des activités monétaires dans les pays du franc CFA ; de ce fait, on peut l’appeler le courant interne.

    6- Les prescriptions

    Pour le courant externe, il faut dans les pays du FCFA créer la monnaie tout de suite, sans délai e sans condition.

    Pour ce courant interne, il faut mettre en place, préalablement à la souveraineté monétaire, de solides garde-fous dans la gestion des affaires publiques, et puisque les pays concernés sont déjà dans un processus d’intégration monétaire et régionale, il faut y réaliser des convergences démocratiques qui permettent de mettre en place une souveraineté monétaire de développement durable, et cela devrait passer, au-delà des garde-fous par :

    – La démocratisation de la compréhension de la souveraineté monétaire ;

    – Un référendum populaire sur la question.

    Francois TIANI Keou

    • Avatar commentaire
      aziz 6 mois

      Tu as oublié l’essentiel et le fondamental..

      7..le phenomene du sultan aziz

      • Avatar commentaire
        Gilou 6 mois

        on parle de chose sérieuse et tu joue au zigoto

        • Avatar commentaire
          aziz 6 mois

          heureusement…qu’il a des gens..comme aziz pour jouer…au zigoto

          Et puis entre nous…qu’est ce qu’il a de plus serieux.dans la vie..que de manger..ni quer,péter…et chier

          La vie n’est telle pas belle…????

  • Avatar commentaire
    Rosy 6 mois

    C – Comment faire pour sortir le continent africain de ce fléau ?
    Tout d’abord, la zone Franc doit être dissoute pour laisser place à un système monétaire africain géré d’une manière responsable par les Africains eux-mêmes, ainsi le continent pourrait avoir ses propres banques centrales. Avec la politique de crédit à la disposition des pays africains, on pourrait se permettre d’octroyer des crédits bancaires à des hommes et des femmes voulant entreprendre car, force est de constater qu’à l’heure actuelle les idées sont là mais ce sont surtout les moyens de financement qui manquent. Pourquoi ne pas se servir des matières premières qui sont une grande richesse et qui peuvent être transformées sur le territoire africain au lieu d’être bradées aux occidentaux. Selon les projections démographiques, le continent africain atteindrait les 2 milliards d’habitants d’ici 2050 un potentiel démographique énorme et un gigantesque marché de consommation qui devrait encourager le commerce entre Africains. Ce sont des jeunes gens à éduquer, à soigner, à nourrir, à loger et à installer dans l’emploi d’où le grand challenge qui attend le continent et qui doit être relevé dès maintenant sinon, on risque de voir naître l’extrémisme qui pourraient avoir comme vecteur de transmission des jeunes désœuvrés sans un avenir prometteur.
    SAIDALI Abdoulkarim Centre d’Orientation Académique et Professionnelle Comores

  • Avatar commentaire
    Rosy 6 mois

    B – Des inconvénients demeurent aussi et ce sont ces derniers qui font réagir les partisans d’une sortie de la Zone Franc et de la création d’une monnaie africaine :
    • La force de l’Euro rend les pays africains incapable de pouvoir développer une industrie en mesure de rivaliser avec d’autres pays possédant eux une monnaie faible. En termes de compétitivité prix, les pays africains se trouvent perdant d’où leur incapacité à pouvoir ravir des parts de marché aux autres.
    1. L’accumulation d’importantes réserves de changes au niveau de la Banque de France, de l’argent qui pourrait être utilisé pour financer le développement.
    2• Et puis il y a cette question de la souveraineté monétaire que les Africains sont prêts aujourd’hui à récupérer pour ainsi pouvoir gérer leur porte-monnaie. L’on évoque souvent la question d’une indépendance incomplète en Afrique, car jusqu’à lors les monnaies utilisées dans les pays cités au-dessus ont toujours été imprimées en France. Qu’adviendra-t-il donc de ses pays si un jour La France décide de ne plus nous fournir de monnaie mais juste du papier ?
    3• Etre lié à une monnaie (l’Euro) qui n’a rien à voir avec la nature des économies africaines.
    4• La crise économique que connait la Zone Euro (ensemble des pays utilisant l’euro comme monnaie commune) ce qui n’est pas gage d’assurance pour l’avenir car des tensions peuvent subvenir à n’importe quel moment surtout avec l’épineux dossier grec.
    SAIDALI Abdoulkarim Centre d’Orientation Académique et Professionnelle Comores

  • Avatar commentaire
    Rosy 6 mois

    Quelques avantages et inconvénients de ce système
    A- On peut principalement énumérer des avantages tels que :
    1. Un très bon niveau de l’inflation (généralement une inflation entre 2 à 3%) grâce à la politique monétaire prudente menée par nos banques centrales, tout le contraire des pays n’appartenant pas à la zone franche qui connaissent quant à eux des niveaux d’inflation très élevés, comme le cas du Zimbabwe.
    2. La solidarité existant entre les pays de la zone à cause de la mise en commun des recettes d’exportation (au moins 50% des recettes) au niveau des comptes d’opération. Les pays qui ont des excédents, aident les autres à financer leurs importations, un esprit de solidarité à garder en cas de création d’une monnaie africaine.
    3. La garantie de pouvoir acheter nos biens d’importations avec une monnaie forte qui est l’Euro. Mais en même temps cela rend les pays importateurs en question nets de biens et services ce qui peut engendrer d’autres problèmes.
    4. La stabilité du taux de change qui offre un environnement favorable aux investisseurs qui n’ont pas à s’occuper d’un risque de change.
    SAIDALI Abdoulkarim Centre d’Orientation Académique et Professionnelle Comores

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Les solutions pour avoir notre propre monnaie. Il faut que cela se fasse à 15 en comptant les Comores. Battre une monnaie n’est pas difficile mais il faut du sérieux dans sa gestion. Le professeur l’a bien expliqué. Et il y aura des réticences du TCS [Togo, Côte d’ivoire (ADO, un des traites de la dévaluation avec Balladur et récompensé plus tard par Sarko), Sénégal]. Maintenant si on veut avoir tout le monde il faut un soulèvement des peuples. Mais est-ce que le peuple comprend l’enjeu ? Comment faire prendre conscience au peuple, aux paysans dans le fond de son village qu’on exploite ? Il faut des sous. Mais il faut commencer par les réseaux sociaux, l toile. Ensuite, un financier qui souhaite se battre contre cette cause. Il faut le rechercher dans les pays anglophones et la Russie de poutine va jouer un rôle, l’occasion d’affaiblir un peu la France et de lui fait perdre définitivement ses colonies. SPD

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Vous n’avez pas remarqué que Talon dès sa prise de fonction, direction Paris et encore Paris et toujours Paris. Il a compris qu’il faille chercher les instructions et il faut plaire au maître en dénigrant les siens : Dixit ‘’le Benin est un désert de compétence’’. Talon en s’appuyant sur Ouattara pensait que la France allait lui ouvrir les vannes. Les promesses n’ont pas été tenues. En plus, au niveau de la BCEAO, il n’a pas eu grand-chose. Le professeur n’a certainement pas eu le temps d’expliquer le système de minorité de blocage. En effet, dans toutes les banques centrales africaines, il y a au moins deux français. Les votes quel que soit l’objet, les décisions se prennent à l’unanimité absolu des membres du conseil d’administration. Donc si vous souhaitez un emprunt étatique, il suffit que le blanc dise non, vous n’aurez rien. C’est Ainsi que notre pays n’a rien eu tout dernièrement et la France se méfie de Talon. De toute façon, il ne faut pas qu’il réussisse. Ce serait un mauvais signe pour les autres Etats. Rappelez-vous, Nicéphore Soglo avait ses relations aux Etats-Unis et sa diplomatie à Rome auprès du pape. Il contournait allègrement la France. La France s’est bien vengée. Elle tout fait pour qu’il ne renouvelle pas son mandat et laver cet affront. Soglo l’homme qui défia Chirac au cours d’une mission à grande écoute, il a osé demander au président Chirac de reconnaître l’esclavage comme crime et de dédommager les africains. Soglo est amer, il en parle toujours la Françafrique mais les béninois n’y croient pas et pourtant c’est vrai. SPD

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Je parle de 14 Etats concernés car je n’ai pas compté les Comores donc la BCC et la France elle-même [sinon on peut retenir 16]. Je refuse de retenir la France même si elle est propriétaire de cette monnaie, elle n’utilise pas le CFA. Si je retenais cette nomenclature, il aurait fallu ajouter le Franc CFP qui a cours dans les collectivités françaises de l’océan Pacifique : Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis-et-Futuna. Le professeur a bien démontré le lien entre avoir sa propre monnaie et le décollage économique avec comme corollaire l’industrialisation. La vente de matières premières est source de pauvreté. Un bon taux de croissance, une inflation maîtrisée sans secteur industriel s’apparente à la croissance appauvrissante. Les africains utilisent le Deutsche Mark tout comme les français à travers l’euro, ce qui est déjà une monnaie trop forte pour la France. Béninois saviez-vous pourquoi dans années 1970, le Sénégal, le Gabon, le Togo et la Côte d’ivoire, le pré-carré de la France pour leur stabilité gouvernementale et complice du CFA et par derrière, ces Etats recevaient plus de subsides de la France. Le toujours diviser pour régner et les africains ont l’esprit de la traîtrise et cela, le colon le sait très bien [on n’a qu’à s’en prendre à nous-même]. Actuellement le Gabon n’en fait plus partie. SPD

  • Avatar commentaire
    Amos Sani 6 mois

    Cette situation dure, mais j’ai espoir que cette fois-ci, le mouvement va aboutir. Et pourquoi? Parce que les populations disent Non. Il ne s’agit pas de “marionnettes ” de présidents qui font la honte de l’Afrique sur tous les plans. Pour l’Afrique de l’Ouest, il faut donner un avertissement clair à aux présidents du Sénégal et de la Côte d’Ivoire. Il faut qu’ils sachent que les autres peuples ne sont pas comme leurs concitoyens qui gueulent sans rien faire de concret
    1- moi j’ai eu honte de Ouatara, un “économiste” qui a été DGA du FMI qui dit que le fcfa est une bonne chose pour l’Afrique. Il confirme plusieurs choses sur Lui et sur des intellectuels tarés de son genre. Tout Ivoirien devrait avoir honte d’être dirigé par ce type
    2- Si c’est une bonne chose pour les pays africains, que la France les laisse se demerder. Nous ne voulons plus de ce paternalisme.
    3- quelles dispositions sont mises en places par nos dirigeants pour l’éventualité d’une sortie brusque de la France?
    4- plus de la France dans le Conseil d’Administration
    5- Si le Sénégal et la Côte d’Ivoire trouvent que le fcfa est une bonne chose, les autres pays quitteront cet espace. On a vu le Brexit en Europe. Il faut oser

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 6 mois

    C’ahurissant et meme insultant de dire que nous avons besoin de la france pour avoir une monnaie. Si vous ne comprends pas comment fonctionne les finances, alors ne faites pas de ces affirmations.
    Le cap vert , le laos, l’Ile Maurice etc.. ont leur propre monnaie. Que quelle puissance economique jouissent ils?

    Tout pays pour controle son economie utilise deux outils essentiels que sont la politique monetaire qui est geree par sa banque Centrale et la politique fiscale qui est geree par sont executif.
    Les deux outils vont de pair pour orienter l’economie et navigater a travers les conjonctures.
    Si tu ne dispose que d’un seul comme c’est le cas dans les pays cda, on est handicape, et fragile car le destin dans les mais des autres.
    Nous ne pouvons faire aucune stimulation de notre economie car la masse monetaire est Controlee par la France.
    Nous sommes donc limites dans la quantite de pret, de credit de financement a faire sans notre economie.
    Je pourrais revenir sur d’autres points plus tard s’il y en a qui veulent faire le debat.

    Arretons ce massacre perpetre par la France

    • Avatar commentaire
      Septime Potan DAUDET 6 mois

      regarde ce que dit Houphouët par rapport à l’autre vendu tape sur you tube
      Félix Houphouët-Boigny visionnaire

  • Avatar commentaire
    • Avatar commentaire
      Septime Potan DAUDET 6 mois

      Merci Che Guevera. Avec tout ce que j’écris on pense que je dis n’importe quoi. On n’oublie que je professeur de gestion, de finances et d’économie publique à la faculté. Mille fois merci et je veux que les béninois prennent conscience. SPD

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 6 mois

    Mais ou est passé mon message? Encore la censure?

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 6 mois

    Avec le systeme du franc cfa en place, nous pays africains francophones ne nous en sortirons jamais.
    Tout pays pour controler son destin doit disposer de deux outils notammenr la politique monetaire er la politique fiscale qui doivent etre synergie.

    Nous ne controlon que la politique fiscale.
    De ce point de vue, la Marge de manoeuvre pour stimuler l’economie est tres limitee. La bailout que les etats unis ont fait pour se relancer par exemple pendant le mandat de Obama, ne sera jamais possible chez nous.

    Par ailleurs, le fait de deposer 50%de nos reserves en France est un vol grotesque que la france opere.

    Nous produisons pour nourrir la France.
    Elle utilis nos reserves er les place sur le marché financier an taux courant et nous remunere a un taux de 0.5%.

    Nos politiciens doivent commencer par prendre la mesure des choses.
    Notre population est en majorite jeune. Si nous continuous sur cette lancee, nous allons maintenir notre pays dans la misere, sous developpé et toujours sa grande infrastructure ni un avenir prometteur pour nos enfants et petits enfants.
    Si le Laos, le cap vert ou encore l’Ile Maurice peuvent avoir leur propre monnaie, le Benin le peut aussi.
    N’attendons pas une monnaie commune et commencons par y penser avec un objectif pour 2020.

    Des mercenaires comme Ouattara ou Macky Sall ne voudront jamais laisser le franc cfa de leur mere patrie la France.
    Alors prenons nos responsabilites.

    https://youtu.be/Q5f4Evi-_eE

    https://youtu.be/1f5Q-1KRDqU

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Où sont les économistes du forum? No comment? Dommage. De l’analyse! SPD

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Le seul vrai économiste sur ce forum, c’est notre SPD national qui veut absolument exister grâce à son savoir. Nous sommes toute ouïe !

  • Avatar commentaire
    Kabore Christine 6 mois

    Non au franc cfa en Afrique de l’ouest,en Afrique central et dans l’île des Comores.
    Nous n’en voulons plus, nous n’en pouvons plus, nous sommes excédés des bases militaires étrangers sur la terre de nos aïeux

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Vous êtes dans des incantations et ce n’est pas cela qui changera quoi que ce soit.

    • Avatar commentaire
      Septime Potan DAUDET 6 mois

      Merci pour cette lucidité. Je suis content que tu aies ajouté le problèmes des bases militaires en Afrique. Au total il y a 10 bases militaires françaises en Afrique: République de Centre Afrique, Gabon, Golfe de Guinée [pour le Benin, le Togo, le Nigéria,], Côte d’ivoire, le Sénégal, le Mali [zone Maroc, Algérie], Tchad [Egypte, Soudan, Djibouti et la Corne de l’Afrique. Ah ce quadrillage est là Pourquoi? pour protéger des intérêts, lesquels?

  • Avatar commentaire
    Tchité 6 mois

    Codjo Atakoun, Nicholas de Soukouzi de son vrai nom, se cache sous un pseudo Africain pour essayer de faire dormir les gens sur ce forum.

    L’Europe, même les usa que tu défends si tant, ont connu la famine et des guerres tribales depuis et même récemment, il y a moins d’un siècle. Même l’Ukraine est présentement en guerre civile (mais les médias néocoloniaux n’en parlent pas. Donc, il n’y aucune supériorité de l’homme yovo, il a un grand mensonge, c’est à dire l’esclavage mental afin de faire croie au noir qu’il est incapable.

    Moi, j’ai fréquenté (étudié) au Bénin, ailleurs en Afrique et en Europe avec des diplômes et certificats de part le monde y compris les usa, l’homme noir (la femme noire) n’a rien a’ envier au yovo, le reste est juste la tromperie et le complexe d’infériorité du noir qui est basé sur le mensonge, d’ou les fausses informations sur l’Afrique (qui est d’ailleurs considérés comme un seul petit pays par les ignorants yovo qui n’ont jamais quitté chez eux et ne croient qu’en ce que leur média leur dit faussement) dans nos écoles y compris a’ leurs enfants dans leurs écoles.

    La preuve, il y a encore de yovos qui voient un noir chez eux et pensent que parce qu’il est noir, il doit avoir attraper ébola ou le sida, et dans le même temps, il y a beaucoup de yovo qui circulent avec le vih sida et personne n’en parle.

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Pour Les faits abjects et inacceptables de la France. Ouvrons les yeux sur le Franc Colonial. [Suite et fin]
    11 – 14 pays africains forcés par la France à payer une rente à la France, résultant du CFA. Réfléchissez si la France n’a pas un avantage certain en quoi cela l’intéresse de vouloir à tout prix que le CFA soit maintenu. Et pourquoi tuer et déstabiliser à cause du CFA. C’est évident qu’elle nous pille par ce système et les entreprises françaises ce goinfrent allégrement. Savez-vous que Alassane à payer des milliards aux ressortissants et à la France à l’issue du coup d’état de la France.
    Décidément les peuples, les Etats qui ont commis les pires ignominies au monde, de ceux-là, nous n’avons pas de leçon à recevoir]. [Je fais l’économie de l’esclavage, de la colonisation, du néocolonialisme, des chaires à canon, les expériences chimiques et biochimiques]. En plus on dévalue quand on veut ce CFA pour continuer à prendre moins cher nos ressources. On ne vend rien. Ouvrez les yeux.
    En Définitive, Nous Voulons Une Monnaie Unique, Convertible, Sans Arrimage, Plus De Monnaie De Singe, Pour Les 14 Etats (8 De L’Afrique De L’ouest + Les 6 De L’Afrique Centrale) Et Une Seule Banque Centrale Sans Aucune Intervention Ni Aucun Lien Avec La France Dans Notre Politique Monétaire, Budgétaire, Conjoncturelle : La Maitrise De Notre Economie Publique. On Veut Battre Notre Propre Monnaie Par Nos Propres Planches A Billets Et En Finir Avec L’esclavage Economique, Budgétaire, Monétaire et Financier. Quatorze pays ensemble, c’est une force. Ne craignez pas. Ça va marcher.
    12 – Aucun développement n’est possible sans la souveraineté économique. Je préconise tous les gouvernements de ces 14 Etats qui accepteront de maintenir le franc CFA devront être destituer par leur peuple. “Nous préférons la liberté dans la pauvreté à l’opulence dans l’esclavage”. Il est plus que temps de couper le cordon ombilical avec la France et que nos chefs d’Etat ne reçoivent plus des injonctions de la France. Vous n’avez pas remarqué qu’ils sont le temps en France. C’est quoi cette servitude ? Rappelle-vous de la théorie de la France : Partir pour mieux rester. Un article de SPD à relayer sur les réseaux sociaux.

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Pour Les faits abjects et inacceptables de la France. Ouvrons les yeux sur le Franc Colonial. [Suite 2]
    8 – François Hollande et Alassane Ouattara, Macky Sall, Faure Yasingbé… et Consorts, ne torpillez pas le processus de notre vraie indépendance. Attention aux présidents africains, ne tomber pas dans le piège du ‘’diviser pour mieux régner’’. Il est hors de question que chaque pays battre sa monnaie. On veut une monnaie unique en lieu et place de ce qui convient d’appeler désormais le feu CFA. attention le CFA risque de vous emportez.
    9 – Reprenons entièrement le projet de Kadhafi et c’est cela que nous voulons faire et rien d’autre : le FMA, le Gold Standard exchange, UEA …. Les présidents des Etats africains pour une fois, soyez courageux, soyez unis dans l’adversité [la France n’a pas des amis, elle n’a que des intérêts]. Vous avez ‘’laissé’’ assassiner Kadhafi par lâcheté alors que vous avez tous mangé dans sa main. Honorer au moins sa mémoire en mettant ses projets en place ne serait-ce qu’en partie.
    10 – Le principe est simple : SPOLIEUR-PAYEUR.
    [Pour les sceptiques allez sur You Tube et taper le franc CFA, ensuite taper les vraies raisons de l’assassinat de Kadhafi, Jacques Chirac et le Franc CFA… Quittons ensemble ce CPI [Cpi financé par les ONG de Georges Soros. C’est grave.], un costard taillé sur mesure pour les africains récalcitrants, alors qu’en principe, ce sont les Nicholas Sarkozy, Georges Bush, Bernard Henri Levy … qui devraient y être. Honte à la France d’avoir mis en place pour les Etats francophones ce que les Nazis vous ont fait sur votre propre monnaie autrefois pendant les deux guerres mondiales. Damnée soit le jour où Charles Gaulle a imposé cette souffrance à l’Afrique des 14 Etats concernés.

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Pour Les faits abjects et inacceptables de la France. Ouvrons les yeux sur le Franc Colonial. [Suite 1]
    5 – Nous ne voulons plus que la France nous expédie la masse monétaire qui doit être en circulation dans nos Etats c’est-à-dire des expédients. C’est un jeu de dupe. Elle envoie juste le minimum pour nous maintenir en situation de dépendance. Depuis quand le maître libère l’esclave ? Il appartient à l’esclave économique, financier et monétaire de s’affranchir de ce maître.
    6 – Nous ne voulons plus le monopole honteux que vous exercez sur nos ressources. Les contrats bidons qui stipulent que toute matière première doit être proposée prioritairement à la France et c’est quand la France n’en veut pas, que nous pouvons vendre ailleurs. Pour les sceptiques : l’exemple de l’uranium du Niger et le pétrole du Gabon, le coltan, l’or, le cobalt, le cuivre, le lithium, le niobium, le diamant, le zinc, le fer, le manganèse, le nickel, le café, le coton, le tabac, le cacao, le thé, le bois… S’ajoute à ces richesses, près d’une quarantaine d’autres matières premières : il s’agit de substances ayant pour noms : Amblygonite, argent, smectiquées, basnaesites, bauxite, béryl, bismuth, cadmium, charbon, chrome, diatomite, étain, …etc, sans parler des pierres précieuses : rubis, saphir, la tourmaline, l’aigue-marine, le chrysobéryl, l’andalousite, l’apatite, la citrine, l’iolite et le disthène, la tanzanite, spinelle, rhodolites et grenats avorite, le zircons, tourmaline, le spessartite, le grenat rouge, le pyrope, l’almandin, l’aigue-marine, la topaze. ”Le continent africain est un vrai scandale géologique” Dixit? Tout est sur notre continent ! Seulement avec les piteux accords, on ne transforme rien et nous achète à 1 euro pour revenir nous le revendre à 10 euros au minimum. Du vol, de la spoliation, de la duperie, de l’esclavage. Si on ne donne pas, on nous tue, la guerre…
    7 – A propos de la dette. Nous ne rembourserons aucune dette, tout doit être effacée. De qui se fout-on ? Qui doit de l’argent à qui ? Je connais le principe de comment la France prête aux états africains leur propre argent. Comme ce qui se pratique dans le secteur de la grande distribution. Par ailleurs où sont passés nos milliards d’intérêts ? Et les 500 millions de dollars par an sur la communication téléphonique pendant 40 ans ? Et les 60% que vous nous avez volés sur nos exportations de matières premières depuis 70 ans dans la zone CFA, CFP, CFC, Haïti. En l’état de mes recherches plus de 10 mille milliards d’euros spoliés par la France mêmes les Etats tels l’Allemagne, la Suisse, l’Espagne, la Russie … en sont outrés.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Soyons sérieux, une monnaie saine doit avoir son équivalent en or. En avons nous suffisamment pour justifier nos prétentions ?

      • Avatar commentaire
        Napoléon1 6 mois

        Ne soyons pas ignorants plus que nous sommes.

        Commencons d’abord à clarifier, ce que c’est que la monnaie:

        En deuxième année des Sciences économiques l’étudiant apprend que

        la monnaie est le bien qui est à la fois moyen de paiements, unité de compte et unité de réserve des valeurs. Cette définition a été donnée par Aristote depuis la nuit des temps.

        A la fin de sa licence, l’étudiant ayant appris les mécanismes de l’inflation, se demande si la monnaie est vraiment une réserve des valeurs, puisqu’elle se déprécie chaque jour et que chacun cherche à en conserver le moins possible.

        La définition d’aristote est -elle donc fausse? Non, mais elle permet seulement devant la monnaie de la reconnaitre. Ce n’est pas , dans les économies modernes,une définition utile, elle est descriptive mais elle n’est pas fonctionnelle.

        L’étudiant, après mille lectures donc et désireux de se faire comprendre, pourra valablement répondre que la monnaie, c’est une créance à vue sur le système bancaire.

        Cette définition à mon avis, est non seulement bonne , mais la seule.

        Chacun d’entre nous a à sa disposition trois sortes d’instrument pour payer ses achats:les pièces, les billets de Banque et les chéquiers qu’il peut signer, s’il a au paravant déposé de l’argent dans son compte banquaire. Il y a aussi la carte de crédit et le virement mais qui fondamentalement ne sont pas différents du chéquier.

        Les pièces, c’est la monnaie métallique, les billets, c’est ce qu’on appelle la monnaie fiduciaire; le chéquier n’est pas de la monnaie, il ne l’est qu’à concurrence du dépôt effectué auprès de la Banque, c’est donc le montant disponible à la Banque qui constitue la monnaie: On l’appelle monnaie scripturale (monnaie de l’écriture).

        Mais comment la monnaie est elle devenue un simple droit de rembourser sur le système bancaire? Pour comprendre cela, il est indispensable de se faire une idée aussi claire que possible, de la fonction du rôle de la monnaie au Cours des étapes successives de son histoire.

        Dans les temps les plus anciens, après que les hommes soient descendus des arbres et entrant en rapport les uns avec les autres, ils ont éprouvé le besoin de s’échanger les choses. La monnaie est apparue alors comme une nécessité.

        Mais échanger sur quelle base? Sur une base aussi égalitaire que possible, une base telle que personne ne se sente lésé. Pour éviter donc toute complication, il est apparu nécessaire de rendre les biens commensurables, susceptibles d’être mesurés par un bien unique, étalon, et donc mesurables entre eux. La connaissance du Prix de chaque bien en termee de bien-étalon donne en même temps les Prix relatifs de tous les biens pris deux à deux.
        La monnaie serait ainsi apparue dès le début de la civilisation urbaine comme une unité de compte, pour permettre ou au moins faciliter le calcul économique et rendre les transactoions à la fois aisées et équitables

        Plus tard, lorsque dépassant le stade, de la vie au jour le jour, avec un horizon économique moins immédiat, les hommes éprouvent le besoin de se prémunir contre les aléas de l’avenir et d’accumuler les biens. Ce n’est qu’alors qu’apparait la fonction de réserve de la monnaie. Evidemment, l’accumulation , l’épargne, se fera Sous forme d’un bien réunissant les caractéristiques de durabilité et de divisibilité(pour être utiliser au moment et en quantité voulue): le metal.

        Les premières pièces métalliques apparaissent vers le IIè millénaire avant Jesus-Christ. La monnaie de compte était connue dès les débuts de la civilisation urbaine.

        En ce qui concerne la troisième fonction, celle d’être un moyen de paiements, un intermédiaire d’échanges, il faudra attendre qu’une autorité juridique et politique reconnue ou acceptée par l’ensemble des membres de la collectivité garantisse leur valeur aux pièces. Une telle autorité ne pouvait être que l’Etat.

        C’est ce que fera Gysès, descendant d’Hammourabi, au VIIIè siècle avant Jesus-Christ.

        Tout détenteur d’une pièce métallique frappée du sceau de l’Etat, en l’occurence de l’empereur, sera prémuni contre toute altération éventuelle, sauf bien entendu, celle qui serait opérée par l’Etat lui-même. La pièce a alors un caractère fiduciaire, une force libératoire. Elle n’est pas susceptible de refus en règlement d’une dette.

        C’est ce caractère fiduciaire qui donne le départ de la monnaie telle que nous la connaissons aujourd’hui: La monnaie c’est “une créature de l’Etat”
        , elle est essentiellement cela.

        Faute de comprendre la nature évolutive de la monnaie, en Afrique, beaucoup de décisions erronnées, beaucoup de dispositions techniques ont consacré plutôt des fantômes:

        La Notion de garantie de la convertibilité du franc CFA avancé par la France aux Chefs d’Etat de l’Afrique francophone lors des négociations des independances de ces pays dans les années 1960 avait pour but d’abuser de l’ignorance de ces Chefs d’Etat et de les berner à ce moment -précis, où la convertibilité des monnaies au sens où on l’entend n’était plus en vigueur depuis plus d’un demi-siècle dans le monde. J’y reviendrai plus amplement.

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 6 mois

    Nous ne sommes pas les seuls à prendre nos désirs pour des réalités. En France, certains candidats aux élections présidentielles en se disant eurosceptiques ne sont pas loin des africains qui atttribuent au franc CFA les difficultés de leurs pays à se développer. C’est la politique de l’autruche. Ce qui se passe actuellement au Benin est la caricature du fourvoiement des dirigeants africains qui économiquement naviguent à vue sans aucun plan de développement du pays. Même si quelques experts arrivent à leur construire un plan de développement, le manque de volonté politique les en détourne. Disons les choses crûment: les africains appartiennent à un ancien peuple qui est aussi vieux que le Continent resté trop longtemps dans les ténèbres loin de tout. Nous n’avons même pas pu innover avec la découverte de la roue dont beaucoup de pays avaient profité pour s’émanciper. Je trouve anachronique cette utilisation de la houe par nos paysans qui n’arrivent pas en s’en défaire. N’ayons pas peur d’imiter les autres peuples qu’ils soient asiatiques, orientaux ou Occidentaux. Même les Indiens nous jettent à la face notre retard et nous méprisent, mais nos dirigeants n’en ont cure et ne pensent qu’à l’immédiat à cause de leur impatience et de leur manque de vertu. Acceptons avec humilité d’être des apprentis pour avancer. Le grand Peuple japonais n’a pas hésité dès les années 1950 d’imiter servilement les techniques de production occidentales pour être up to date. Le manque d’humilité nous empêche d’avancer. Il n’est pas pire ignorant que celui qui croit savoir.

    • Avatar commentaire
      Septime Potan DAUDET 6 mois

      Cher Monsieur Codjo Atakoun. Cela fait un moment que je lis vos inepties. J’avais gardé comme position : ne pas vous répondre. Sachez désormais que je prendrai le temps de répondre point par point à chacun de vos paroles incongrues au point, où l’envie, vous délaisse de ramener à l’avenir, votre fraise. Vous écrivez :
      1 – Les africains appartiennent à un ancien peuple qui est aussi vieux que le continent resté trop longtemps dans les ténèbres loin de tout.
      2 – Les noirs n’ont pas pu innover avec la découverte de la roue dont beaucoup de pays avaient profité pour s’émanciper. Je trouve anachronique cette utilisation de la houe par les paysans qui n’arrivent pas en s’en défaire.
      3 – N’ayons pas peur d’imiter les autres peuples qu’ils soient asiatiques, orientaux ou Occidentaux.
      4 – Le manque d’humilité des noirs vous empêche d’avancer.
      5 – Il n’est pas pire ignorant que celui qui croit savoir.
      Les insultes aux africains seront réparées. Cher Monsieur Codjo Atakoun, Je vous laisse passer une bonne nuit, – à votre réveil, vous aurez mon agape sur votre table – Bien à vous Missié. SPD

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        On n’est pas sur ce forum pour se faire un sang d’encre et il n’y a pas d’âge pour apprendre. Ceux qui sont sûrs de détenir les solutions aux problèmes de notre Continent inquiètent toujours. Si vous décidiez un jour d’être candidat aux élections présidentielles, je voterai pour vous juste pour savoir de quoi vous êtes capable à part vos verbiages sur ce forum que vous occupez sans compter votre temps. Il n’y a pas de mal à dire “je ne sais pas, montrer moi ce qu’il faut faire”. Les japonais ont bien compris cela et c’est ainsi qu’ils se sont complètement appropriés les technologies occidentales. Chez nous, beaucoup croient savoir et se réjouissent vite de peu. “Ce que je sais, c’est que je ne sais rien”. Cette citation devrait nous interpeller.

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    Pour Les faits abjects et inacceptables de la France. Ouvrons les yeux sur le Franc Colonial. SPD
    Avertissement : Alassane, Maky et Faure [Je cible ici les présidents de ces trois pays : la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Togo] J’accuse Ces trois grands traites de l’Afrique de l’Ouest dans la françafrique – Les vassales, les escabeaux et les essuie pieds de la France, Les fossoyeurs – de vouloir torpiller le processus de notre vraie Indépendance et Développement Economique.
    D’abord pour commencer une précision de taille : je ne suis pas un détracteur du CFA mais un opposant voire un pourfendeur de la monnaie coloniale. JE VEUX ET NOUS VOULONS :
    1 – Redonner généreusement à la France ce qu’elle nous a donné pour continuer à mieux nous exploiter sans vergogne : le Franc des Colonies Françaises d’Afrique. Déjà la dénomination est abjecte pour des pays soi-disant indépendants depuis plus de 50 ans.
    2 – Il n’existe aucune Souveraineté sans politique monétaire, sans économie bancaire et financière, sans politique budgétaire, sans politique conjoncturelle, politique d’intervention de l’Etat dans la redistribution, politique de relance économique, les finances publiques. C’est ce qu’on appelle l’Economie Publique. J’ai comme l’impression qu’il n’y a de spécialistes dans ce domaine auprès de ces chefs d’Etat. Il est vrai que ce n’est que récemment voire quelques décennies seulement que les étudiants africains ont accès à cette spécialité.
    3 – La politique monétaire, donc battre sa propre monnaie est une arme redoutable au service de la croissance et du développement. Et ces zones du continent africain utilisateurs des FRANCS CFA, CFP, CFAC sont allègrement démunis de cette prérogative. Donc impossibilité de se développer. Les pays anglophones et lusophones s’en sortent mieux car ils ont une souveraineté économique.
    4 – Combien de nos dirigeants ont été assassinés ou renversés ou emprisonnés ou isolés par la France en raison de leur projet d’avoir leur propre planche à billets. Des noms ! Olympio, Sékou Touré, Gbagbo, Sankara, Modiba, Kadhafi … Si ce n’est pas l’argent, c’est le pétrole, Nos Ressources !

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Combien de révoltes d’esclaves noirs ont échoué parce que ces esclaves avaient été trahi par leur proches ? L’histoire des Noirs est jonchée de projets avortés comme si c’était le fait d’une malédiction. Nous avions voulu l’indépendance et cela nous a été donné avec de vrais Africains à la tête des pays et pourtant nous n’avons réussi à rien faire de bon depuis plus d’un demi siècle. Il est toujours plus facile d’attribuer aux autres nos échecs car cela nous donne bonne conscience. Les Noirs souffrent plus d’une mauvaise image d’eux mêmes qu’autre chose.

      • Avatar commentaire
        Septime Potan DAUDET 6 mois

        Mon petit blanc bec, tu ne perds rien pour attendre. SPD

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 6 mois

          SPD, je vous découvre et cela me fait de la peine de vous comparer à une baudruche ! Je sais, vous nous avez fait part de votre curriculum vitae. Et après ? Cela doit il justifier tous vos débordements ? Au nom de quoi devons nous toujours dire amen à toutes vos élucubrations ?

  • Avatar commentaire
    Tchite' 6 mois

    Tout comme la conference pour partager l’Afrique en europeens en 1885, le franc cfa a ete cree pour asservir les Africains chez eux. C’est a’ dire qu’ils seront plus exporte’s pour aller travailler dans les champs du yovo, mais qu’il restera chez lui tout en travaillant pour le yovo qui se rempli la poche sans rien faire.

    http://www.pressafrik.com/La-conference-de-Berlin-ou-le-partage-de-l-Afrique-26-fevrier-1885_a133407.html

  • Avatar commentaire
    Tchite' 6 mois

    Pour celui qui propose les cauris, une monnaie moderne, doit etre portable, acceptable sur le marche’ local et internation et doit aussi fluctuer (ce qui n’est pas le cas de CFA qui garde un valeur fixe avec l’euro). C’est purement et simplement une arnaque du blanc pour se rendre riche sur le dos du negre, qui malgre’ son travail dur ne gagne pas assez pour etre a’ l’aise au yeux du monde. C’est une nouvelle forme d’esclavage, puisque celui physique a ete aboli, il fallait que le Yovo pense a’ une autre maniere de continuer a’ exploiter le Minhoui.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Mon frère, c’est intelligence contre intelligence. Faites vous élire president de la République pour changer le cours des choses au Benin puis en Afrique. Vous pouvez compter sur ma voix.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 6 mois

    AVEZ-VOUS JAMAIS VU QUELQU’UN SE LAVER AVEC LE CA..CA OU KA..KA DU CO..CHON ? Aziz S’EST SANS DOUTE LAVE LE CORPS AVEC LES DECHETS REJETTE PAR SON CO..CHON , SINON COMMENT PARLER DU CAURI DE YAYI BONI COMME MONNAIE ? UNE TELLE SO..TISE EST DIGNE DE MANGEURS DE LA VIANDE DE PO..RC!
    LE FRANC CFA A DE BEAUX JOURS DEVANT LUI .
    S’AFFRANCHIR DE CE JOUG SERAIT SEMBLABLE A L’ENFANT PRODIGUE CITE DANS LA BIBLE.
    NOUS ALLONS PAR INEXPERIENCE ET PAR MANQUE D’ECONOMIE SOLIDE SOMBRER ET LES OCCIDENTAUX VONT RIRE DE NOUS TOUTE LEUR VIE .
    ON S;AFFRANCHIRA DU F CFA QUAND LA POULE POUSSERA SES DENTS .
    VAUT MIEUX LE CFA QUI EST LE MOINDRE MAL QUE DE CREER UNE AUTRE MONNAIE QU’ON NE POURRA PAS GERER .

  • Avatar commentaire
    Tchite' 6 mois

    Jetons cette monnaie creee subilement pour les ‘singes’ de l’Afrique comme ils nous appellent en Occident et montrons au monde entier que le noir est capable de gerer ses propres affaires.

    L’Afrique est le second plus grand continent au monde en terme de demographie et le plus riche continent en termes de ressources naturels et autres au monde. Nous avons tous pour prosperer. Cessons donc les conflits et les executions des plans du colon “diviser pour regner”.

  • Avatar commentaire
    aziz 6 mois

    Moi je préfère qu’on revienne..à la monnaie authentique africaine infalsifiable..

    “le cauris”..

    Ainsi donc..les thione seck,et consorts ne pourront plus rien..

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Le cauris ? Les chinois pourront t’en fabriquer autant que tu voudras. Une monnaie saine à son équivalent en or.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Aziz, tu as bien fait de lâcher l’affaire car les discussions oiseuses ne mènent nulle part. Laissons SPD et TChité nous gaver de leur science, eux qui savent tant de choses !

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 6 mois

    Le problème du franc CFA dans les anciennes colonies françaises est comme celui de l’euro en France : la valeur de la monnaie est supérieure à ce qu’elle devrait être !

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 6 mois

      Codjo
      Ce Sèmevo Amadjidjè est dans des incantations . Sur quoi repose nos économies pour se lancer dans une aventure de ce genre. Je ne suis pas expert monétaire mais ; laissez-moi vous dire que ce serait un suicide collectif . Nous avons besoin de cette tutelle monétaire de la France pendant encore des siècles d’autant plus nos économies ne reposent sur rien.
      Pour avoir une indépendance monétaire ; gagnons d’abord la bataille Economique.

      • Avatar commentaire
        aziz 6 mois

        Tu dis des choses vraies..quand la lucidité t’habite joe

        Du courage

      • Avatar commentaire
        Tchite' 6 mois

        Joe, si les francais avaient penser(reagit) comme tu le fais actuellement, lorsqu’ils etaient sous le joug colonial de l’allemagne, la france n’existerait telle qu’ on la connait aujourd’hui.

        La grandeur est interne et il faut faire face aux difficulte’s afin de savoir comment les surmonter par nos experiences.

        Le francais le dit si bien “C’est en forgeant que l’on devient forgeron”

        Cette monnaie est coloniale et fait partir de l’alienation de nos peuple en Afrique francophone. Une nation qui n’a pas sa propre moment est encore esclave economique. Tous les grands pays (le Japon, le Royaume Uni, Le Singapour, tout des petits pays) au monde on leur monnaie et ne s’amuse pas avec.

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 6 mois

          Quel pessimisme ! Voilà le genre de raisonnement que je prends pour un manque d’humilité. En Afrique, même si le sous sol de certains pays est riche, ils ne possèdent pas les technologies qui leur permettraient d’en profiter. Regarder les pays arabes, ils sont riches à cause du pétrole et du gaz mais ils sont toujours aussi sous développés. Le vrai développement s’obtient par sédimentation car c’est un processus très long !

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        @ Joeleplombier. Hélas, c’est la vérité car nous ne sommes pas les seuls

        • Avatar commentaire
          Tchité 6 mois

          Codjo Atakoun, Nicholas de Soukouzi de son vrai nom, se cache sous un pseudo Africain pour essayer de faire dormir les gens sur ce forum.

          L’Europe, même les usa que tu défends si tant, ont connu la famine et des guerres tribales depuis et même récemment, il y a moins d’un siècle. Même l’Ukraine est présentement en guerre civile (mais les médias néocoloniaux n’en parlent pas. Donc, il n’y aucune supériorité de l’homme yovo, il a un grand mensonge, c’est à dire l’esclavage mental afin de faire croie au noir qu’il est incapable.

          Moi, j’ai fréquenté (étudié) au Bénin, ailleurs en Afrique et en Europe avec des diplômes et certificats de part le monde y compris les usa, l’homme noir (la femme noire) n’a rien a’ envier au yovo, le reste est juste la tromperie et le complexe d’infériorité du noir qui est basé sur le mensonge, d’ou les fausses informations sur l’Afrique (qui est d’ailleurs considérés comme un seul petit pays par les ignorants yovo qui n’ont jamais quitté chez eux et ne croient qu’en ce que leur média leur dit faussement) dans nos écoles y compris a’ leurs enfants dans leurs écoles.

          La preuve, il y a encore de yovos qui voient un noir chez eux et pensent que parce qu’il est noir, il doit avoir attraper ébola ou le sida, et dans le même temps, il y a beaucoup de yovo qui circulent avec le vih sida et personne n’en parle.

          • Avatar commentaire
            CODJO ATAKOUN 6 mois

            Dites moi pourquoi les Noirs Africains réussissent mieux hors de chez eux que chez eux ? Si les Africains Noirs se croyaient inférieurs aux yovo ils n’arriveraient pas à s’imposer dans les diverses universités étrangères et dans les centres de recherche. Ce qu j’essaie de vous dire c’est que nos dirigeants ne font rien pour modifier notre environnement immédiat pour permettre à notre intelligence de se matérialiser chez nous.
            Tous les peuples avancent et reculent mais gardent une certaine foi due à ce que leurs devanciers ont déjà réussi à faire. Mis à part quelques uns de nos rois qui ont résisté aux colonisateurs, de quoi sommes nous fiers chez nous ? Nous avons une si mauvaise image de nous mêmes que les villageois disent souvent qu’il n’y a que le noir pour être aussi méchant et aussi mauvais et que le blanc lui ne l’est pas autant. Et de plus dès qu’on dit chez qu’un noir a inventé quelque chose, les gens restent dubitatifs. Notre Président lui même donne la préférence à des entreprises étrangères à compétence égale avec les nôtres. La question est : comment pourrons nous faire pour avoir de nous une meilleure image. Rien ne peut se bâtir sans la foi et la confiance. Foi et confiance ne se décrètent pas mais se construisent en agissant.

          • Avatar commentaire
            Septime Potan DAUDET 6 mois

            Je comprends maintenant en relisant. Ce type, j’ai observé qu’il est méprisant. on sent de la condescendance dans ces écrits; Il méprise des fois le noir. ah c’est on blanc. OK

    • Avatar commentaire
      Septime Potan DAUDET 6 mois

      Cher Monsieur Codjo Atakoun. Alors là, vous m’obligez à vous répondre. Je reprends ta sottise : “Mis à part quelques-uns de nos rois qui ont résisté aux colonisateurs, de quoi sommes-nous fiers chez nous ? Nous avons une si mauvaise image de nous-mêmes que les villageois disent souvent qu’il n’y a que le noir pour être aussi méchant et aussi mauvais et que le blanc lui ne l’est pas autant’’. Mon garçon qui te rend si hardi pour me sortir des grossièretés pareilles ? Qui a commis les plus grands crimes et les cruautés dans le monde entier ? Tu ne sais pas, alors tais-toi. LES BLANCS ! AH ! La révolution française tu sais combien de morts durant cette période ? de 16 000 à 17 000 personnes furent guillotinées, 25 000 furent victimes d’exécutions sommaires et environ 500 000 emprisonnées et plus de million de morts. Les pertes humaines de la Première Guerre mondiale s’élèvent à environ 18,6 millions de morts. Ce nombre inclut 9,7 millions de morts pour les militaires et 8,9 millions pour les civils. La deuxième guerre mondiale plus de 55 millions de morts. La méchanceté est dans quel rang ? 400 millions d’esclaves déportés, guerre de secession aux Etats-Unis 3 millions, 1 millions d’indiens exterminés, … Les plus abjects, les crimes les plus odieux ont été commis par les blancs certainement les tiens. Comment oses-tu soutenir que le noir est plus mauvais et plus méchant que le blanc alors que les ignominies innommables du monde ont été commises par les blancs. Réavale-moi cette insulte. Va faire de la recherche et tu verras que mes chiffres sont exacts et n’écris pas d’ânerie. ‘’Les pensées noires d’un blanc sont plus sombres que l’antre du cul d’un nègre’’. SPD

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        Voilà notre SPD tout puissant qui sort des bois et fanfaronne avec le peu de choses qu’il a apprises DANS LES LIVRES DES BLANCS. “Je sais parce que je l’ai lu dans le livre des blancs”. “Et c’est grâce aux diplômes des Blancs que je montre fièrement que je sais que je suis intelligent, mieux que je suis quelqu’un”. Notre SPD national n’est pas à une contradiction près. Ce révolutionnaire en chaise longue m’amuse et me distrait. Ah tous ces enfants nés après 1960, sont tous aussi prétentieux les uns que les autres. “Mon garçon qui te rend si hardi?”. J’aurais tout entendu sur ce forum. Il n’y a pas d’âge pour apprendre. Ce n’est pas moi qui soutiens que le noir est plus méchant que le blanc, mais le paysan Béninois sans instruction. Relis mon post avant de t’enflammer. J’espère au moins que tu disposes d’un tensiomètre chez toi ?