Bénin: Policiers et gendarmes formés sur la culture de l’intégrité

Bénin: Policiers et gendarmes formés sur la culture de l’intégrité

Initié par l’Icitap et l’ambassade des Etats-Unis au Bénin, cet atelier qui prendra fin le 21 Avril prochain, enregistre la présence de plusieurs instructeurs du Fbi

Affaire Icc-services : 4 responsables jugés demain devant la Cour d’assisses
CNSS : Magouille autour d’un concours de recrutement
Partages

Les chefs départementaux de la police et de la gendarmerie du Bénin, suivent depuis ce mardi 18 Avril 2017, un atelier de formation de 4 jours sur les stratégies et procédures pour établir une culture d’intégrité et d’éthique professionnelle au sein de leurs agences. Initié par l’Icitap et l’ambassade des Etats-Unis au Bénin, cet atelier qui prendra fin le 21 Avril prochain, enregistre la présence de plusieurs instructeurs du Fbi.

«Bureau de responsabilité professionnelle : Les stratégies pour mettre en œuvre une culture d’intégrité et de responsabilité pérenne au sein des agences d’application de la loi au Bénin.». C’est le thème autour duquel se tient l’atelier de formation de 4 jours, initié par le Bureau du Programme d’Assistance Internationale de Formation des Officiers chargés d’appliquer la loi (Icitap), et l’Ambassade des Etats-Unis au Bénin. Démarré ce mardi 18 Avril 2017 à Cotonou, il est organisé à l’intention des chefs départementaux de la police et de la gendarmerie du Bénin. L’objectif est de mettre en exergue les comportements acceptables et inacceptables pour l’application équitable de la loi, et consolider l’intégrité des agents.

Pour l’ambassadeur des Etats-Unis au Bénin, Lucy Tamlyn, l’éthique professionnelle est le socle fondamental sur lequel repose le comportement des agents, et le succès de la corporation. Elle est d’autant plus importante pour la police et la gendarmerie, car ces institutions sont l’émanation directe des pouvoirs régaliens de l’Etat. «En organisant cet atelier, nous croyons fermement que le programme que vous allez suivre renforcera vos capacités techniques, et créera au sein de vos corporations respectives, une masse critique d’expertise au service du professionnalisme et de l’éthique, tout ceci dans le cadre de la lutte contre l’insécurité », a souligné l’Ambassadeur.

Le Lieutenant-Colonel Spéro Gouchola, représentant le ministre de l’intérieur, partage cette assertion de l’ambassadrice qui consacre l’importance de l’équité et de l’intégrité des agents pour l’application équitable de la loi. Il a de ce fait, encouragé le programme Icitap dans ses actions de formations des différents acteurs de la chaîne judiciaire.

«Les officiers de police judiciaire de la police nationale et de la gendarmerie nationale, ont un rôle primordial à jouer du sommet à la base, dans la co-production de la sécurité et de la justice au profit de nos populations », a-t-il insisté.

Cet atelier de formation représente la deuxième phase de l’objectif de la Mission américaine visant à bâtir des institutions solides et une gouvernance démocratique, par le renforcement du professionnalisme des agents chargés de l’application de la loi, pour lutter contre le crime transnational et le trafic de drogue. Pendant les 4 jours, les participants prendront connaissance de stratégies ciblées pour le recrutement de candidats qualifiés, et l’établissement de critères spécifiques transparents pour la sélection, la confirmation et la promotion des agents. La formation sera dispensée entre autres par des instructeurs du Fbi, à travers des exercices pratiques et des discussions

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Gouvènon 2 semaines

    “Pendant les 4 jours, les participants prendront connaissance de stratégies ciblées pour le recrutement de candidats qualifiés, et l’établissement de critères spécifiques transparents pour la sélection, la confirmation et la promotion des agents.

    Oh là là! De l’argent jeté par la fenêtre. De vieux loulous comme ceux -là, ils connaissent théoriquement tout ce qu’on prétend leur enseigner ou inculquer au cours de cet atelier de formation, même mieux que leurs formateurs…
    A la limite, ils rient sous cape et regardent d’un air amusé ces petits formateurs.
    Ils ont déjà programmés les recettes à engranger à l’occasion de l’organisation des prochains concours de la police et de la gendarmerie. pauvres américains.
    Mais dès la fin de la formation, allez mesurer par sondage ou autres moyens le taux ou l’indice de “rackettage ” et vous comprendrez l’état d’âme et le mode d’action de ces vieux filous.