Banikoara : 17 sur les 28 conseillés disent “non” à une probable destitution du maire Sarako

Banikoara : 17 sur les 28 conseillés disent “non” à une probable destitution du maire Sarako

De nos investigations, il ressort que cette initiative malsaine et peu responsable n'est aucunement fondée et ne vise qu'à satisfaire des intérêts égoïstes

Sampéto – Banikoara : 3 morts après un affrontement entre populations et écogardes
Banikora : Le conseil communal veut rendre l’eau potable accessible à tous
Partages

Ce matin, 17 sur les 28 conseillés communaux de Banikoara ont adressé, au maire Sarako Bio TAMOU, une lettre de soutien. Cette lettre fait suite aux rumeurs annonçant une manœuvre de destitution du maire et qui a révolté mercredi les jeunes de la commune.

Le supposé complot de destitution du maire de Banikoara Sarako Bio TAMOU n’aura plus lieu. 17 conseillés lui ont réitéré ce matin leur soutien à travers une sortie médiatique. Par une lettre adressée au maire, ils ont confirmé les rumeurs qui circulent depuis peu à propos de l’achat de conscience de certains conseillés pour faire un vote de défiance contre le maire. Leur porte parole déclare :

« De sources concordantes et avérées, il nous est revenu que des manœuvres diaboliques visant à déstabiliser le conseil communal de Banikoara sont orchestrées de toutes pièces sur fonds de mensonges et d’achat de conscience par certains politiciens de Banikoara. De nos investigations, il ressort que cette initiative malsaine et peu responsable n’est aucunement fondée et ne vise qu’à satisfaire des intérêts égoïstes ».

Les 17 conseillés déplorent et condamnent cet agissement qu’ils qualifient d’”anti-développementaliste“. Aussi, renouvellent-ils au maire leur confiance en s’engageant réellement à ses cotés pour mener ensemble le combat du développement.

Toutefois, interrogé par la radio nationale, Aliou TOKO N’DOURO un des conseillés dissidents et deuxième adjoint au maire, apporte un démenti à la thèse du complot de destitution du maire Sarako Bio TAMOU. Pour lui, il ne s’agissait pas de menaces de destitution, mais de rappel à l’ordre. Il s’explique : « Ceux-là qui disent cela, est-ce qu’ils ont la preuve que le maire est menacé de destitution ? C’est vrai qu’on a eu des malentendus, mais on n’a pas atteint le niveau de la destitution ». Qu’est ce qui serait donc à l’origine de cette mésentente ? Le deuxième adjoint au maire répond : « Ces temps-ci quand on a des réunions, le maire ne vient pas. C’est tout ce qu’on lui reproche ! Ce n’est rien d’autre ! »

Les conseillés fidèles à Sarako Bio TAMOU par leur lettre profitent pour témoigner leur soutien au Programme d’Action du Gouvernement. « Nous saisissons, enfin cette occasion pour témoigner notre soutien aux réformes engagées par le gouvernement du Bénin et à la mise en œuvre effective du PAG “BÉNIN RÉVÉLÉ “».

Commentaires

Commentaires du site 0