4ème entretien politique de l’Abdc : La gouvernance Talon passée au crible

4ème entretien politique de l’Abdc : La gouvernance Talon passée au crible

En un an assure le professeur Aïvo, on peut capter la griffe d’un gouvernement, en un an, on peut avoir une idée de la marque d’un gouvernement.

Bénin : Ce qu’il faut retenir de l’atelier régional de l’ABDC

Annoncés depuis le 15 avril 2017 dernier et suffisamment relayés sur les réseaux sociaux, les quatrièmes entretiens politiques de l’Association Béninoise de Droit Constitutionnel (Abdc), ont eu lieu ce matin à la salle de conférence du Centre de Documentation et d’Informations Juridiques (Cdij) situé dans l’enceinte de la cour d’appel de Cotonou.

Soutenue par la Fondation Hans Seidel, l’Association Béninoise de Droit Constitutionnel (Abdc) attachée aux questions de gouvernance et de démocratie a passé au peigne fin l’an 1 du nouveau départ. « Bilan citoyen de la gouvernance du Président Talon » est le thème qui a réunis les représentants des différentes composantes de la société béninoise à savoir acteurs politiques, universitaires, opérateurs économiques, acteurs de la société civile, confédérations syndicales.

L’agrégé de droit Joël Aïvo, attentif aux politiques publiques à la gouvernance du pays, estime que si une année n’est pas suffisante pour dresser un regard définitif, un jugement sur la politique d’un gouvernement, un an paraît suffisant pour apprécier les signaux. En un an assure le professeur Aïvo, on peut capter la griffe d’un gouvernement, en un an, on peut avoir une idée de la marque d’un gouvernement.

L’appréciation globale des participants est que la marque de gouvernance doit être revue, même si quelques actions sont à mettre à l’actif de ce président

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Jojolabanane 3 mois

    Laissons parler les ouistitis à pédal
    Pour moi, le professeur a tiré une conclusion substantielle que ceux qui critiquent ont du mal à déchiffrer.
    Attention deh ! Lui ce n’est pas un diplome volé deh !
    Lui ce n’est pas d’Abomey calvaire deh !
    C’est du vrai, de Lyon …….

    Bravo professeur, laissons les illettrés ronronner.

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 3 mois

    UN TEXTE DE SPD

  • Avatar commentaire
    is je sais que cela doit être très confortable. 3 mois

    Ils sont tous Agrégés. Professeur Agrégé d’Université, habilité à la recherche et à diriger des doctorants, le titre le plus élevé, c’est à dire Professeur des Universités autrement dit Enseignant-chercheur, 126 Heures de cours sur une année universitaire soit 4H de cours par semaine qu’on peut ne même pas faire, le job le moins stressant au monde, avec un salaire moyen net de 6.000 euros sans primes [donc entre 7.000 à 8.500 euros NET mensuel en France. Je ne connais pas le salaire au Benin mais, il doit être très, très confortable. Honte à ce Titre au Bénin. Un Agrégé en droit comme Djogbénou qui pond un chiffon, indigne d’un étudiant de Licence 2 et qu’il ne sait même pas qu’en tant que ministre il ne peut plus donner des cours à la FAC et qu’il faut aller à la cour constitutionnel pour ça. Franchement c’est quoi cette infamie[bassesse]?

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 3 mois

    Agrégé ??? Hein !!!! Monsieur Aïvo laboure le terrain pour une place à la cour constitutionnelle dans peu de temps .
    Souvenez-vous qu’il a été le chantre du non à la révision constitutionnelle . La révision ne l’arrageant point pour obtenir son strapontin de membre de la cour constitutionnelle et pourquoi pas devenir son président .
    Un calcul d’un arriviste d’agrégé du Cames. Pauvre de mon pays.

    • Avatar commentaire
      SEGNI 3 mois

      Qui va le proposer si ce n’est le bureau du parlement ou l’exécutif?

    • Avatar commentaire
      Tundé 3 mois

      Ce gus a perdu toute mon admiration pour sa mauvaise foi et sa stratégie qui a consisté à intoxiquer l’opinion. Il est diaboliquement futé

      • Avatar commentaire
        Kennedy A 3 mois

        Mr TUNDE, est vous béninois ?. Si oui? revoyez votre position et essayer de discerner.

        • Avatar commentaire
          Tundé 3 mois

          Mr Kennedy, mon Tundé fait plus béninois que votre Kennedy !!!😀😀
          Sérieusement, je connais et j’ai pratiqué plusieurs personnes de la sphère public du monde béninois. Ce qui est constant c’est la méchanceté cupide qui est la valeur la mieux partagée. Nous n’aimons pas notre pays et ce Aivo, fils de babayabo, n’échappe pas cette règle. Il est et il a été mauvais sur toute la ligne, de même que Topanou, le politologue qui ne parvient pas à se faire élire comme conseiller municipale. Il est politologue de quoi ? La Grèce antique!!! Par contre, ils sont des experts de la manipulation. Ils font honte à ce pays.
          À supposé que M. Djogbenou n’ait pas été capable de proposer un travail satisfaisant,qu’est ce qui empêchent ces lascards n’ont pas adopté la posture de Me Abraham Zinzindohoue ? Relire et proposer des textes conformes à l’esprit de la proposition ? C’est comme cela qu’on reconnaît les patriotes.
          Le Bénin a perdu une opportunité, c’est un échec pour le Bénin. Au Senegal, Me Wade a modifié plusieurs fois la constitution du pays, mais jamais il n’a eu des manigances, des diabolisations pour traduire sans l’opinion, les idées contraires à ses projets. Aivo , un pièce montée par Adrien Houngbedji est un mesquin, qu’importe ou il a obtenu ses diplômes. Le morceau de bois aura beau séjourné dans le marigot il ne deviendra pas serpent. Un mauvais reste un mauvais