10ème édition de Miss estudiantine 2017: Gisèle Tchèzoun sacrée Miss

10ème édition de Miss estudiantine 2017: Gisèle Tchèzoun sacrée Miss

C’est une étudiante, à l’état civil, Gisèle Tchèzoun, des cours Sonou, âgée de 20 ans et en deuxième année de communications d’entreprise, qui a été sacrée championne.

Bénin : Ce qu’il faut retenir de l’atelier régional de l’ABDC

La dixième édition de Miss estudiantine 2017 peut désormais se conjuguer au passé. La beauté estudiantine de cette dixième édition a été connue dans la soirée du 15 au 16 avril 2017, à la salle rouge du palais des congrès de Cotonou.

C’est une étudiante, à l’état civil, Gisèle Tchèzoun, des cours Sonou, âgée de 20 ans et en deuxième année de communications d’entreprise, qui a été sacrée championne. Les 1ère, 2ème, 3ème et 4ème dauphines ont respectivement pour noms Bernice Tossou, Grâce Seitcha, Murielle Adido et Marcelle Lawson. La compétition a été axée sur la beauté physique et la capacité intellectuelle de chacune des participantes. Ce qui a permis au public et aux membres du jury de découvrir les mérites et les talents de celle qui a marqué l’édition 2017.

Elle a été gratifiée au terme de la compétition d’une moto Honda Wave toute neuve, un ordinateur portatif de marque Hp et d’autres récompenses. Sa première dauphine, étudiante en 2ème année d’administration des finances à l’université Esae, est partie avec une moto de marque Haojue et un ordinateur portatif de marque Hp. La deuxième dauphine quant à elle, jouit d’une moto dame de marque Haojue. Elle est étudiante en fin de licence en sciences de l’information à l’Enam. La troisième dauphine, étudiante en 2ème année de communication et action publicitaire à l’Ucao, a gagné une moto Haojue. Enfin, la quatrième dauphine est étudiante en 1ère année de marketing et action commerciale à Hecm. Elle est partie avec la cinquième moto de marque Haojue.

Il faut préciser que cette dixième édition de Miss estudiantine a reçu le soutien du président Augustin Ahouanvoébla, grand parrain de l’événement, avec l’appui des députés Jean Michel Abimbola, André Okounlola, Boniface Yèhouétomè et d’autres. Au delà du développement d’un thème à la finale, les candidates ont démontré leur savoir faire chacune dans son domaine, à la grande satisfaction du public.  Un succès à mettre à l’actif de « Emeric Production », dont le promoteur est Eméric Joël Allagbé. Ce dernier n’a pas manqué de remercier tous ses soutiens

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    La Foudre 4 mois

    Quand c’est pour un événement pareil, nos péd.ophiles de députés vieux vi.cieux se bousculent pour être parrains et trouvez le temps pour marquer leurs présences…

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er 4 mois

    Mr Ismael Keko; si vous n’avez pas les photos de ladite miss; à quoi ça vous sert de balancer un tel article???

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 mois

    Article incomplet ! On peut avoir les photos ? En maillot svp 🙂

    • Avatar commentaire
      La Foudre 4 mois

      Et pourquoi pas avec un gros plan sur les moustaches des strings…on aurait pu voir celle dont les lèvres inférieures ressemblent à celles de la bouche-suceuse du félon-né