« L’exécutif peut introduire un autre projet d’amendement … » selon l’He Abdoulaye Gounou

« L’exécutif peut introduire un autre projet d’amendement … » selon l’He Abdoulaye Gounou

Dans une interview, l’he Abdoulaye Gounou a fait savoir que la commission des lois peut se concerter dans l’immédiat pour voir quelles sont les urgences constitutionnelles

Bénin : L’He Abdoulaye Gounou pour le retrait des magistrats du processus électoral

« Aucun texte en l’état actuel de notre droit positif n’interdit au gouvernement où à l’Assemblée d’introduit à nouveau et dans l’immédiat une proposition ou un autre projet d’amendement à notre constitution » assure le premier vice président de la commission des lois Abdoulaye Gounou, qui analyse qu’après ce rejet, il y aura certainement un peu de déception, et  de psychose dans les cœurs.

D’où l’obligation d’observer un délai raisonnable (un an ou plus), quitte à revenir à la charge après.

Dans une interview accordée à une radio de la place, l’honorable Abdoulaye Gounou a fait savoir que la commission des lois peut se concerter dans l’immédiat pour voir quelles sont les urgences constitutionnelles qu’il y a, qu’on pourrait réviser, telles que la Cour des comptes, qui est une urgence constitutionnelle. Il estime qu’il est politiquement bon pour  le Chef de l’Etat Patrice Talon de marquer une pause, qui peut aller à un an. S’il tient à son projet, il peur revenir à la charge pour voir si les députés pourraient l’accompagner dans une telle entreprise.

Par ailleurs, si le vote de ce mardi 4 avril  était passé, Abdoulaye Gounou confie que le projet devrait revenir encore à la commission des lois, pour être étudié de façon approfondie, les amendements seront apportés, on aurait soustraire ce que le peuple a récriminé. Les acteurs concernés seront écoutés.

Commentaires

Commentaires du site 13
  • Avatar commentaire
    Big 5 mois

    Honorable, tu es un mauvais conseiller. Tu tiens à pousser talon vers la plus grosse humiliation s’il s’entete avec tes faux conseils. Cette constitution ne sera plus révisée en son temps. Peut-etre apres 2021

  • Avatar commentaire
    Et Voila la Honte 5 mois

    Et en plus,ils. Sont tetus. On dit non et ils insistent. Vers ou conduisent -ils le pays?

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 5 mois

    Quel est l’intérêt de la déclaration de ce monsieur Abdoulaye GOUNOU à part, une fois la poussière et la fureur de la bataille retombées, rallumer la mèche pour essayer de faire l’intéressant, qui a des idées sur un sujet largement débattu ?

  • Avatar commentaire
    Monpays 5 mois

    Maintenant que la révision n’a pas pour l’instant prospérée, il faut que les décisions du tout premier conseil des ministres après ce rejet donnent des signes forts d’une relance économique pour le bonheur des béninois. De ce compte rendu de ce soir naîtra un autre espoir.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 mois

    Ça n’a qu’à revenir , nos deputés de choc , adjaka , la société civile , les syndicats, sont aussi là pour leur barrer le passage , et ils ( ruptucons ) vont se ruiner encore un peu plus

  • Avatar commentaire
    `Le Boss 5 mois

    Abdoulaye Gounou. tu a pris ta part mange tranquillement. ne faut pas facher le peuple si non tu croiseras garcons sur ton chemin

  • Avatar commentaire
    Amaury 5 mois

    @Question à qui a la réponse,

    Un observateur éloigné de la vie politique béninoise m’a dit qu’il parait que la constitution actuelle empêche Pata de mener à bien certaines réformes et actions. Il n’a pas pu me dire lesquelles.
    Quelqu’un a-t-il la réponse ? @Tundé, @Joeleplombier, @Franck du con s’il a une période de lucidité…

    • Avatar commentaire
      Ac 5 mois

      Bien sûr! Talon possède une banque au Rwanda qui fait des prêts aux États. Un prêt de la banque de Talon au Benin avec un fort taux d’intérêt, avec la signature du président de la république sans passer par le parlement et le tour est joué. C’est pour cela qu’il voulait s’adjuger la signature des accords de financement directement en lieu et place de l’assemblée.
      Je pense que certains sur ce forum ne réalisent pas encore la dangerosité de celui que nous avons élu.

      • Avatar commentaire
        Amaury 5 mois

        @AC,

        Cet exemple n’est pas en faveur de la révision de la constitution parce que ce n’est pas bon pour le pays.

  • Avatar commentaire
    Gouvènon 5 mois

    Adboulaye arrêtez avec ces analyses. Fini c’est fini. Si vous chercher à provoquer le peuple vous aurez la grosse fessée.

    • Avatar commentaire
      Gombo offline 5 mois

      Tout à fait d’accord
      D’abord le PAG c’est la pauvreté par le
      tourisme!
      Ensuite on n’adapte pas la constitution au programme d’un gouvernement
      passager mais le contraire!
      Enfin , à part le vo-l et l’impunité ganan
      ganan et la confiscation des pouvoirs du parlement, la constitution n’entrave en
      rien un programme même pas un programme bidon comme celui de Talon !
      J’attends les arguments contraires !

      • Avatar commentaire
        Gouvènon 5 mois

        D’accord avec vous!
        Merci

      • Avatar commentaire
        medesse80 5 mois

        Un programme bidon dites vous?j’ai comme l’impression que certains béninois ont du mal à reconnaître chez leur compatriotes leurs talent et leurs ambitions. Ils sont là à critiquer pour critiquer. Même si Talon a un passé qui ne milite pas en sa faveur(ce dont personne n’a d’ailleurs la preuve) Il faut reconnaître qu’il y a de la modernité dans ce qu’il nous propose dans son PAG. L’objectif de tout un chacun doit être de l’accompagner d’une manière ou d’une autre pour le réussi ce programme-là. Car s’il réussi nous aurons gagné mais s’il échoue ça fera cinq ans encore de perdu. C’est ce que je pense