Bénin : Talon accuse, sur rfi, le camp Yayi de « partialité » à propos du blocage de la révision

Bénin : Talon accuse, sur rfi, le camp Yayi de « partialité » à propos du blocage de la révision

« Ils ont ouvertement appelé à voter contre sans arguments », a laissé entendre le Président de la République.

Constitution : Pourquoi la responsabilité de Me Djogbénou est fortement engagée

Talon interrogé ce matin sur rfi, dénonce le camp de son prédécesseur Boni Yayi de « refus d’impartialité ». « Ils ont ouvertement appelé à voter contre sans arguments », a laissé entendre le Président de la République.

Les 22 députés qui ont voté contre la recevabilité de son projet de révision de la constitution du 11 décembre 1990 viennent en majorité du camp Yayi. A la question de Christophe Boisbouvier de savoir s’il s’agit d’une revanche de la part de ses adversaires,  « Oui, en politique, la revanche fait partie des paramètres politiques », répond le Président.

Talon se targue du caractère non opportuniste de son intention de réviser la constitution. Pour preuve, il propose un mandat unique qui s’applique à lui-même dès maintenant. Cette prise de position de Patrice Talon vient confirmer ce qu’il a dit, samedi dernier, à la télévision nationale : « La notion de renouvellement pervertit la gouvernance ».  Donc, il ne manifestait aucune volonté de faire plus qu’un mandat.

Au cours de l’interview accordée à rfi, Talon interpelle ses opposants. En particulier, il met l’accent sur le devoir patriotique qu’ils avaient à « examiner » et à « amender » ses propositions.

« Tout le monde sait qu’il y a des choses qui ne vont pas, des choses qui méritent d’être réformées, … ».

Mais, il est « attristé » que le camp d’en face opte pour un « vote politique tout simplement ». Au nombre des anti-révisionnistes, on compte aussi, son ex ministre de la défense Candide Azanaï à travers son suppléant Guy Mitokpè. Sur ce point, Talon reste très court et réservé comme pendant sa sortie médiatique de samedi dernier : « En politique, on ne part jamais avec une même équipe éternellement. J’en ai éprouvé une certaine tristesse parce que bon, c’est un ami monsieur Azannaï. Mais je ne souhaite pas en parler davantage ».

Commentaires

Commentaires du site 18
  • Avatar commentaire
    Romeo 4 mois

    Tôt ou tard nous allons comprendre que notre constitution est à revoir mais le problème c’est que nous les Béninois on aime pas voire les choses sous le bon angle.

  • Avatar commentaire
    sonagnon 4 mois

    Le projet de constitution préparé par Patrice TALON est un chiffon digne d’une poubelle!!!

    Une compilation de dispositions taillées sur mesure pour consacrer l’impunité, des gouvernants.

    Non seulement il reprend les dispositions qui empêchent le fonctionnement de la Haute Cour de justice depuis plus de 25 ans, il accorde des privilèges aux voleurs de milliards tout en introduisant des dispositions fantaisistes qui montre son inculture politique.

    Patrice TALON est une tare que le Bénin n’aurait jamais dû prendre comme Président. Il casse tout élan de développement économique et politique par sa vision limitée du développement d’un pays moderne.

    Développer un pays, c’est aller à une autre école qui n’a rien à avoir avec la honte qu’il impose à notre pays par son passé de faussaire qu’il a du mal à s’en débarrasser même étant Président.

  • Avatar commentaire
    Jean 4 mois

    Talon a été clair dans l´entretien, il faut reconnaitre que la correspondante de rfi á Cotonou Delphine Bousquet n´a pas fait preuve de professionnalisme dans ses reportages sur Le dossier, ceux qui écoutent fréquement RFI l´aurait constaté.

    • Avatar commentaire
      Jean 4 mois

      Lire Auraient constaté.

    • Avatar commentaire
      Gont Gont 4 mois

      @Jean
      Tu es pathétique, ignoble et malheureux. Si tu n’es pas content du traitement fait par RFI de l’information, tu peux toujours aller te faire pendre.

      C’est ce même RFI que Talon a utilisé pour mentir en disant aux béninois que Yayi voulait qu’il l’aide à modifier la constitution et qu’il aurait refusé.

      Aujourd’hui il trouve que RFI intoxique. Au temps de Yayi, il y a eu réplique de son camp sans que pour autant on n’ait parlé d’intoxication.

      Monsieur le président, la roue de l’histoire tourne et tournera.

      • Avatar commentaire
        DON 4 mois

        Merci Gont Gont pour votre clairvoyance. Je pense que l’heure n’est même plus aux discours. Nous n’avons plus besoin de parler, ni de répondre aux pro-talon. La Nature le fait déjà si bien.
        talon va saigner le pays, mais la Nature va l’humilier jusqu’à bout

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 mois

    TALON, on va l’aider, parce que là il est KO debout et il ne comprend plus rien.
    Que tel ou tel opposant ait pris le train en marche, alors là, c’est vos oignons de politiciens..

    Mais les problèmes:
    – il a voulu vendre LE CONTRAIRE de ce qui était prévu. La Nation veut plus de Démocratie, il lui a servi: pouvoir personnel, impunité et que sais-je encore…

    – Il n’as même pas compris en regardant YAYI perdre, que payer ne suffit plus au Bénin.
    – Il a réussi à se persuader que les béninois étaient des c…
    – Payé HOUNGBEDJI qui a juré, après avoir empoché les €€€, que l’affaire était dans le sac,

    Cherche pas ! Le problème vient de toi et de tes conseillers à 2 balles.

    Il y a une différence entre jouer le mauvais génie manipulateur d’un homme limité, stressé, à l’équilibre mental chancelant et une Nation, tout de même.
    Franchement.

  • Avatar commentaire
    Attakoun 4 mois

    Cest toi qui veux manda unique fait pour toi et partir un autre viendra fait pour eux

  • Avatar commentaire
    Attakoun 4 mois

    Ce qu’il as raconter sur rfi il as mentir le président as mentir sur rfi ( fié é ja ayi deeo ewe enon kpon an…… Fi é é klin à fo de we enon kpon ) talon à yon to Hein an to hein walo n’en nyan gbetoo dedewe enon hein

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 4 mois

    @joeleplombier,

    selon vous, il faut chanter aujourd’hui la gloire de Talon pour survivre. Si ce n’est pas pauvre une telle Notion? Les 2 députés qui ont voté contre le projet de révision initié par Talon ont rendu un Service patriotique de paix à la Nation ert l’histoire leur en rendra au quintuple. nous allons maintenant pousser Talon jusqu’à sa dernière retranche, pour que le peuple entier Sache finalement, qui il est, afin de balayer et lui et son équipe pour que la paix du Coeur revienne dans le pays. Talon a suffisamment démontré maintenant qu’il est l’un de ses africains qui sont prêts à marcher sur les cadavres voire la génocide pour conserver le pouvoir. La démonstration qu’il en fait le samedi dernier en dit Long. Jouant avec des mots, pour en dormir la conscience des gens tout en poursuivant sa politique associale, méprisante du peuple et des libertés, les populations sauront lui donner bientôt la réponse qu’il faut. Et lui et son Gouvernement seront arrêttés et jugés pour haute trahison. Il va falloir les arrêtter avant qu’il ne soit trop tard.

    • Avatar commentaire
      Septime Potan DAUDET 4 mois

      Je suis en harmonie avec tes propos à 100% SPD

  • Avatar commentaire
    Gont Gont 4 mois

    Quand le prince demande quelque chose, cela doit pouvoir se faire les yeux fermés. Et comme cela ne fut pas le cas, il faut trouver un bouc émissaire et le bouc tout trouvé c’est Yayi. C’est malheureux qu’un président fasse du mensonge son plat préféré.
    Lui Talon n’a-t-il pas demandé à l’Assemblée Nationale de voter toutes les lois les yeux fermés? Et quand ce n’est pas le cas, il trouve des boucs émissaires.
    Voici un monsieur qui n’a pas une once d’humilité.
    A un an déjà de son mandat, il accuse les gens et quand il sera à sa quatrième année où probablement il sera plus impopulaire, qui accusera-t-il?
    Qui accusera-t-il lorsqu’il aura créé des mécontents dans son camp?
    Est-ce Yayi qui a demandé à Azannai de démissionner?

    • Avatar commentaire
      Septime Potan DAUDET 4 mois

      C’est EXACT ce que tu dis. C’est un mauvais perdant. Qu’il fasse son premier mandat déjà. Il se trompe ce n’est pas lui qui avisera mais le peuple béninois qui avisera pour son hypothétique rempilement. Jamais ce peuple ne te donnera une deuxième chance, tu peux tout réussir, tu partiras quand même, Talon. Toutefois moi j’émets personnellement et sérieusement des doutes pour que tu puisses accomplir les 5 ANS. Lui il donne des coups mais quand il en prend il fait de la victimisation. Mauvais joueur, mauvais encaisseur. Quel Yayi et même si c’est le cas c’est normal de la politique. Il a voulu acheté tout le monde ce type. Echec et Mat.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 4 mois

    Ce qu’il dit est vrai . Yayi a instrumentalisé ses sujets de députés pour un vote contre le projet de révision . Ils ont émis un vote contre sans grande conviction . Pour le cas de ce coursier de Azannaï du nom de Mitokpè ; il a agit en suivant les instructions de son mentor. Azannaï est un traitre. J’espère qu’il retrouvera son siège de député pour arrondir ses fins de mois . Sinon ; bientôt ; il gonflera le camp des demandeurs d’emploi . Pauvre de lui .

    • Avatar commentaire
      JOHN 4 mois

      La pensée unique, c’était la sombre époque soviétique. Vivez avec votre temps

      • Avatar commentaire
        Zoblati Raphaël 4 mois

        Tout se paye ici bas, nous sommes à l’heure du verseau, c’est cette même radio qui nous a supporté mais c’est la roue qui tourne, soyons loyaux envers nous même pour ne pas payer cash, à bon entendeur