Franc CFA : Sylvestre Amoussou rejoint le Front Anti CFA (vidéo)

Franc CFA : Sylvestre Amoussou rejoint le Front Anti CFA (vidéo)

Sylvestre Amoussou : Il faut tout déconstruire, et prendre les enfants à partir de la maternelle et leur redonner la fierté d'être africains (...)

Bénin : ‘’Le mouvement non au franc Cfa’’ contre la dévaluation et le maintien du Fcfa

On connaissait le cinéaste. Voici désormais l’activiste engagé. En effet, le réalisateur béninois Sylvestre Amoussou récemment récompensé au FESPACO (Burkina Faso) vient de rejoindre l’ONG Urgences Panafricanistes de Kemi Seba pour lutter contre le Franc CFA.

Cette ONG milite depuis plusieurs mois contre la monnaie partagée par plusieurs pays africains et sur laquelle la France a un droit de regard. Ainsi donc, après plusieurs personnalités et des animateurs comme Claudy Siar, Sylvestre Amoussou s’est pleinement engagé en partipant comme intervenant lors d’un rassemblement à Paris devant le ministère des affaires étrangères.

Extrait des déclarations de Sylvestre Amoussou lors du rassemblement

(…) Parce que vous ne pouvez pas dire à quelqu’un que vous êtes le problème et leur demander de vous financer (…) J’ai compris une chose sur le continent, c’est qu’il faut rééduquer nos sociétés. Il faut tout déconstruire, et prendre les enfants à partir de la maternelle et leur redonner la fierté d’être africains (…) L’Afrique est un continent ouvert, nous acceptons tout le monde, nous sommes avec tout le monde.

Voir notre dossier sur le Franc CFA

Tout le monde vient, tout le monde se sert. Tout le monde prend et tout le monde s’en va. Il n’y a que les africains qui ne sont pas conscients que leur continent est riche. (…) Il faut éclairer les populations, nous qui vivons ici pour que les peuples comprennent que les présidents d’Afrique sont les employés des populations. Le jour où ils comprendront ça, je crois que les choses vont changer.

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire
    Tchité 6 mois

    Faites d’abord des recherches sur la conférence de Berlin et de ce que les Hollandais appellent ” The Golden Age”. Pour eux, ils se réjouissent de cette période d’achat et de vente des noirs, des Africains et de leur exploitations dans les champs dans les Amériques et le retour des produits vers l’Europe. C’est considérer comme l’age d’or de leur culture et histoire et économie. Avant de commenter, aller d’abord faire des recherches. Amicalement, Tchite’.

  • Avatar commentaire
    Tchité 6 mois

    L’esclavage et la colonisation n’ ont jamais été un accident, car ils ont été bien planifie’ s dans les palais, églises catholiques et par les gouvernements en Europe. Des documents existent jusqu’a’ nos jours dans des universités en Europe pour attester de la bonne planification et de la pleine conscience des auteurs en occident qui avaient un but purement lucratif. J’ai quelques uns de ces documents y compris la planification de l ‘ aliénation de l’Homme noir et son identité’ sur tous les plans.

    Ne nous parle donc pas d ‘ accident. Vas d’abord chercher la signification du mot accident avant de revenir sur ce forum.

  • Avatar commentaire
    Mamadou 6 mois

    Lorsque le Président poète Léopold Sedar SENGHOR déclarait que la raison est Hélène et l’émotion nègre, il était loin d’imaginer que l’homme africain pouvait mettre en avant sa passion jusqu’à en perdre le sens de ses intérêts.

    Quand je regarde la tournure que prend cette polémique sur le franc CFA, j’en déduis que l’homme africain n’est effectivement pas assez entré dans l’histoire comme l’avait indiqué Nicolas Sarkozy, l’ancien President de la République de la France dans son fameux discours de Dakar.

    Dans le monde d’aujourd’hui, la souveraineté est un mot qui perdu son sens d’antan, que des pseudos panafricanistes révolutionnaires qui se sont trompés d’époque brandissent pour s’octroyer les honneurs des populations. Qui, parmi nous ne connaît pas ce genre d’africain qui est toujours sur la défensive dans ses rapports avec les occidentaux. Cet ancien type d’africain qui ramène toujours sur le plancher l’esclavage et la colonisation comme si ces deux accidents de l’histoire nous condamnaient à rester d’éternels pays pauvres. Cet état d’esprit est d’autant plus dangereux qu’il génère un profond sentiment que les Etats africains ne peuvent pas traiter d’égal à égal avec les occidentaux.
    Je refuse d’être enfermé dans cette voie sans issue et je revendique le droit comme nombreux parmi nos concitoyens de défendre les intérêts de mon pays.
    La convention qui lie les deux parties que sont la France et les pays de l’UMOA dans le cadre d’une coopération monétaire est favorable à tout point de vue aux populations de la zone CFA. Ce partenariat que des panafricanistes qui ne se sont pas trompés d’époque ont négocié permet aux populations de disposer d’un réel pouvoir d’achat, d’avoir un environnement économique stable pour les affaires et une monnaie qui bénéficie d’une vraie crédibilité internationale.
    Chers compatriotes, soyons stratèges et ne nous laissons pas emporter par nos émotions.

    • Avatar commentaire
      Tchite ' 6 mois

      L’esclavage et la colonisation n’ ont jamais ete un accident, car ils ont ete bien plannifie’ s dans les palais, eglises catholiques et par les gouvernements en Europe. Des documents existent jusqu’a’ nos jours dans des universite’s en Europe pour attester de la bonne plannification et de la pleine conscience des auteurs en occident qui avaient un but purement lucratif. J’ai quelques uns de ces documents y compris la plannification de l ‘ alienation de l’Homme noir et son identite’ sur tous les plans.

      Ne nous parle donc pas d ‘ accident. Vas d’abord chercher la signification du mot accident avant de revenir sur ce forum.

    • Avatar commentaire
      Tchite ' 6 mois

      Je te lisais avec attention jusqu’a l ‘ apparition du mot “accident”. Vas faire des recherches sur la conference de Berlin et de ce que les Hollandais appellent ” The Golden Age”. Pour eux, ils se rejouissent de cette periode d’achat et de vente des noirs, des Africains. C’est considerer comme l’age d’or de leur culture et histoire. Avant de commenter, aller d’abord faire des recherches. Amicalement, Tchite’.

  • Avatar commentaire
    Tchite ' 6 mois

    La vraie bataille e s t en Afrique. Le peuple doit demander des comptes a’ses dirigeants tout en s’ instruisant sur la politique, la geopolitique, le fonctionnement des banques et institutions locales et internationales telles que la Banque mondiale, le fmi, l, onu et surtout celles sous regionales qui au kie d’etre proche du peuple en sont tres eloignees. Ils ne pensent qu’a’ interet et non à ceux du peuple.

  • Avatar commentaire
    Tchite ' 6 mois

    La liberation doit d’abord se faire dans la tete.
    “Emancipate yourself from mental slavery”: Bob Marley.

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    LE FRANC CFA – UNE MONNAIE D’ASSERVISSEMENT –
    D’abord pour commencer une précision de taille : je ne suis pas un détracteur du CFA mais un opposant voire un pourfendeur de la monnaie coloniale. JE VEUX ET NOUS VOULONS:

    1 – Redonner généreusement à la France ce qu’elle nous a donné pour continuer à mieux nous exploiter et sans vergogne : le Franc des Colonies Françaises d’Afrique. Déjà la dénomination est abjecte pour des pays soi-disant indépendants depuis plus de 50 ans.
    2 – Il n’existe aucune souveraineté sans politique monétaire et sans politique budgétaire. Tout le monde le sait.
    3 – La politique monétaire, donc battre sa propre monnaie est une arme redoutable au service de la croissance et du développement. Et ces zones du continent africain utilisateurs des FRANCS CFA, CFP, CFAC sont allègrement démunis de cette prérogative.
    4 – Combien de nos dirigeants ont été assassinés ou renversés ou emprisonnés ou isolés par la France en raison de leur projet d’avoir leur propre planche à billets. Des noms ! Olympio, Sékou Touré, Gbagbo, Sankara, Modiba, Kadhafi … Si ce n’est pas l’argent, c’est le pétrole, Nos Ressources !
    5 – Nous ne voulons plus que la France nous expédie la masse monétaire qui doit être en circulation dans nos Etats c’est-à-dire des expédients. C’est un jeu de dupe. Elle envoie juste le minimum pour nous maintenir en situation de dépendance. Depuis quand le maître libère l’esclave ? Il appartient à l’esclave économique, financier et monétaire de s’affranchir de ce maître.

    • Avatar commentaire
      paldou 6 mois

      je suis d accord avec toi combien de crime la france a connis a cause de cette fausse monnaie hier c etait Lumunba Sankara aujoud hui Kadafie qui sera le prochain on est fatigue c est pour cela qu on avance pa on est fatigue d importe les chose de exterieur le seul president africain pour une liberte c est gbagbo il
      a ete bombarde parce qu il voulais battre la monnaie ivoirien et il etait a 2 doigt de le fair

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    LE FRANC CFA – UNE MONNAIE D’ASSERVISSEMENT – [Suite]

    6 – Nous ne voulons plus le monopole honteux que vous exercez sur nos ressources. Les contrats bidons qui stipulent que toute matière première doit être proposée prioritairement à la France et c’est quand la France n’en veut pas, que nous pouvons vendre ailleurs. Pour les sceptiques : l’exemple de l’uranium du Niger et le pétrole du Gabon.
    7 – Nous ne rembourserons aucune dette, tout doit être effacée. De qui se fout-on ? Qui doit de l’argent à qui ? Je connais le principe de comment la France prête aux états africains leur propre argent. Comme ce qui se pratique dans le secteur de la grande distribution. Par ailleurs où sont passés nos milliards d’intérêts ? Et les 500 millions de dollars par an sur la communication téléphonique pendant 40 ans ? Et les 60% que vous nous avez volés sur nos exportations de matières premières depuis 70 ans dans la zone CFA, CFP, CFC, Haïti. En l’état de mes recherches plus de 10 mille milliards d’euros spoliés par la France mêmes les Etats tels l’Allemagne, la Suisse, l’Espagne, la Russie … sont outrés. J’en passe et j’en laisse. Et Notre OR Missié !

  • Avatar commentaire
    Septime Potan DAUDET 6 mois

    LE FRANC CFA – UNE MONNAIE D’ASSERVISSEMENT – [Suite et Fin]

    8 – François Hollande et Alassane Ouattara, ne torpillez pas le processus de notre vraie indépendance. Attention aux présidents africains, ne tomber pas dans le piège du ‘’diviser pour mieux régner’’. Il est hors de question que chaque pays batte sa monnaie. On veut une monnaie unique en lieu et place de ce qui convient d’appeler désormais le feu CFA.
    9 – Reprenons entièrement le projet de Kadhafi et c’est cela que nous voulons faire et rien d’autre : le FMA, le Gold Standard exchange, UEA …. Les présidents des Etats africains pour une fois, soyez courageux, soyez unis dans l’adversité [la France n’a pas des amis, elle n’a que des intérêts]. Vous avez ‘’laissé’’ assassiner Kadhafi par lâcheté alors que vous avez tous mangé dans sa main. Honorer au moins sa mémoire en mettant ses projets en place.
    10 – Le principe est simple : SPOLIEUR-PAYEUR.
    [Pour les sceptiques allez sur You Tube et taper le franc CFA, ensuite taper les vraies raisons de l’assassinat de Kadhafi. Quittons ensemble ce CPI, un costard taillé sur mesure pour les africains, alors qu’en principe, ce sont les Nicholas Sarkozy, Georges Bush, Bernard Henri Levy … qui devraient y être. Honte à la France d’avoir mis en place pour les Etats francophones ce que les Nazis vous ont fait sur votre propre monnaie autrefois. Décidément les peuples, les Etats qui ont commis les pires ignominies au monde, de ceux-là, nous n’avons pas de leçon à recevoir]. [Je fais l’économie de l’esclavage, de la colonisation, du néocolonialisme, des chaires à canon, les expériences chimiques et biochimiques]. Le jour viendra où tous ses comptes devront être soldés. D’abord, développons-nous et ne rien attendre de la vilenie française. Quand on sera fort économiquement et militairement la France va devoir rendre gorge.
    En Définitive, Nous Voulons Une Monnaie Unique, Convertible, Sans Arrimage, Plus De Monnaie De Singe, Pour Les 14 Etats (8 De L’Afrique De L’ouest + Les 6 De L’Afrique Centrale) Et Une Seule Banque Centrale Sans Aucune Intervention Ni Aucun Lien Avec La France Dans Notre Politique Monétaire, Budgétaire, Conjoncturelle : La Maitrise De Notre Economie Publique. On Veut Battre Notre Propre Monnaie Par Nos Propres Planches A Billets Et En Finir Avec L’esclavage Economique, Budgétaire, Monétaire Et Financier. SPD