La justice est rendue au nom du peuple, dit-on. Mais cette décision de « non-lieu » rendue mardi dernier dans l’affaire Ppea2 n’a pas l’air de recevoir l’assentiment populaire.

Elle semble susciter plus d’indignation que d’approbation. Pourtant, elle n’est pas intervenue ex nihilo et semble être la suite logique des événements qui ont précédé la décision du juge Rodolphe Azo. Ce dernier officiait dans un passé récent à Lokossa, mais il a été muté à Cotonou lors des dernières mutations opérées par le garde des sceaux. Déplacement anodin ?  Peut-être !

Seulement, le terrain semble lui avoir été balisé par son prédécesseur Jacques Hounsou, qui avait pris la décision d’annuler les mandats d’arrêt contre Rock Saré Niéri et Rémi Codo, les deux opérateurs économiques cités dans l’affaire. Ce dernier, révèle une confidence proche des milieux judiciaires, a eu pour avocat un proche collaborateur du Chef de l’Etat. Cette source révèle aussi que le juge a fondé sa décision de non-lieu sur le fait que « Les ministres Komi Koutché et Barthélémy Kassa, respectivement ministre des Finances et ministre de l’Energie et de l’Hydraulique au moment des faits, auraient simplement agi en désorientant les fonds vers d’autres projets, ce qui est conforme aux textes de la république ».

Tout se passe dans l’instruction de ce dossier scabreux de détournement de fonds hollandais, qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, comme si les fonds détournés n’avaient finalement pas atterri dans les poches des individus, ainsi que l’opinion publique l’a naïvement cru.

Les autres lampistes qui ont été détenus dans cette affaire ont simplement bénéficié de

Loading...
ce concours de circonstances très favorables à leur relaxe. Un enterrement de première classe pour un dossier que confirme l’intention prêtée au procureur, de ne pas faire appel de cette décision qui semble n’avoir pas trop surpris le gouvernement.

On se rappelle que l’année dernière, en faisant son premier collectif budgétaire, le gouvernement avait inscrit une ligne portant remboursement de la partie néerlandaise dans l’affaire Ppea2. Peut-on donc conclure que ceci est fait à dessein ?  Faut-il aussi le rappeler, Rock Niéri –beau-frère d’Olivier Boko-, Rémi Codo et Barthélémy Kassa, sont tous des gens proches du pouvoir de la rupture. Ceci explique peut-être cela…

Voir les commentaires

19 Commentaires

  1. LE DROIT EST DIT .
    POINT BARRE .
    FERMEZ LES GUEU.LES ET CESSEZ VOS JEREMIADES HONTEUSES .
    ALLEZ AU TRAVAIL MON CHER HONORABLE KASSA ET SURTOUT LUTTE FERMEMENT POUR LA REELECTION DE TALON EN 2021 !
    SALUT LA JUSTICE BENINOISE .

  2. Ce non lieu va corser encore un peu les relations entre les Pays-Bas et le benin , car pour eux c’est foutage de gueule des contribuables hollandais . L’ambassadeur a pris un rendez-vous avec djogbenou pour des explications

  3. Qu’avez vous apporte de nouveau, donc le non lieu est du à la mutation du juge..? Comme s’il a été le seul à être muté…..

  4. pourtant lorsque ces magistrats marchent contre la révision de la constitution pour soit disant garantir leur indépendance et leur crédibilité…vous applaudissez.vous ne faites rien pour lutter contre la corruption cher compatriotes.prenez conscience au lieu de jeter sans cesse la faute sur les politiciens.

  5. Voler désormais seulement volez très gros, ainsi vous ne serez pas inquiéter. Mieux, vous serez promu ou parviendrez au sommet de l’Etat. Voilà le Bénin dans lequel nous vivons

  6. Les 2 puissantes ONG aujourd’hui au gouvernement,qui éttoufait le peuple pour pouvoir destabiliser l’ancien regime en disent quoi pour réinformer le peuple par rapport a ce non lieu?

  7. Vous nous embrouillez de trop. On savait que ce affaire n’aura jamais une suite et c’est ce qui justifie la position de KASSA et de GBADAMASSI. Pensons à ce qui nous attend et non ce qui nous est arrivé. Merci

  8. Ne nous parler plus d’audit. Si suite à une enquête préliminaire, on peut embastiller des gens, les honnir puis finir par les innocenter, il ne sert à rien. J’ai toujours dit, la justice reste ce qu’elle est. Laissons chacun à sa conscience, car la JUSTICE DIVINE n’a pas d’avocat.

  9. la justice au bénin …c’est ça!!!quand on vole un poulet …on peut etre brulé..vif et la police laisse faire ..on viole une fille on condamne à 20 ans de prison ,,,ON TUE ,,,ON PEUT ETRE CONDAMNE A DES PEINES MOYENNES DE 10 ANS ON DETOURNE L’ARGENT PUBLIC SURTOUT LES MILLIARDS ON VA JAMAIS EN PRISON …voilà c’est la justice au bénin

  10. Tout se passe normalement comme d’habitude. Y a-t-il d’affaire fondée au Bénin? Tout va au gré de la politique du moment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom