Bénin : Un camion tue un conducteur de taxi moto à Agla Hlazounto

Bénin : Un camion tue un conducteur de taxi moto à Agla Hlazounto

Un conducteur de taxi moto communément appelé zem tué et sa cliente amputée de la jambe gauche.

Bénin – Accidents : 54 cas et 1 mort enregistrés la semaine écoulée

C’est le bilan d’un grave accident de circulation survenu hier lundi 29 mai 2017 à Agla Hlazounto.

Le drame s’est déroulé à hauteur de la pharmacie LuLi dans l’après-midi. Un conducteur de taxi moto transportant une jeune dame s’est retrouvé impuissant sous les pneus d’un camion benne immatriculé AX 7868. Le pauvre a été écrasé et a rapidement succombé sur les lieux de l’accident. Sa cliente quant à elle a eu un peu plus de chance.

Néanmoins, elle ne retrouvera plus l’usage de sa jambe gauche qui a été coupée un peu en dessus du genou par le camion.

Les sapeurs-pompiers qui prévenus se sont vite dépêchés sur la scène de l’accident, se sont occupés de cette dernière qui a été transportée d’urgence et dans un triste état vers un hôpital. Les circonstances de l’accident n’ont pas encore été élucidées

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Tchité 5 mois

    J’ai vécu dans la zone de 2009 a’ 2012. Ces genres d’accident étaient régulier. C’est bien triste qu’après plus de 10 ans, rien n’ait change’. Les camions qui vont chercher du sable dans les bas-fonds pour aller vendre, sortent brusquement des vons et montent sur le goudron principal venant de Pahou vers Godomey carrefour et allant vers l’échangeur et ainsi tue de pauvres citoyens dans qui normalement sur cette voie goudronner et qui ont la priorité.

    Il faut que les autorités a’ tous les niveaux fassent quelques choses pour mettre fin a’ ces tueries sans fin des gens a’ moto (plus faible que les gros camion).

    Il y a aussi le même problème sur la route allant de Seme-kpodji vers Porto-Novo, au niveau de Ganvidokpo, juste avant Djeregbe’ ou’ ils exploitent aussi le sable, les camions montent sur les voitures et les motocyclistes n’importe comment.

    Les camionneurs comptent sur leur petits fétiches et leur relation (propriétaires des camions) pour ainsi commettre leurs forfaits.