Bénin: Le commissaire central de Porto-Novo limogé

Bénin: Le commissaire central de Porto-Novo limogé

Le commissaire central de la ville de Porto-Novo Dénis Botchékpo a été démis de ses fonctions par la haute hiérarchie policière.

Bénin : Des malfrats arrêtés dans les ghettos de Cotonou et environs

L’acte de limogeage est motivé par deux braquages successifs opérés dans les domiciles de deux magistrats au quartier Tokpota dans le cinquième arrondissement de la ville capitale.

Ces agissements des sans foi ni loi ont amené le directeur général de la police nationale Idrissou Moukaïla à Porto-Novo. Sur place, le directeur a fait comme il est de coutume, l’état des lieux et a pris des sanctions disciplinaires à l’encontre des responsables mis en cause et a démis le commissaire Dénis Botchékpo.

Par ailleurs, une séance a été tenue entre la hiérarchie policière et les élus locaux avec comme résolution que ces actes ne seront plus tolérés dans la capitale du Bénin. Il est à souligner que le nouveau commissaire central de Porto est connu. Il s’appelle Godens Ségo.

Ces sanctions disciplinaires qui interviennent après des cas de braquage sont récurrents ces dernières. Le cas de l’ex-commissaire central de Cotonou Pierre Agossadou limogé après le sanglant braquage de Menontin.

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire

    C’est quand même triste hein… On verra bien si cette destitution diminuera les braquages à Porto novo. Des destitutions sans tête ni queue et tout ça pourquoi ? Parce qu’une autorisation a été braquée. Ça fait pitié . Au lieu de chercher des solutions concrètes pour remédier à cette insécurité grandissante on se permet de limoger des personnes comme si cela pouvait arranger la situation.

  • Avatar commentaire
    Angel 6 mois

    Xa fait plaisir de voir qu’il Ya des personnes qui réfléchissent encore parmi nous. Joeleplombier et gama, chapeau. Monsieur le journaliste, c’est bien drôle de votre part de voir du laxisme et de la légèreté dans votre commentaire pour klkun ki n’a jamais été je parie à l’épreuve des balles et encore moins tenu une arme dans ses mains. N’hesitez pas à nous montrer l’exemple quand les braqueurs attaqueront porto novo la prochaine fois car ils le feront. Rien que pour xa, le commissaire central vous laissera volontiers son poste. Sans rire, vos propos sont bien charmants mais manquent d’objectivité. Avions nous un système sécuritaire ici au BENIN qui nous permettent de pallier ce genre d’événements ? Surtout en ce moment où les boutiques des gens sont détruites, leur commerce de médicaments à l’eau, le chômage récurrent et bien d’autres maux qui ne disent pas leur nom nous lorgnent. Nos autorités policières font le nécessaire pour qu’on vive en paix et c’est pas le commissaire Botchekpo ki deroge à la règle. On souhaite vivement du courage au commissaire godens qui n’a pas intérêt à laisser le moindre braquage avoir lieu dans la ville capitale de peur de perdre son fauteuil lui aussi. Comment peut on travailler avec autant de stress chers amis ? C’est la vie, la loi du plus fort a tjrs régner car si les braqueurs même ne finissent pas à vous avoir, Talon ou tel ministre ou tel DG le fera sûrement. Mon pays va vraiment mal même si moi je vais plutot bien 😎😎😎… ANGEL

  • Avatar commentaire
    Pfff 6 mois

    Pff…. C’est quand même dommage hein, on va où comme ça ? Si on va devoir destituer à chaque occasion de braquage attirant l’attention de nos autorités , un commissaire central de police… Les limogeages sont vraiment loin de prendre fin. Que de foutaises oui ! Du courage au nouveau commissaire et qu’il s’assure qu’il y ait plus de braquage dans la ville de Porto Novo. Autrement il serait le prochain sur la liste de limogeages

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 6 mois

    Je ne connais pas les détails des affaires qui ont conduit à cette décision, cependant: il n’est pas malsain que les responsables de la sécurité comprennent que, les succès des criminels et les criminels eux-même, sont les 1ères menaces de leurs carrières professionnelles et de leurs positions.

  • Avatar commentaire
    GAMA 6 mois

    Réflexion partagée Joëleplombier. Autant envoyer les braqueurs semer le trouble dans des secteurs des commissaires dont la tête ne nous revient pas alors. Talon et le DGPN s’occuperont du reste. Ils n’ont surement pas fini de sauter alors car le manque de logique dans leurs reflexions créera plus de problèmes qu’il ne pourra en résoudre. Ce serait juste dommage qu’un innocent en paie le prix. De toute façon, les responsabilités sont partagées et nul ne restera en marge des conséquences le moment venu. Luttons juste pour offrir un demain meilleur au peuple. Courage, j’ai parlé…

  • Avatar commentaire

    Non pas de Déconnexion.

  • Avatar commentaire
    Monpays 6 mois

    Doit-On attendre des braquages dans des domiciles de magistrats pour réagir? Dans la ville de porto novo les braquages sont récurrents. Donnez les plus de moyens et primez ceux qui font bien le boulot.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Le Nigeria n’est pas loin et le naira est au plus bas.

  • Avatar commentaire
    Gouvènon 6 mois

    Botchékpo min….

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 6 mois

    En quoi la responsabilité du commissaire central est-elle engagée dans des braquages de domiciles de magistrats ???
    Rappelons au DGPN qu’on braque constamment des bijouteries dans les quartiers bourgeois à proximité de l’Elysee sans qu’on ne coupe des têtes des responsables policiers .
    On braque des banques en plein jour en Suisse, banque en face de poste de police sans d’ebarquement des responsables de police.
    Arrêtez avec vos fantasmes et donnez plus de moyens aux éléments sur le terrain.
    Renforcez les services de renseignement pour démanteler les mafias et les organisateurs criminelles qui ont pignon sur rue dans notre pays .
    Ce que je crois.