UAC – Bénin : Les étudiants revendiquent le retour de Djogbénou

UAC – Bénin : Les étudiants revendiquent le retour de Djogbénou

Ils sont offusqués et s’indignent contre la décision Dcc 17-082 de la cour Constitutionnelle qui oblige le Professeur Joseph Djogbénou ministre de la justice, à "abandonner la craie".

Collaboration avec les membres de l’Arcep: Rafiatou Monrou a méconnu la constitution (Lire la décision)

Ils, ce sont les étudiants de la Faculté de droit et de science politique (Fadesp) de l’Université d’Abomey-Calavi. C’est au cours d’un sit-in tenu dans la matinée du vendredi 19 mai 2017 qu’ils ont manifesté leur mécontentement.

Ils se sont plaints à deux autorités estudiantines dont le vice-doyen du décanat de la Fadesp et le chef de cabinet du recteur, revendiquant une jurisprudence. Pour eux, le Professeur Joseph Djogbénou peut enseigner à l’Université tout en occupant sa fonction ministérielle, car «Théodore Holo, Géraud Amoussouga, Dorothée Gazard, Dorothée  Sossa, Robert Dossou… sont autant de personnalités qui ont enseigné à l’Université bien qu’étant membres du gouvernement en leur temps ».

Lire Djogbénou condamné par la cour constitutionnelle pour cumul de fonctions

La décision Dcc 17-082 de la Cour Constitutionnelle porterait atteinte à un droit constitutionnel qui est celui de l’éducation. Les étudiants de la Fadesp dans leur manifestation ont fait remarquer les insuffisances de la décision : « les services comptable de la faculté n’auraient payé aucune rémunération spécifique au ministre Joseph Djogbénou dans le cadre de ses enseignements ».

A noter que les différentes autorités rencontrées par les étudiants ont promis de rapporter leurs revendications à qui de droit.

Commentaires

Commentaires du site 17
  • Avatar commentaire
    buga 6 mois

    Des étudiants en droit ma honte public

  • Avatar commentaire
    CONSCIENCIEUX 6 mois

    Que ceux qui parlent d’argent aillent lire la décision de la Cour. DJOGBENOU a enseigné gratuitement sur la campus depuis qu’il a été élu député. Faisons l’effort de nous informer un peu avant d’opiner.

  • Avatar commentaire
    CONSCIENCIEUX 6 mois

    Que ceux qui parlent d’argent aillent lire la décision de la Cour. DJOGBEDNOU a enseigné gratuitement sur la campus depuis qu’il a été élu député. Faisons l’effort de nous informer un peu avant d’opiner.

  • Avatar commentaire
    Karl 6 mois

    c’est de la comédie montée de toute pièce par celui que nous connaissons. Suivez mon regard. Mais vous parlez de rupture et vous voulez continuer dans ce qui ce faisait avant “Théodore Holo, Géraud Amoussouga, Dorothée Gazard, Dorothée Sossa, Robert Dossou… sont autant de personnalités qui ont enseigné à l’Université bien qu’étant membres du gouvernement en leur temps ».
    Quand cela les arrange, ils parlent de rupture mais quand cela ne arrange pas on orchestre une comédie pour reclamer je ne sais qui et quoi? Gnin, gnin, gnin. Tchikoiiiii.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 6 mois

    “c’est une affaire d’argent ???” Il y a des chances… Et certainement un opportunisme des étudiants (je soutiens le Ministre, il se souviendra de moi) qui s’inspirent de leurs aînés “zonorables” et autres politiciens…

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      @ Gbetomagnon. C’est cela même, tout à fait la mentalité béninoise : faire le minimum syndical et demander le maximum ! Je me demande quand on va en finir avec cette mentalité qui nous pourrit la vie et nous empêche d’avancer.

  • Avatar commentaire
    Amaury 6 mois

    Je suis surpris de cette démarche des étudiants en droit qui parlent de jurisprudence dans l’illégalité. L’avenir du pays est très bien assuré apparemment. Assez grave quand même.

    Que Joseph soit un bon professeur, je veux bien le croire au vu de ses prestations pratiques, la théorie étant plus facile que la pratique. Mais qu’il soit irremplaçable, j’ai un grand doute là-dessus.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 6 mois

      “des étudiants en droit qui parlent de jurisprudence dans l’illégalité” Mdr ! 🙂

    • Avatar commentaire
      Gouvènon 6 mois

      J’espère que ces étudiants liront cette très belle réflexion.
      De toutes les façons, ils vont se calmer.

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      J’en connais qui pour être passés par Assas pourraient en apprendre à notre Djogbenou !

  • Avatar commentaire
    sonagnon 6 mois

    Des étudiants, malgré la décision de la CC, réclament la continuité de l’illégalité!!!

    L’avenir du pays est complètement plombé avec ceux là qui feront la relève de demain.

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 6 mois

      Sonagnon
      Tu as été étudiant une fois dans ta vie ??? Me Djogbenou est le meilleur de sa génération . Les étudiants l’ont bien compris.
      Holo qui fut mon prof à l’époque n’a pas dérogé à la règle. Pourquoi priverait t-on nos étudiants d’un talent .
      Joèl Aïvo je regrette n’a pas le niveau ni l’expertise de mon ami Djogbenou . Rendez Djogbenou aux étudiants .

      • Avatar commentaire
        sonagnon 6 mois

        Du calme Mr Joeleplombier!!!
        Est ce que c’est HOLO qui décide ou c’est tout simplement l’application de la loi qui le conduit à cette décision???

        C’est là qu’on fait la différence entre un intellectuel et un diplômé comme nous en avons en pagaille au Bénin.
        Ou bien il faudrait tout simplement revoir les textes si c’est nécessaire.

        C’est d’ailleurs pourquoi, le talant de votre DJOGBENOU parait bien limité au regard des résultats que nous observons sur le terrain, peut être qu’au pays des aveugles le borgne est roi!!!

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Parce qu’on leur a certainement mal enseigné les sciences juridiques ! Et ils veulent continuer avec des lacunes dans l’enseignement qu’on leur dispense ?

  • Avatar commentaire
    CODJO ATAKOUN 6 mois

    Maître Djogbenou, ministre d’état est réclamé par ses étudiants à qui il manque certainement à cause de la qualité de ses cours en amphi. Ok. S’il veut cumuler les deux fonctions, il faudra revoir ses émoluments qui sont déjà au maximum. On nous cite des personnalités qui dans un passé récent ont cumulé les fonctions de professeur et de ministre. Alors à quoi sert la rupture s’il faut recommencer les mêmes erreurs que par le passé ? Patrice Talon trouvera bien un arrangement pour tout le monde.
    Doit on croire qu’il n’y a aucun professeur capable de remplacer Maître Djogbenou à l’université ? Ces étudiants qu’on manipule me font doucement rire !

    • Avatar commentaire

      Donc pour vous c’est une affaire d’argent ??? Regarder plutôt du côté d’enseignant de qualité. C’est vrai il faut respecter la loi,mais nous avons tous le bénin est un apprentis en démocratie, le béninois n’est pas un démocrate et beaucoup de chose le prouve à suffisance.

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        Vous croyez peut-être que Djogbenou fait du bénévolat à l’université du Benin ? Alors il serait différent de Patrice Talon ? Ne dit-on pas que qui se ressemble s’assemble ?