Bénin: Hervé Hêhomey lance le bitumage de l’axe Natitingou-Boukoumbé-Korontière

Bénin: Hervé Hêhomey lance le bitumage de l’axe Natitingou-Boukoumbé-Korontière

Le ministre des infrastructures et des transports Hervé Hêhomey, a procédé vendredi 26 mai dernier, au lancement des travaux de bitumage de la route Natitingou-Boukombé-Korontière.

Routes Zangnanado-Banamè-Paouignan : Les travaux lancés pour 30 mois

Le top des travaux donné à Boukoumbé, a enthousiasmé les populations bénéficiaires qui rêvent depuis plusieurs années de la réalisation de cette route.

30 mois pour aménager et bitumer la route Natitingou-Boukoumbé-korontière. Le ministre des infrastructures et des transports, Hervé Hêhomey, a lancé les travaux le 26 mai dernier à Boukombé.  D’un coût global d’environ 69 milliards, cette route a été retenue dans le Programme d’actions du gouvernement au rang des projets prioritaires. Les travaux sont confiés à l’entreprise Sogea Satom sur un mode de préfinancement direct.

A l’occasion du lancement officiel, le directeur général des infrastructures, Jacques Ayadji, a dévoilé aux populations les caractéristiques de cette voie qui va s’ouvrir à la circulation au bout de 30 mois de travaux. Longue de 60 km, elle est composée d’une chaussée revêtue de largeur 7,2m faite de deux voies de 3,6m chacune, de deux accotements de largeur 1,5m chacun en campagne, et de 2,5 m en agglomération, avec au besoin des caniveaux.

Dans la traversée de la ville de Boukoumbé, il est prévu un aménagement en deux fois deux voies. Cet aménagement en deux fois deux voies sera fait en double chaussée de 7m de large chacune. Ces deux chaussées seront séparées par un terre-plein central de 2m, d’une bande de stationnement de 2m de large, et de 2 trottoirs bilatéraux de 2m de large.

Aussi, Jacques Ayadji a-t-il tenu à rassurer les populations de la qualité de la route qui sera réalisée. Pour lui, il ne s’agira pas de faire un enduit superficiel. « C’est pourquoi il est prévu ici une couche de roulement de 5 cm d’épaisseur en béton bitumineux », a relevé le directeur général des infrastructures.

La vision du gouvernement

Malgré le trafic que connaît l’axe Natitingou-Boukoumbé-korontière, il n’a jamais été revêtu et présente un relief difficile avec des portions enlacées et des pentes dangereuses, sources de nombreux accidents mortels. Pour le ministre des infrastructures, Hervé Hêhomey, la réalisation de cette route est la manifestation de la vision du gouvernement de transformer le visage du Bénin en le dotant d’un réseau routier performant.

Son aménagement permettra également la mise en place d’un écotourisme de valorisation des tatassomba. Aussi, a dit le ministre, elle assurera une meilleure circulation des biens et des personnes et fera jouer au Bénin sa fonction de plateforme logistique. D’après Hervé Hêhomey, le Programme d’actions du gouvernement pour le département de l’Atacora ne se limite pas à cette seule route. « Le gouvernement a déjà fait instruire au niveau de la Banque Africaine de Développement le projet de construction de la route Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara », a annoncé le ministre.

Motif de satisfaction pour les populations…

Cette cérémonie de lancement officiel des travaux a mobilisé massivement les populations et autorités au rang desquels le ministre de la culture Ange N’koué, fils de Boukoumbé. Selon le maire de Boukoumbé, Richard Yaté Mambimé, l’aménagement de la route a toujours été une promesse jamais réalisée. « C’était la promesse électorale la plus attendue et qui amenait les populations à adhérer massivement aux projets de société des hommes politiques», a-t-il fait savoir.

Pour le maire, c’est un rêve de longue date qui vient de prendre corps et qui mettra un terme aux nombreuses difficultés liées à l’état de dégradation et d’impraticabilité de cette voie. De quoi saluer le gouvernement et le «président de la République qui s’y est particulièrement impliqué». Quant au ministre Ange N’koué, il trouve dans le lancement des travaux de cette route, le témoignage du respect de la parole donnée par le président de la République. Il s’agit d’après le préfet de l’Atacora, Lydie Déré Chabi Nah, de la délivrance des populations de l’Atacora. Un acte qui à l’en croire, marquera quelque peu la rupture qui vient ainsi atténuer la précarité à la base. C’est donc un nouveau pas qui vient d’être franchi dans l’effectivité de ce projet du Programme d’actions du gouvernement

Commentaires

Commentaires du site 0