Bénin: Idrissou Bako invite à la protection des journalistes

Bénin: Idrissou Bako invite à la protection des journalistes

L'He Idrissou Bako appelle à la protection des journalistes.

Bénin : Déclaration de constitution du groupe « Le peuple d’abord »

Le député Idrissou Bako, conscient du rôle prépondérant que jouent les journalistes et des entraves dont ceux-ci sont victimes dans l’exercice de leur métier, a adressé en cette occasion solennelle de la célébration de la journée internationale de la liberté de la presse du 3 mai 2017,  un message à la presse béninoise. Il invite ses collègues députés à voter des textes de loi en vue de garantir la liberté de la presse dans son pays.

Voici l’intégralité de sa déclaration !

Protégeons les journalistes, car leurs mots et leurs images peuvent changer le monde. En ce jour de la célébration de la liberté de presse, je ne peux rester insensible à cette fête même si le mot liberté est enrhumé au niveau de certains organes de nos médias. Malgré que nos professionnels des médias soient confrontés à la diffamation, aux agressions sexuelles, aux emprisonnements, aux coups et blessures et même à la mort, il urge qu’on rende un hommage mérité à nos vaillants combattants pour ce sacerdoce qu’il exerce.

De nos jours, malgré que le Bénin ait gardé le cap dans le classement mondial 78ème suite au rapport 2017 de l’Ong Reporters Sans Frontières, les professionnels des médias en synergie avec les différents pouvoirs doivent persévérer pour davantage améliorer leur position au plan mondial grâce au code de la communication voté en 2015 et qui leur confère plusieurs privilèges. C’est pourquoi, nous députés allons jouer convenablement notre rôle pour défendre la liberté des médias.

Ainsi, chacun d’entre nous se serait battu pour défendre le droit à la vérité. En cette Journée mondiale de la liberté de la presse, je lance un appel pour que cessent toutes les formes de répression à l’encontre des journalistes – parce qu’une presse libre fait progresser la paix et la justice pour tous. Protégeons les journalistes, car leurs mots et leurs images peuvent changer le monde.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 6 mois

    Qui menace la liberté de presse dans ce pays. Ce Idrissou Bako verse dans le ridicule .
    La presse de mon pays est libre et indépendante. Qui dira le contraire.