Bénin: « La classe politique est à géométrie variable » selon Marcellin Ahonoukoun

Bénin: « La classe politique est à géométrie variable » selon Marcellin Ahonoukoun

Marcellin Ahonoukoun : « On n’a pas voulu que cette classe politique soit fixe en refusant la révision de la constitution qui devrait la corriger ».

Bénin : Naissance du groupe parlementaire « le peuple d’abord »

Invité ce jeudi matin sur l’émission 5/7 matins de la télévision nationale pour réagir sur les derniers développements de l’actualité politique, notamment la recomposition des blocs à l’Assemblée nationale.

D’emblée il soutient que cette recomposition était prévisible. Mieux il a confié aux journalistes que « quand un nouveau Chef d’Etat arrive au pouvoir, l’Assemblée nationale doit bouger ».  Il dit avoir joué les Cassandre depuis la campagne pour la présidentielle en faisant des observations à ses amis politiques qu’on assisterait à un bouleversement total de la classe politique. D’un autre coté, il a fait remarquer la classe politique béninoise, est « une classe politique à géométrie variable », les configurations sont à géométrie variable.

Très optimiste, l’honorable Marcellin Ahonoukoun espère que par des lois on arriverait là. Ce qui est arrivé au parlement est l’expression de la démocratie, et dénote de la vitalité de la démocratie. L’invité de 5/7 martins s’en réjouis énormément. « Cela permettra de savoir qui est qui et qui fait quoi » a-t-il ajouté.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 3 mois

    Et 59 deputés viennent de former le BMP bloc de la majorité parlementaire pour soutenir les actions de l’es.croc ; quelle tristesse surtout pour certains de la fcbe , j’ai mal à mon benin

  • Avatar commentaire
    Amaury 3 mois

    Ce n’est pas demain qu’on aura une majorité stable à l’assemblée. Tous ces députés sont à passer aux lance-flammes. Mais comme je l’ai dit, pour les remplacer par qui ? Les jeunes qui les suivent sont pire.

    Prions seulement pour nôtres pays.

    • Avatar commentaire
      Jaidit 3 mois

      @Amaury,
      Nos députés font commerce de leur voix pour voter pour ou contre les projets de loi de l’Exécutif. Dans une démocratie normale, c’est à la justice de se saisir de tels agissements: trafics d’influence, corruptions, etc. Mais, la justice ne fera rien, elle l’a encore prouvé en restant stoïque face aux révélations confondantes de Rosine Soglo. Alors, que faire ? Balayer toutes ces pourritures et instaurer un pouvoir fort pour remettre de l’ordre dans la maison Bénin en commençant par le nécessaire travail de réarmement moral des citoyens. Nous avons perdu le sens des valeurs, voilà pourquoi tout marche à l’envers…