Bénin: Marie-Odile Attanasso confirme la tenue des examens nationaux pour les étudiants du privé

Bénin: Marie-Odile Attanasso confirme la tenue des examens nationaux pour les étudiants du privé

Malgré la contestation des universités privées, la ministre de l’enseignement supérieur ne cède pas.

88 bacheliers distingués : le Bénin veut reprendre son statut de quartier latin de l’Afrique

Les examens nationaux de licence, pour les étudiants des établissements supérieurs privés, auront belle et bien lieu et ceci, en août de cette année. Marie Odile Atanasso l’a annoncé hier à la faveur d’un point de presse à Cotonou.

Il y a quelques jours, le président du patronat des établissements supérieurs privés, au cours d’une sortie médiatique, a déclaré que l’initiative de l’organisation des examens nationaux de licence pour les étudiants du privé, est une mesure illégale et discriminatoire. La ministre de l’enseignement supérieur, elle, ne l’entend pas de la même manière.

« Depuis juin 2010, il est institué en République du Bénin, un processus de reconnaissance des diplômes délivrés aux étudiants par les établissements d’enseignements supérieurs privés ayant rempli les conditions prévues à cet effet. Les examens nationaux ne sont donc ni contraires aux textes en vigueur, ni au système LMD, ni incompatibles avec l’appartenance du Bénin au CAMES encore moins discriminatoires ».

Elle rassure les promoteurs encore réticents, les parents et les étudiants que les examens auront lieu en août 2017. En effet, sur 146 établissements supérieurs privés, seulement 52 bénéficient de la cosignature des diplômes par le ministère de l’enseignement supérieur. Marie-Odile Attanasso exige donc que ces établissements se conforment aux textes.

« Les établissements privés d’enseignements supérieurs doivent se mettre en règle vis-à-vis des textes. C’est pourquoi, j’appelle vivement les promoteurs privés à vite rentrer dans le processus d’homologation de leur établissement ».

La ministre prévient que ceux qui ne seraient pas rentrés dans le processus, bien qu’étant déjà sur le territoire, seront fermés. Ces examens nationaux de licence se feront dans une période transitoire de trois ans. La deuxième édition se fera en 2018 et la dernière en 2019.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Amaury 4 mois

    Chacun vient raconter sa part de vérité. Organisez nous un débat contradictoire, pièces à l’appui pour qu’on voit qui ment ou au veut faire du forcing.

    • Avatar commentaire

      ce n’est pas nécessaire. le gouvernement décide que l’obtention de la licence et du master se feront suite à un examen national. c’est une manière de connaître le vrai niveau des apprenants. pourquoi donc ces promoteurs s’agitent ILS,