Bénin : L’UN met l’accent sur les ressources humaines

Bénin : L’UN met l’accent sur les ressources humaines

Le groupe de travail Education de l'union fait la Nation présente son rapport

L’Un se dote d’un document sur le modèle d’agriculture pour le Bénin

L’amphithéâtre de l’institut des Sciences Biomédicales Appliquées (ISBA), a servi de cadre Samedi dernier à l’évaluation du rapport du groupe de travail sur l’Education, mis en place par l’Union fait la Nation (UN), en présence du Président Bruno AMOUSSOU et d’éminents professeurs venus enrichir les débats.

« Nous avons entrepris depuis quelques mois de constituer des comités thématiques qui réfléchissent sur des questions touchant à la vie de notre pays. Aujourd’hui, c’est la question centrale de la formation des ressources humaines qui se pose. Si nous ne faisons rien et restons dans l’état dans lequel on est, il est fort probable que nous ne pussions relever aucun défi. Il faut revoir tout notre système éducatif pour éviter des surprises désagréables. Cet exercice auquel nous nous livrons est un exercice important qui entre dans la recomposition que nous souhaitons. Il ne s’agit pas de rassembler les groupes politiques, mais de bâtir un programme pouvant servir de trait d’union entre eux. ».

Voilà quelques propos du numéro 1 de l’Union fait la Nation (UN), Mr Bruno AMOUSSOU, à l’ouverture des travaux d’évaluation du rapport du Comité thématique sur l’éducation. Pour Bruno AMOUSSOU qui avait à ses côtés Idji KOLAWOLE Vice-Président de l’Union fait la Nation, Augustin VIDEGLA Président du Comité Thématique sur l’Education, et l’éminent professeur Achille MASSOUGBODJI Président du Comité d’Organisation, l’heure est grave et il faut repenser notre système éducatif. Avant Bruno AMOUSSOU, Augustin VIDEGLA et Achille MASSOUGBODJI ont planté le décor et se sont succédé au pupitre.

Selon les conclusions du rapport du groupe de travail dirigé par le Président Augustin VIDEGLA, «En attendant de revenir sur la problématique du suivi de l’Apprenant béninois, les orientations suivantes méritent d’être proposées au gouvernement :

– Il est urgent de mettre l’accent sur la Formation Technique et Professionnelle et Duale ;

–    Le nécessaire rattrapage de la gestion de l’interdiction des activités des Associations estudiantines sur le campus universitaire ;

– L’instauration non discriminatoire de l’examen national pour obtenir les diplômes de Licence et de Master au profit des étudiants des Universités, aussi bien privées que publiques du Bénin ;

Dans un document intitulé Reconstruction du Système Educatif du Bénin en phase avec les ambitions actuelles de développement économique social et culturel du pays, le groupe de travail mis en place par l’UN a identifié quatre sous-secteurs dans le domaine de l’éducation :

– Le sous-secteur Enseignement Maternel et Primaire ;

– Le sous-secteur Enseignement Secondaire, Technique Et de la Formation Duale ;

– Le sous-secteur Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique ;

– Le sous-secteur Alphabétisation et promotion des langues nationales.

Au niveau de ces sous-secteurs, selon Augustin VIDEGLA, des efforts considérables ont été faits par le gouvernement actuel, mais beaucoup reste à faire pour que l’Education retrouve ses lettres de noblesse

Commentaires

Commentaires du site 0