La rencontre annoncée entre le Patronat des Etablissements Privés d’Enseignement Supérieur et les parents d’élèves a eu lieu dans la matinée de ce mardi au chant d’oiseau de Cotonou. Marcelin Zannou a martelé que l’organisation des examens compromet l’avenir des étudiants. Malgré les explications de la ministre Marie-Odile Atanasso, les établissements privés maintiennent le statut quo.

Le PEPES s’oppose toujours à la décision du gouvernement d’organiser les examens nationaux de Licence et de Master. Ce matin, le président du PEPES a insisté sur le fait que l’organisation de ces examens ne répond pas aux normes internationales.

Suppression de la co-signature

Selon le président du patronat, la mesure gouvernementale présente de nombreuses conséquences. Pourtant, la ministre de l’enseignement supérieur a confirmé, vendredi dernier, la tenue effective de ces examens et préciser leur bien fondé. C’est donc pour mettre fin aux différents dysfonctionnements liés au déroulement irréguliers de modules de formation.

La mesure vise également à permettre aux établissements privés de se conformer aux textes en vigueur. Le gouvernement entend aussi résilier le système de co-signature des diplômes pour permettre aux établissements de s’engager réellement dans le processus d’homologation de leurs universités.

3 Commentaires

  1. C’est mieux d’illustrer des articles avec des photos d’actualité. Là c’est quand il était encore à la douane maintenant il est retraité.

  2. Il est vrai que le gouvernement doit reguler, mais de quoi je me mêle. Ce n’est pas l’état qui va employer ces diplômés. L’échec massif 20% va faire plus de ”sans diplôme” décourager les parents qui y ont investi des millions emmènant à une décadence économique. Les entreprises écoles privées tourneront en perte.

  3. Quelle information porte le présent article?

    -Le PEPES a fait une sortie?
    -Les universités privées maintiennent le statut quo?

    S’il vous plaît, écrivez des articles avec de la valeur ajoutée.

    Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom