Cotonou : Les travaux de la 2ème phase du Projet “Coton 4 + Togo” ont démarré

Cotonou : Les travaux de la 2ème phase du Projet “Coton 4 + Togo” ont démarré

La réunion a connu la présence des  dirigeants des institutions de recherche de 5 pays

Bénin : L’agriculture et le port dans les seules mains de Talon selon Kindjanhoundé

“Renforcement technologique et diffusion des bonnes pratiques agricoles sur le coton”, c’est le thème qui a fait l’objet, ce matin à Cotonou, de la 2ème réunion du comité de pilotage du projet “Coton 4 + Togo”. Cette rencontre marque les préparatifs de la deuxième phase de ce projet concernant le Bénin, le Mali, le Burkina Fasso et le Tchad rejoints par le Togo.

Le projet vise la promotion de la culture du coton comme un gage de l’autonomie financière des agriculteurs et de l’accroissement de l’exportation de l’or blanc.  Delphin KOUDANDE, le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche affirme: « Compte tenu des avancées obtenues à travers ce projet durant ces 4 dernières années, les gouvernement du Bénin, du Mali, du Burkina Fasso et du Tchad ont sollicité l’appui de l’agence brésilienne de coopération afin de poursuivre le processus de renforcement du secteur cotonnier de ces pays en procédant à la mise en place d’une deuxième phase de ce projet ».

Le lancement de cette 2ème phase du projet Coton 4 + Togo rejoint les objectifs du gouvernement à travers son Programme d’Action. Delphin KOUDANDE : « Ce projet accompagne effectivement le gouvernement béninois dans l’atteinte des objectifs du Programme d’Action du Gouvernement dans le secteur de l’agriculture qui est d’augmenter le revenu et le pouvoir d’achat de la population et d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle tout en renforçant le flux de nos productions d’exportation ».

Les travaux de cette réunion ont permis, aux dirigeants des institutions de recherche des 5 pays, de définir ensemble de nouvelles perspectives en vue de la mise en œuvre de ses activités en 2017.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 4 mois

    Ce n’est que du blablabla dans ce secteur, rien de constructif pour l’avenir.
    En quoi justifie-t-on encore que c’est l’Etat qui doit commercialiser le coton produit à la place de ceux qui cultivent et ampute ainsi les pauvres paysans de 60 % de leur gain, dont d’autres s’esn servent pour s’enrichir et corrompre tout le monde dans le pays. Cela doit cesser.